Le pavillon routier français se redresse


Si le niveau d’activité connu avant 2000 n’est pas retrouvé pour l’heure, le transport routier sous pavillon français se redresse depuis quinze mois. Cette relance profite avant tout aux trajets domestiques tandis que l’international se replie encore un peu plus.


© Volvo Trucks
© Volvo Trucks
Initiée l’an passé, la relance du transport routier sous pavillon français se confirme au premier trimestre, selon le Commissariat général au développement durable (CGDD). À fin mars, les relevés exprimés en tonnes-kilomètres augmentent de 1,9 % portés par le compte d’autrui (+ 4,3 %) compensant la baisse du compte propre (- 6,1 %) dont la part d’activité est de l’ordre de 21 % (- 1,8 point). À l’origine de près de 93 % des trajets, les parcours domestiques s’apprécient de 2,2 % tandis que l’international sur la partie française des expéditions fléchit de 3,4 %.

"L’emploi salarié du secteur pourrait croître de 3 % en 2017"


Sur ces trajets domestiques, ce sont les distances de plus de 150 km qui alimentent la croissance (+ 3,2 %), et pèsent près des trois quarts de l’activité. Sur les 4,1 milliards de tonnes-kilomètres (tk) produites au premier trimestre, le transport des produits manufacturés, agricoles et agroalimentaires connaissent les plus fortes progressions.

Année de rupture ?

Après quatre années de repli marqué par une baisse de 7 % en 2015, le transport routier sous pavillon français s’est redressé l’an passé. Avec 155,8 milliards de tk, il a gagné 1,5 % sans pour autant revenir à ses niveaux d’avant 2000. Avec une part de 76,6 %, le compte d’autrui n’a pas profité de cette reprise affichant un recul de 0,6 %. C’est donc le compte propre qui explique le retournement du marché en 2016 avec une croissance de 9,1 %. Comme les années précédentes, les trajets se concentrent de plus en plus sur le national en hausse de 2,1 % tandis que l’international poursuit son érosion (- 5,6 %). Élément de satisfaction, les parcours à vide ont chuté de 12,8 % et représentent désormais un petit 20 % de l’activité.

Le moral s’améliore

Le retour des volumes est constaté par les chefs d’entreprise du compte d’autrui dont le moral, sondé chaque trimestre par la Fédération nationale des transports routiers (FNTR), se raffermit. D’autres facteurs expliquent toutefois cette confiance retrouvée à commencer par la montée en charge du CICE et la moindre hausse du coût du carburant qui, ensemble, renforcent les trésoreries. Pour les prochains mois, les transporteurs anticipent une poursuite de la croissance et de plus grands besoins en recrutement de conducteurs. Selon la FNTR, l’emploi salarié du secteur pourrait croître de 3 %.

Érick Demangeon

Mardi 26 Septembre 2017



Lu 1150 fois



     

Entreprises | Infrastructures | Institutions | Transport maritime | Transport aérien | Transport routier | Transport fluvial | Transport ferroviaire | Transport multimodal | Transport express - Messagerie | Logistique - Supply Chain | Énergie | Matières premières - Négoce | Industrie | Services | International | Développement durable | Faits divers





Accès rapide





















 

Qu'est-ce que L'Antenne ?

Le site internet de L'Antenne est la première plateforme B2B française de services et d’actualité consacrée au secteur du transport et de la logistique. Quotidiennement nous traitons de l’actualité du fret maritime, aérien, routier, fluvial, ferroviaire et multimodal ainsi que de la logistique, de l'industrie, de l'énergie et des matières premières. Nous apportons aux professionnels des outils et services qui facilitent leur travail et aident à la prise de décisions. Chaque année, nous éditons des guides de référence dans le secteur : "Le Fret aérien pratique" et "Le Fret maritime pratique" en plus de notre guide pratique des Incoterms©. L'Antenne est aussi organisateur de salons sur les thématiques du transport multimodal de fret, de l’export et de la logistique.

Mentions ours

Design réalisé par Caroline BALDINI.

Plan du site

Syndication

© SMECI
L'Antenne est édité par Smeci (32, av. André Roussin, BP 36, 13321 Marseille Cedex 16)
RCS Marseille 447 889 395. ISSN : 0395-8582
CPPAP : 0313T79480
Dépôt légal : 1/03/2013
Gérant : Jacques Riccobono
Rédacteur en chef : Vincent Calabrèse