Le moral des transporteurs routiers s’améliore


En dépit d’une situation financière toujours tendue, le moral des transporteurs et des commissionnaires français progresse. Cette tendance, encore timide, tranche avec le franc optimisme affiché par leurs confrères européens, selon le cabinet BP2R.


© Den Hartog
© Den Hartog
Baromètre du transport routier de marchandises français, le sondage annuel du consultant BP2R relève une amélioration dans les rangs des professionnels nationaux. Encouragés par une hausse des volumes en 2016 pour 54 % d’entre eux, "ils sont davantage confiants dans leurs perspectives d’activité à court terme".  Les deux tiers estiment qu’ils atteindront leurs objectifs cette année, et près de la moitié d'entre eux anticipent une croissance au premier semestre 2017. Conséquence : "Les investissements en ressources humaines et matérielles sont sur une pente ascendante". Plus de 54 % déclarent avoir recruté des conducteurs au-delà du renouvellement naturel, et la moitié d'entre eux prévoient de nouvelles embauches sous peu. Dans une proportion moindre (44 %), les transporteurs français ont investi pour augmenter leur flotte ; un gros tiers continuera au premier semestre 2017. "Après plusieurs années de surcapacité, il semble que le marché retrouve une forme d’équilibre entre l’offre et la demande. Après la crise et la forte expansion des pavillons d’Europe de l’Est, chacun finirait par trouver sa place ?", se tente le consultant. La stabilité par rapport à l’an passé des prévisions de revalorisation tarifaires pour 2017 semble le confirmer. Reste que seules 22 % estiment avoir amélioré leur situation financière par rapport à l’an dernier…

"Ciel sans nuage à l’étranger !"


S’agissant des nouvelles règles pour lutter contre le dumping social telle que la loi Macron de juillet 2016 sur les minima de salaires, les avis sont plus contrastés. "80 % ne croient pas à son efficacité". Une opinion partagée semble-t-il par les opérateurs étrangers puisque seuls 12 % l’appliquent ou prévoient de l’appliquer ! Dans leurs rangs, c’est l’optimisme qui prime en revanche. Plus de 85 % ont vu leurs activités évoluer positivement, et 90 % sont confiants dans l’atteinte de leurs objectifs ainsi que dans la croissance de leurs flux. Les trois quarts ont recruté au-delà du renouvellement naturel, et autant entendent poursuivre au premier semestre 2017. Des taux élevés qu’on retrouve dans leurs investissements consacrés à l’augmentation de leur parc. Enfin près de 60 % déclarent une amélioration de leur situation financière.

Érick Demangeon

Jeudi 2 Février 2017



Lu 464 fois



     

Entreprises | Infrastructures | Institutions | Transport maritime | Transport aérien | Transport routier | Transport fluvial | Transport ferroviaire | Transport multimodal | Transport express - Messagerie | Logistique - Supply Chain | Énergie | Matières premières - Négoce | Industrie | Services | International | Développement durable | Faits divers





Accès rapide





















 

Qu'est-ce que L'Antenne ?

Le site internet de L'Antenne est la première plateforme B2B française de services et d’actualité consacrée au secteur du transport et de la logistique. Quotidiennement nous traitons de l’actualité du fret maritime, aérien, routier, fluvial, ferroviaire et multimodal ainsi que de la logistique, de l'industrie, de l'énergie et des matières premières. Nous apportons aux professionnels des outils et services qui facilitent leur travail et aident à la prise de décisions. Chaque année, nous éditons des guides de référence dans le secteur : "Le Fret aérien pratique" et "Le Fret maritime pratique" en plus de notre guide pratique des Incoterms©. L'Antenne est aussi organisateur de salons sur les thématiques du transport multimodal de fret, de l’export et de la logistique.

Mentions ours

Design réalisé par Caroline BALDINI.

Plan du site

Syndication

© SMECI
L'Antenne est édité par Smeci (32, av. André Roussin, BP 36, 13321 Marseille Cedex 16)
RCS Marseille 447 889 395. ISSN : 0395-8582
CPPAP : 0313T79480
Dépôt légal : 1/03/2013
Gérant : Jacques Riccobono
Rédacteur en chef : Vincent Calabrèse