Le marché de la ligne régulière devrait connaître une embellie pour 2017


Dans le secteur de la ligne régulière conteneurisée, les taux de fret ne devraient pas s'envoler dans les dix-huit mois qui viennent. Selon le cabinet de consultants londonien Drewry Maritime Research, ils auront du mal à rattraper leur retard en progressant de manière plutôt modeste. Une hausse qui ne devrait pas suffire à sauver les armateurs des lourdes pertes subies depuis 2015.


Selon Drewry Maritime Research, la stratégie consistant à suspendre des services a été payante sur le trade Asie-Amérique latine puisque les taux sont passés de 100 à 2.500 dollars (le port brésilien de  Santos) © IContainers
Selon Drewry Maritime Research, la stratégie consistant à suspendre des services a été payante sur le trade Asie-Amérique latine puisque les taux sont passés de 100 à 2.500 dollars (le port brésilien de Santos) © IContainers
Le cabinet de consultants londonien Drewry Shipping ne se montre pas très optimiste pour les finances des armateurs mondiaux. Dans son document intitulé "The Container Forecaster" ("le prévisionniste du conteneur"), il constate que la ligne régulière a connu de mauvais résultats au premier semestre 2016 en raison de la nouvelle chute des taux de fret et de la volatilité record du marché.
Drewry dresse des similitudes entre la situation actuelle et la crise financière mondiale de 2008-2009. Le cabinet londonien estime que les armateurs ont tous dû renoncer à quelque 10 milliards de dollars de chiffre d'affaires sur les marchés Est-Ouest.
"Sachant que les taux de remplissage s'élevaient à 90 %, les armateurs n'auraient jamais dû logiquement renoncer d'un coup à un tel revenu", jugent les auteurs du rapport. "Alors que les taux de fret ont fortement augmenté suite aux GRI du 1er juillet, on peut s'interroger sur ce revirement de politique commerciale", commentent-ils.
La décision des armateurs membres du G6 (APL, Hapag-Lloyd, Hyundai, Mol, NYK et OOCL) de suspendre un service reliant l'Asie à l'Europe du Nord apparaît aux yeux de Drewry comme une bonne évolution des choses. Des mesures similaires s'avéreront nécessaires sur d'autres marchés affichant également une mauvaise santé. En attendant que les nouvelles alliances prennent forme d'ici 2017, d'autres actions de ce type visant à donner un coup de fouet à certaines lignes devraient être prises, estime le cabinet londonien.

"Les suspensions de services, une solution pour relancer un marché"


Le document du consultant britannique prend pour exemple le "trade" Asie-Amérique latine sur lequel les efforts fournis par les armateurs ont été couronnés de succès. Sur ce secteur, les taux de fret "spot" sont en effet passés de 100 à 200 dollars le conteneur de 40 pieds à plus de 2.500 dollars. La stratégie conduite par les acteurs du secteur peut donc se montrer payante.

Vers une hausse moyenne des taux de fret de 8 %

Le directeur de Drewry Maritime Research, Neil Dekker, se fait une image un peu plus optimiste du paysage maritime mondial pour 2017. Il prévoit une hausse de 8 % en moyenne des taux de fret.
"Nous attendons des armateurs qu'ils prennent quelques initiatives visant à corriger le phénomène de surcapacité qui pèse sur le secteur". Mais, si 2017 sera meilleure que 2015 et 2016, elle ne sera à ses yeux pas celle de la reprise. Les améliorations de taux de fret seront toutes relatives puisqu'elles viendront s'additionner aux prix très bas qu'on pratique depuis l'an dernier.

Vincent Calabrèse

Mercredi 13 Juillet 2016



Lu 995 fois



Dans la même rubrique :
< >

Vendredi 9 Décembre 2016 - 15:01 Marseille-Lyon : un avenir en commun


     

Entreprises | Infrastructures | Institutions | Transport maritime | Transport aérien | Transport routier | Transport fluvial | Transport ferroviaire | Transport multimodal | Transport express - Messagerie | Logistique - Supply Chain | Énergie | Matières premières - Négoce | Industrie | Services | International | Développement durable | Faits divers







Accès rapide






















 

Qu'est-ce que L'Antenne ?

Le site internet de L'Antenne est la première plateforme B2B française de services et d’actualité consacrée au secteur du transport et de la logistique. Quotidiennement nous traitons de l’actualité du fret maritime, aérien, routier, fluvial, ferroviaire et multimodal ainsi que de la logistique, de l'industrie, de l'énergie et des matières premières. Nous apportons aux professionnels des outils et services qui facilitent leur travail et aident à la prise de décisions. Chaque année, nous éditons des guides de référence dans le secteur : "Le Fret aérien pratique" et "Le Fret maritime pratique" en plus de notre guide pratique des Incoterms©. L'Antenne est aussi organisateur de salons sur les thématiques du transport multimodal de fret, de l’export et de la logistique.

Mentions ours

Design réalisé par Caroline BALDINI.

Plan du site

Syndication

© SMECI
L'Antenne est édité par Smeci (32, av. André Roussin, BP 36, 13321 Marseille Cedex 16)
RCS Marseille 447 889 395. ISSN : 0395-8582
CPPAP : 0313T79480
Dépôt légal : 10/04/2006
Gérant : Jacques Riccobono
Rédacteur en chef : Vincent Calabrèse