Le malt français, carburant des bières du monde



La plus grande malterie d'Europe appartient à la coopérative française Axéréal, à Anvers © Axereal
La plus grande malterie d'Europe appartient à la coopérative française Axéréal, à Anvers © Axereal
Beaucoup d'orge dans les champs, peu de bières sur les tables : tirant parti de ce surplus, la France est devenue le premier exportateur mondial de malt, avec des entreprises qui dominent largement le secteur. Au cœur du port d'Anvers, la plus grande malterie d'Europe appartient à la coopérative française Axéréal, qui l'approvisionne avec de l'orge venant directement des grandes plaines céréalières du centre de l'Hexagone. Chargé sur l'un des navires amarrés dans le deuxième port d'Europe, le malt prend ensuite la mer vers l'Amérique du Sud, l'Afrique ou l'Asie, où la consommation de bière est en pleine expansion. Axéréal s'est lancée dans le malt il y a vingt-deux ans en rachetant l'usine française d'Issoudun, dans l'Indre, avec comme idée de "sécuriser les débouchés" de ses agriculteurs-adhérents "dans un monde agricole de plus en plus compliqué", explique Jean-François Loiseau, président de la coopérative. Premier producteur européen d'orge de brasserie (de meilleure qualité que l'orge fourrager utilisé pour nourrir le bétail), la France n'est que le 26e pays consommateur de bière de l'UE, même si la consommation a renoué avec la croissance en 2015, après une trentaine d'années de baisse. D'où un important surplus exportable, de près de 3 millions de tonnes en 2016-2017, selon les prévisions d'Axéréal. En outre, la France "est le seul pays au monde à pouvoir produire des orges d'hiver en plus de ceux de printemps", et donc à proposer un éventail plus large de qualités, souligne Jean-François Loiseau.  Résultat : la France exporte 80 % de sa production de malt et contribue au tiers des échanges mondiaux. Quatre groupes français figurent désormais parmi les cinq premiers malteurs mondiaux : le groupe privé familial Soufflet (27 malteries dans 12 pays), Malteurop (filiale de la coopérative française Vivescia), la branche hexagonale du géant agroalimentaire américain Cargill et Axéréal.

Emmanuelle Michel

Vendredi 29 Avril 2016



Lu 315 fois



     

Entreprises | Infrastructures | Institutions | Transport maritime | Transport aérien | Transport routier | Transport fluvial | Transport ferroviaire | Transport multimodal | Transport express - Messagerie | Logistique - Supply Chain | Énergie | Matières premières - Négoce | Industrie | Services | International | Développement durable | Faits divers







Accès rapide






















 

Qu'est-ce que L'Antenne ?

Le site internet de L'Antenne est la première plateforme B2B française de services et d’actualité consacrée au secteur du transport et de la logistique. Quotidiennement nous traitons de l’actualité du fret maritime, aérien, routier, fluvial, ferroviaire et multimodal ainsi que de la logistique, de l'industrie, de l'énergie et des matières premières. Nous apportons aux professionnels des outils et services qui facilitent leur travail et aident à la prise de décisions. Chaque année, nous éditons des guides de référence dans le secteur : "Le Fret aérien pratique" et "Le Fret maritime pratique" en plus de notre guide pratique des Incoterms©. L'Antenne est aussi organisateur de salons sur les thématiques du transport multimodal de fret, de l’export et de la logistique.

Mentions ours

Design réalisé par Caroline BALDINI.

Plan du site

Syndication

© SMECI
L'Antenne est édité par Smeci (32, av. André Roussin, BP 36, 13321 Marseille Cedex 16)
RCS Marseille 447 889 395. ISSN : 0395-8582
CPPAP : 0313T79480
Dépôt légal : 10/04/2006
Gérant : Jacques Riccobono
Rédacteur en chef : Vincent Calabrèse