Le nouveau code des Douanes de l'UE en vigueur dès novembre 2013


Alors que l'Europe célèbre cette année les vingt ans du marché intérieur, les acteurs du commerce international vont devoir se familiariser au nouveau Code des douanes de l'UE. Le texte, pas encore ratifié par le Parlement de Strasbourg, comporte quelques innovations qui ont pris en compte les évolutions du marché. Tour d'horizon...


Jean-Michel Thillier, sous-directeur du Commerce international à la DGDDI © V. J. C.
Jean-Michel Thillier, sous-directeur du Commerce international à la DGDDI © V. J. C.
Le nouveau Code des douanes de l'UE devait entrer en vigueur en juin. Il n'entrera en application qu'en novembre. Jean-Michel Thillier, sous-directeur du Commerce international à la Direction des douanes et des droits indirects (DGDDI), qui présentait les divers changements auxquels seraient confrontés les professionnels du commerce international à l'occasion du salon Stim Med de Marseille, a estimé que "le planning restait encore flou".

L'OEA, une pièce maîtresse

Au titre des principales innovations qui émaillent les 250 articles du nouveau Code des douanes, il relève la disparition de la notion de ligne régulière, le fait que le système privatif de type "Custom Community System" (CCS) est acté. Il mentionne également l'extension à 90 jours de la MADT (mise à disposition temporaire), les modifications des règles de représentation en douane lorsqu'une entreprise est dotée du statut OEA. À cet égard, reste à savoir, selon lui, ce que le texte change "pour les entreprises non originaires de France".
Quant aux RTC (renseignements tarifaires contraignants) et RTO (renseignements contraignants sur l'origine), Jean-Michel Thillier juge que le texte sera désormais contraignant pour l'administration mais aussi pour l'entreprise. Il estime à trois ans le délai de validité.
Concernant l'OEA, il estime qu'il devient le statut obligatoire pour pouvoir effectuer notamment des dépôts temporaires et réaliser les procédures de dédouanement centralisé entre deux États. Abordant la question de la prescription des dettes douanières, le sous-directeur du Commerce international à la DGDDI a souligné : "Nous avons obtenu avec ce texte une harmonisation. Le délai s'élève désormais à cinq ans pour tout le monde". Quant aux règles de garantie, il a indiqué que la Commission européenne a voulu "serrer les boulons".

Vincent Calabrèse

Lundi 17 Juin 2013



Lu 526 fois



Dans la même rubrique :
< >

     

Entreprises | Infrastructures | Institutions | Transport maritime | Transport aérien | Transport routier | Transport fluvial | Transport ferroviaire | Transport multimodal | Transport express - Messagerie | Logistique - Supply Chain | Énergie | Matières premières - Négoce | Industrie | Services | International | Développement durable | Faits divers







Accès rapide






















 

Qu'est-ce que L'Antenne ?

Le site internet de L'Antenne est la première plateforme B2B française de services et d’actualité consacrée au secteur du transport et de la logistique. Quotidiennement nous traitons de l’actualité du fret maritime, aérien, routier, fluvial, ferroviaire et multimodal ainsi que de la logistique, de l'industrie, de l'énergie et des matières premières. Nous apportons aux professionnels des outils et services qui facilitent leur travail et aident à la prise de décisions. Chaque année, nous éditons des guides de référence dans le secteur : "Le Fret aérien pratique" et "Le Fret maritime pratique" en plus de notre guide pratique des Incoterms©. L'Antenne est aussi organisateur de salons sur les thématiques du transport multimodal de fret, de l’export et de la logistique.

Mentions ours

Design réalisé par Caroline BALDINI.

Plan du site

Syndication

© SMECI
L'Antenne est édité par Smeci (32, av. André Roussin, BP 36, 13321 Marseille Cedex 16)
RCS Marseille 447 889 395. ISSN : 0395-8582
CPPAP : 0313T79480
Dépôt légal : 10/04/2006
Gérant : Jacques Riccobono
Rédacteur en chef : Vincent Calabrèse