Le golfe de Guinée, nouveau terrain de chasse des pirates


Le golfe de Guinée est devenu le nouveau terrain de chasse des pirates des mers, tandis que la piraterie somalienne a pratiquement été éradiquée, a indiqué jeudi 12 juin l'ONU.


Actuellement, la piraterie somalienne est en recul © Eunavfor
Actuellement, la piraterie somalienne est en recul © Eunavfor
Le golfe de Guinée est désormais le nouveau terrain de chasse des pirates en mer. Telle est la conclusion du premier rapport de l'Institut des Nations unies pour la formation et la recherche (Unitar) consacré à l'analyse géospatiale de la piraterie maritime depuis 1995. Des données de location précises ne sont disponibles toutefois que depuis 2006.
"Après avoir augmenté rapidement dans le golfe d'Aden en 2006-2011, la piraterie somalienne s'est ensuite propagée jusqu'aux Seychelles et au canal du Mozambique. Actuellement, la piraterie somalienne est en recul. La piraterie est en repli aussi dans la baie du Bengale et le long des côtes d'Amérique latine, mais pas dans le golfe de Guinée, dans le bassin des Caraïbes et dans le Sud-Est asiatique", écrivent les experts.
La piraterie maritime existe de tout temps mais elle s'est accrue à la fin des années 90, pour atteindre un pic en 2011, avec plus de 500 attaques - en majorité dans l'océan Indien occidental (côtes somaliennes notamment), avant de reculer depuis le début 2013, selon le rapport. 264 attaques ont été comptabilisées dans le monde en 2013, contre 353 en 2012 et 569 en 2011.

"Les rançons ont reculé à 60 millions de dollars en 2012"


Dans l'océan Indien occidental (y compris le golfe d'Aden), les chercheurs, qui ont établi leur rapport en se basant sur les données d'une multitude d'organisations, ont enregistré une "réduction significative du nombre d'attaques de pirates en 2013 (28 incidents en 2013, dont seulement 8 depuis le 15 août)" et notent que pas un seul navire n'a été détourné au cours de l'année. Dans cette région, le rayon d'attaque s'est par ailleurs considérablement réduit, la distance médiane entre le lieu de l'attaque et la côte la plus proche étant passée de 400 km en 2010 à moins de 50 km en 2013.
En outre, toujours dans la même région, les incidents impliquant l'utilisation de lance-grenades par les pirates a reculé de 43 en 2011 à 3 en 2013. Quant aux rançons, elles ont reculé de 150 millions de dollars en 2011 à 60 millions de dollars en 2012.
En procédant à l'arrestation de nombreux pirates ces dernières années près des côtes somaliennes, la Force maritime européenne Atalante et les Marines alliées (Otan, Chine, Japon) - qui ont également déployé des moyens considérables dans cette zone, route maritime cruciale pour le commerce mondial - ont eu un effet largement dissuasif.

Aucune coordination régionale

Dans le golfe de Guinée en revanche, le nombre d'attaques (environ la cinquantaine) n'a pas reculé ces dernières années et deviennent de plus en plus violentes, selon le rapport de l'ONU, qui précise que les attaques en haute mer ont augmenté, tandis que celles dans les ports ont diminué. Les experts ne donnent toutefois pas de chiffres précis mais sont d'autant plus inquiets qu'ils estiment qu'il n'existe quasiment pas de coordination régionale pour lutter contre la piraterie dans cette partie du monde.

AFP

Vendredi 13 Juin 2014



Lu 156 fois



Dans la même rubrique :
< >

Vendredi 9 Décembre 2016 - 15:01 Marseille-Lyon : un avenir en commun


     

Entreprises | Infrastructures | Institutions | Transport maritime | Transport aérien | Transport routier | Transport fluvial | Transport ferroviaire | Transport multimodal | Transport express - Messagerie | Logistique - Supply Chain | Énergie | Matières premières - Négoce | Industrie | Services | International | Développement durable | Faits divers







Accès rapide






















 

Qu'est-ce que L'Antenne ?

Le site internet de L'Antenne est la première plateforme B2B française de services et d’actualité consacrée au secteur du transport et de la logistique. Quotidiennement nous traitons de l’actualité du fret maritime, aérien, routier, fluvial, ferroviaire et multimodal ainsi que de la logistique, de l'industrie, de l'énergie et des matières premières. Nous apportons aux professionnels des outils et services qui facilitent leur travail et aident à la prise de décisions. Chaque année, nous éditons des guides de référence dans le secteur : "Le Fret aérien pratique" et "Le Fret maritime pratique" en plus de notre guide pratique des Incoterms©. L'Antenne est aussi organisateur de salons sur les thématiques du transport multimodal de fret, de l’export et de la logistique.

Mentions ours

Design réalisé par Caroline BALDINI.

Plan du site

Syndication

© SMECI
L'Antenne est édité par Smeci (32, av. André Roussin, BP 36, 13321 Marseille Cedex 16)
RCS Marseille 447 889 395. ISSN : 0395-8582
CPPAP : 0313T79480
Dépôt légal : 10/04/2006
Gérant : Jacques Riccobono
Rédacteur en chef : Vincent Calabrèse