Le gestionnaire d'aéroports espagnol Aena privatisé cette année


Le gestionnaire espagnol d'aéroports Aena devrait entrer en Bourse, une opération qui pourrait le valoriser à plus de 10 milliards d'euros et lui permettre de viser des marchés à l'étranger.


© Aena
© Aena

Aena, la société espagnole de gestion des aéroports publics, veut entrer en Bourse en 2014, une opération qui pourrait le valoriser à plus de 10 milliards d'euros et serait donc l'une des plus grosses en Europe cette année, a affirmé le 7 mars son président. L'introduction en Bourse permettrait au gouvernement de privatiser 60 % du capital d'Aena, a indiqué le ministre espagnol du Développement José Manuel Vargas dans un entretien au "Wall Street Journal".
L'objectif serait de permettre à Aena de poursuivre son expansion à l'international, pour proposer ses services de gestionnaire aéroportuaire, en particulier en Amérique Latine et en Europe, une stratégie difficilement envisageable si l'organisme reste sous statut public. Aena est déjà présent à l'étranger, après avoir racheté en août 2013, en consortium avec le fonds Ardian, l'aéroport londonien de Luton auprès du groupe espagnol Abertis pour 502 millions d'euros.

Comme Fraport et ADP

"Aucun pays ne veut avoir ses aéroports, ou ses infrastructures en général, gérées par un autre gouvernement", a expliqué José Manuel Vargas, et "ce serait plus facile à faire avec une entreprise privée". Selon lui, l'opération pourrait valoriser Aena selon les mêmes critères que d'autres concurrents de son secteur, comme l'Allemand Fraport ou le Français Aéroports de Paris, soit environ 7,5 fois le résultat opérationnel. En appliquant le même calcul à Aena, sa valorisation dépasserait les 10 milliards d'euros.
Le précédent gouvernement espagnol, du socialiste José Luis Rodriguez Zapatero, avait envisagé en 2011 une privatisation partielle (à 49 %) d'Aena, mais il y avait renoncé, devant la forte opposition de la droite et à l'approche des élections en novembre de cette année-là. Il voulait aussi privatiser à 90,05 % les aéroports de Madrid et Barcelone, mais le projet, d'abord repoussé au-delà des élections, avait été abandonné par le nouveau gouvernement de droite.
L'Espagne compte 49 aéroports commerciaux à vocation internationale, soit le plus grand nombre en Europe. Mais certains n'ont qu'une poignée de vols commerciaux, voire plus aucun, et Aena a mené ces deux dernières années un plan menant à la réduction de 20 % de son effectif.


AFP

Mardi 11 Mars 2014



Lu 135 fois



     

Entreprises | Infrastructures | Institutions | Transport maritime | Transport aérien | Transport routier | Transport fluvial | Transport ferroviaire | Transport multimodal | Transport express - Messagerie | Logistique - Supply Chain | Énergie | Matières premières - Négoce | Industrie | Services | International | Développement durable | Faits divers







Accès rapide






















 

Qu'est-ce que L'Antenne ?

Le site internet de L'Antenne est la première plateforme B2B française de services et d’actualité consacrée au secteur du transport et de la logistique. Quotidiennement nous traitons de l’actualité du fret maritime, aérien, routier, fluvial, ferroviaire et multimodal ainsi que de la logistique, de l'industrie, de l'énergie et des matières premières. Nous apportons aux professionnels des outils et services qui facilitent leur travail et aident à la prise de décisions. Chaque année, nous éditons des guides de référence dans le secteur : "Le Fret aérien pratique" et "Le Fret maritime pratique" en plus de notre guide pratique des Incoterms©. L'Antenne est aussi organisateur de salons sur les thématiques du transport multimodal de fret, de l’export et de la logistique.

Mentions ours

Design réalisé par Caroline BALDINI.

Plan du site

Syndication

© SMECI
L'Antenne est édité par Smeci (32, av. André Roussin, BP 36, 13321 Marseille Cedex 16)
RCS Marseille 447 889 395. ISSN : 0395-8582
CPPAP : 0313T79480
Dépôt légal : 10/04/2006
Gérant : Jacques Riccobono
Rédacteur en chef : Vincent Calabrèse