Le pavillon français en troisième position… sur la liste blanche


Attendu chaque année, le classement du Mémorandum d'entente de Paris sur le contrôle des navires par l’État du port ventile les pavillons maritimes selon trois listes "blanche, grise et noire". En 2016, le pavillon français est le troisième meilleur au monde pour ses performances et ses qualités.


© Bourbon
© Bourbon
Depuis le 1er juillet,  les listes du Mémorandum d’entente de Paris sur le contrôle des navires par l’État du port ont été mises à jour. Sur la base des inspections réalisées à bord des navires, suivies parfois d’une immobilisation, le classement du "Paris MoU" donne une information précieuse sur les performances et la qualité des pavillons au moyen de trois listes : blanche, grise et noire. Par rapport à 2015, ces listes comptent un État de plus portant le nombre de pavillons analysés à 73. Avec 43 pavillons comme l’an passé, la liste "blanche" répertorie les pavillons les plus performants. Après la Suède et le Royaume-Uni, la France y figure en troisième position suivie du Danemark et de la Norvège. Deux nouveaux pays apparaissent dans cette liste blanche : le Portugal et l’Espagne auparavant en liste "grise".

"Le pavillon maritime suédois en pole position"


Rassemblant les pavillons dont la performance est jugée "moyenne", la liste "grise" regroupe de son côté 19 États, un nombre identique à 2015 avec la rétrogradation de l’Inde et de la Suisse. Dans cette catégorie, on trouve aussi la Pologne, la Lituanie, le Maroc, l’Algérie ou la Tunisie. Avec un pavillon en moins, la liste "noire" recense enfin dix États. Selon le Paris MoU, elle répertorie les pavillons "à risque" dont trois sont considérés à "risque élevé" voire "très élevé". À éviter donc, il s’agit du Togo, de la République de Moldavie et de la Tanzanie. Nouveau venu sur cette liste : le pavillon Saint-Kitts-et-Nevis.

Sociétés de classification

Un deuxième volet du Mémorandum d’entente de Paris sur le contrôle des navires par l’État du port concerne les sociétés de classification des navires. Cette année, les cinq meilleurs selon Paris MoU sont dans l’ordre DNV GL AS, Det Norske Veritas, American Bureau of Shipping, Lloyd’s Register et Koeran Register of Shipping. Bureau Veritas arrive en septième position. Les moins bien notés sont à l’inverse le Venezuelan Register of Shipping, l’Overseas Marine Certification Services, le Bulgarian Register of Shipping, l’Universal Shipping Bureau et l’International Register of Shipping.

Érick Demangeon

Jeudi 7 Juillet 2016



Lu 740 fois



Dans la même rubrique :
< >

     

Entreprises | Infrastructures | Institutions | Transport maritime | Transport aérien | Transport routier | Transport fluvial | Transport ferroviaire | Transport multimodal | Transport express - Messagerie | Logistique - Supply Chain | Énergie | Matières premières - Négoce | Industrie | Services | International | Développement durable | Faits divers







Accès rapide






















 

Qu'est-ce que L'Antenne ?

Le site internet de L'Antenne est la première plateforme B2B française de services et d’actualité consacrée au secteur du transport et de la logistique. Quotidiennement nous traitons de l’actualité du fret maritime, aérien, routier, fluvial, ferroviaire et multimodal ainsi que de la logistique, de l'industrie, de l'énergie et des matières premières. Nous apportons aux professionnels des outils et services qui facilitent leur travail et aident à la prise de décisions. Chaque année, nous éditons des guides de référence dans le secteur : "Le Fret aérien pratique" et "Le Fret maritime pratique" en plus de notre guide pratique des Incoterms©. L'Antenne est aussi organisateur de salons sur les thématiques du transport multimodal de fret, de l’export et de la logistique.

Mentions ours

Design réalisé par Caroline BALDINI.

Plan du site

Syndication

© SMECI
L'Antenne est édité par Smeci (32, av. André Roussin, BP 36, 13321 Marseille Cedex 16)
RCS Marseille 447 889 395. ISSN : 0395-8582
CPPAP : 0313T79480
Dépôt légal : 10/04/2006
Gérant : Jacques Riccobono
Rédacteur en chef : Vincent Calabrèse