Le nouveau projet stratégique du Grand Port maritime de Bordeaux validé


Avec un plan d'investissement de 110 millions d'euros programmés pour les cinq prochaines années dans le cadre de son nouveau projet stratégique, le Grand Port maritime de Bordeaux indique vouloir "soutenir ses principales filières et renforcer son offre multimodale".


© GPMB
© GPMB
Le projet stratégique 2015-2020 validé par le Conseil de surveillance du 19 novembre dernier, le Grand Port maritime de Bordeaux a l'ambition de "développer de nouvelles activités". L'établissement portuaire girondin entend conforter les principales filières hydrocarbures, céréales, granulats, chimie sur les terminaux de la métropole bordelaise en optimisant les accès maritimes, ferroviaires et routiers. Il prévoit "d'améliorer les processus de dragage, pérenniser le réseau capillaire fret et procéder au renforcement du report modal".
Le GPMB souhaite sécuriser les opérations de déchargement, augmenter les capacités de stockage (terre-pleins, hangars), procéder à l'"ouverture d'un hub de matériaux de construction à Grattequina".
Les objectifs du port bordelais sont d'atteindre un trafic global de 9,5 millions de tonnes par an, de développer la filière conteneur via le Terminal conteneurs du Sud-Ouest (TCSO).

"Atteindre un trafic global de 9,5 millions de tonnes"


La direction du port veut également "centraliser le trafic conteneurs au Verdon en connexion avec l'agglomération bordelaise via une navette ferroviaire haute fréquence depuis et vers la zone de fret à Bruges". Il prévoit également de développer des plateformes intérieures dans le cadre de connexions multimodales.

L'objectif est de doubler le trafic conteneurs

L'établissement portuaire souhaite par ailleurs "faciliter les formalités administratives et accompagner l'intermodalité". Pour ce faire, il entend mettre en place un guichet unique européen et poursuivre la commercialisation de Vigie. Il utilisera également d'autres moyens visant à doubler le trafic conteneurisé. Pour augmenter la part modale ferroviaire dans les pré et post-acheminements, il souhaite renforcer des partenariats.
Le GPMB entend également promouvoir le port, prospecter de nouveaux marchés et faciliter l'implantation d'activités industrielles liées aux secteurs de la déconstruction, de la maintenance navale et des énergies nouvelles renouvelables (ENR)
Le nouveau projet stratégique du port de Bordeaux a été voté pour la période 2015-2020.

Vincent Calabrèse

Mercredi 2 Décembre 2015



Lu 405 fois



Dans la même rubrique :
< >

Vendredi 9 Décembre 2016 - 15:01 Marseille-Lyon : un avenir en commun


     

Entreprises | Infrastructures | Institutions | Transport maritime | Transport aérien | Transport routier | Transport fluvial | Transport ferroviaire | Transport multimodal | Transport express - Messagerie | Logistique - Supply Chain | Énergie | Matières premières - Négoce | Industrie | Services | International | Développement durable | Faits divers







Accès rapide






















 

Qu'est-ce que L'Antenne ?

Le site internet de L'Antenne est la première plateforme B2B française de services et d’actualité consacrée au secteur du transport et de la logistique. Quotidiennement nous traitons de l’actualité du fret maritime, aérien, routier, fluvial, ferroviaire et multimodal ainsi que de la logistique, de l'industrie, de l'énergie et des matières premières. Nous apportons aux professionnels des outils et services qui facilitent leur travail et aident à la prise de décisions. Chaque année, nous éditons des guides de référence dans le secteur : "Le Fret aérien pratique" et "Le Fret maritime pratique" en plus de notre guide pratique des Incoterms©. L'Antenne est aussi organisateur de salons sur les thématiques du transport multimodal de fret, de l’export et de la logistique.

Mentions ours

Design réalisé par Caroline BALDINI.

Plan du site

Syndication

© SMECI
L'Antenne est édité par Smeci (32, av. André Roussin, BP 36, 13321 Marseille Cedex 16)
RCS Marseille 447 889 395. ISSN : 0395-8582
CPPAP : 0313T79480
Dépôt légal : 10/04/2006
Gérant : Jacques Riccobono
Rédacteur en chef : Vincent Calabrèse