Le jeu des alliances se fait-il au détriment de l’offre et de la qualité de service ?


Sur fond de surcapacité de l’offre, l’évolution du transport maritime conteneurisé autour d’alliances n’a pas réussi à enrailler la chute des taux de fret pour l’heure. La meilleure fiabilité des touchées a été réalisée, selon les chargeurs, au prix d’une baisse des ports desservis, d’une multiplication des sauts d’escale et de transit-times allongés. À la veille d’une nouvelle redistribution, ils appellent les autorités de la concurrence à la vigilance…


© USMR
© USMR
Dans le cadre des réunions thématiques organisées par l’Union des ports de France, Fabien Becquelin de l’AUTF a présenté le 6 juin à Paris une analyse sur l’impact des alliances dans le transport maritime conteneurisé. Avant la nouvelle redistribution des cartes prévue pour 2017, le directeur des transports internationaux a consolidé l’évolution de la qualité de service et de l’offre proposées par les alliances 2M, Ocean Three, G6 et CKYHE, entre mi-2014 et début 2016, sur les axes Asie-Europe du Nord et Asie-Méditerranée. Premier enseignement qui semble positif : "Bien qu’en deçà des scores de 2012, la fiabilité des touchées est en amélioration continue depuis juillet 2014.

Fabien Becquelin, directeur des transports internationaux, AUTF © AUTF
Fabien Becquelin, directeur des transports internationaux, AUTF © AUTF
Les services Asie-Europe du Nord sont les plus fiables avec près de 90 %". Sur la période, les chargeurs ont bénéficié aussi d’une chute sans précédente des taux de fret consécutive à une surcapacité de l’offre alimentée par les armateurs. "Depuis mi-2014, la capacité a progressé d’au moins 15 % sur toutes les routes Est-Ouest". Dans l’espoir d’une remontée des taux de fret – peu probable au regard des livraisons en cours de nouveaux navires face à l’atonie persistante de la demande – les armements privilégient aujourd’hui les contrats "spot" aux engagements à moyen et long terme… au grand dam des chargeurs.

Revers de la médaille

Ces évolutions sont toutefois nuancées par plusieurs autres tendances moins favorables. La première concerne la dégradation de la fiabilité des délais de livraison des conteneurs. "Elle se situe aujourd’hui à 62 %. Les ports, les techniques de manutention et les chaînes logistiques ne semblent pas encore s’être adaptés à l’augmentation de la taille des navires avec, pour conséquence, l’apparition de goulets d’étranglement". En provenance d’Asie, Fabien Becquelin constate également "une baisse de 20 % du nombre total de touchées en Europe du Nord. 80 % des ports sont concernés par cette diminution. En Méditerranée, la baisse s’élève à 22 % mais se concentre sur 68 % des ports". Globalement, "la France s’en sort bien avec peu de suppression de touchées", relève-t-il. Dans le même temps, "les sauts d’escale se sont multipliés et les transit-times maritimes ont augmenté de façon significative". Entre Shanghai et Rotterdam par exemple, le délai de mer moyen est passé de 33,9 jours début 2015, à plus de 44 jours fin 2015 ! "Cette tendance est appelée à durer avec le slow steaming. Les chargeurs se sont adaptés car, au-delà du temps de traversée, c’est la fiabilité de livraison des conteneurs qui les intéressent".
 
De quatre à trois alliances ?

Ces constats interpellent les chargeurs à la veille du remembrement des alliances et de leurs services prévu courant 2017. "Sur certains axes, la situation concurrentielle est déjà préoccupante comme entre l’Asie et la Méditerranée où 2M détient une part de marché de 39 %", rappelle Fabien Becquelin. Avec Ocean Three, les deux alliances s’accaparent 69 % sur cette route !
Sur la base des annonces faites récemment par leurs membres, la future offre compterait trois alliances contre quatre aujourd’hui : 2M inchangée avec Maersk Line et MSC, Ocean Alliance autour de CMA CGM, China Shipping, Cosco, OOCL, Evergreen et APL, et une troisième non baptisée pour l’heure avec UASC, Mol, NYK, Hapag-Lloyd, "K" Line et Yang Ming. À finaliser dans les prochains moins avec, notamment, les décisions de Hanjin Shipping ou de Hyundai Merchant Marine, cette reconfiguration fait apparaître une nouvelle situation concurrentielle de nature à accentuer la dégradation de l’offre et de la qualité de service constatée par les chargeurs.

"Baisse de 20 % du nombre de touchées en Europe du Nord et de 22 % en Méditerranée"


Ainsi sur l’axe Asie-Europe du Nord, les trois alliances se partageraient à quasi parts égales, 95 % du marché ! Entre l’Asie et la Méditerranée, elles consolideraient également près de 95 % mais au moyen d’une ventilation différente : 2M 39 %, Ocean Three 35 % et 20 % pour la troisième alliance à baptiser. S’agissant enfin de la route Amérique du Nord-Europe du Nord, les trois s’accapareraient près de 92 % du marché. Sans véritable alternative au transport maritime, à la veille de cette redistribution, les chargeurs réitèrent leur appel auprès des autorités de la concurrence mondiales pour suivre l’évolution du marché, de son offre et de sa qualité de service…

Érick Demangeon

Mardi 7 Juin 2016



Lu 1364 fois



     

Entreprises | Infrastructures | Institutions | Transport maritime | Transport aérien | Transport routier | Transport fluvial | Transport ferroviaire | Transport multimodal | Transport express - Messagerie | Logistique - Supply Chain | Énergie | Matières premières - Négoce | Industrie | Services | International | Développement durable | Faits divers







Accès rapide






















 

Qu'est-ce que L'Antenne ?

Le site internet de L'Antenne est la première plateforme B2B française de services et d’actualité consacrée au secteur du transport et de la logistique. Quotidiennement nous traitons de l’actualité du fret maritime, aérien, routier, fluvial, ferroviaire et multimodal ainsi que de la logistique, de l'industrie, de l'énergie et des matières premières. Nous apportons aux professionnels des outils et services qui facilitent leur travail et aident à la prise de décisions. Chaque année, nous éditons des guides de référence dans le secteur : "Le Fret aérien pratique" et "Le Fret maritime pratique" en plus de notre guide pratique des Incoterms©. L'Antenne est aussi organisateur de salons sur les thématiques du transport multimodal de fret, de l’export et de la logistique.

Mentions ours

Design réalisé par Caroline BALDINI.

Plan du site

Syndication

© SMECI
L'Antenne est édité par Smeci (32, av. André Roussin, BP 36, 13321 Marseille Cedex 16)
RCS Marseille 447 889 395. ISSN : 0395-8582
CPPAP : 0313T79480
Dépôt légal : 10/04/2006
Gérant : Jacques Riccobono
Rédacteur en chef : Vincent Calabrèse