Le pétrole de schiste pourrait doper le PIB mondial



Le pétrole de schiste pourrait doper le PIB mondial
L'extraction du pétrole de schiste, en plein essor aux États-Unis, pourrait entraîner une baisse de 25 à 40 % du prix du baril s'il était exploité en masse dans le monde, de quoi augmenter le niveau du PIB mondial de 2,3 à 3,7 % dans vingt ans, affirme une étude publiée jeudi 14 février. Selon l'étude du cabinet britannique PriceWaterhouseCoopers (PWC), la production mondiale de pétrole de schiste pourrait atteindre 14 millions de barils par jour en 2035, soit 12 % de la production mondiale d'or noir prévue cette année-là. PWC estime que cette production considérable permettrait de ramener le prix du baril entre 83 et 100 dollars, au lieu des 133 dollars projetés par le ministère américain de l’Énergie en 2035, dans un scénario où la production de pétrole de schiste resterait au contraire faible. Ce pétrole moins cher aurait à son tour un effet positif sur la croissance planétaire et "pourrait augmenter le PIB mondial en 2035 de 2,3 % à 3,7 %, soit 1.700 à 2.700 milliards de dollars" d'aujourd'hui, avance le cabinet dans son étude.
Comme le gaz de schiste, le pétrole ou "huile" de schiste ("shale oil" en anglais) est resté piégé au sein de sa couche d'origine, dite "roche mère", n'a pas encore migré vers la surface et n'a donc pas donc pu s'accumuler dans un réservoir ou gisement classique. Pour l'extraire, il faut "fracturer" la roche mère en injectant de grandes quantités d'eau et d'additifs sous pression, une technique controversée pour ses risques pour l'environnement. Aux États-Unis, la production de ce type de pétrole non conventionnel est déjà passée de 111.000 barils par jour en 2004 à 553.000 barils par jour en 2011, relève PWC. L'impact de la chute des prix du pétrole que laisse entrevoir le cabinet serait surtout favorable pour les grands importateurs, comme l'Inde et le Japon, avec un effet positif de 4 à 7 % sur leur richesse nationale, selon le cabinet.
Pour les États-Unis, la Chine et l'Europe, l'étude avance un gain compris entre 2 et 5 % de PIB. En revanche, les grands producteurs que sont la Russie et le Moyen-Orient pourraient voir leur balance commerciale plonger de 4 à 10 % de leur PIB "s'ils ne développent pas leur propre pétrole de schiste". Dans ce tableau en forme de plaidoyer, PWC concède que des "régulations appropriées seront nécessaires" pour l'environnement, mais souligne que l'essor du pétrole de schiste pourrait éviter celui de "zones environnementalement plus sensibles", comme l'Arctique et les sables bitumineux canadiens.

AFP

Vendredi 15 Février 2013



Lu 153 fois



Dans la même rubrique :
< >

     

Entreprises | Infrastructures | Institutions | Transport maritime | Transport aérien | Transport routier | Transport fluvial | Transport ferroviaire | Transport multimodal | Transport express - Messagerie | Logistique - Supply Chain | Énergie | Matières premières - Négoce | Industrie | Services | International | Développement durable | Faits divers







Accès rapide






















 

Qu'est-ce que L'Antenne ?

Le site internet de L'Antenne est la première plateforme B2B française de services et d’actualité consacrée au secteur du transport et de la logistique. Quotidiennement nous traitons de l’actualité du fret maritime, aérien, routier, fluvial, ferroviaire et multimodal ainsi que de la logistique, de l'industrie, de l'énergie et des matières premières. Nous apportons aux professionnels des outils et services qui facilitent leur travail et aident à la prise de décisions. Chaque année, nous éditons des guides de référence dans le secteur : "Le Fret aérien pratique" et "Le Fret maritime pratique" en plus de notre guide pratique des Incoterms©. L'Antenne est aussi organisateur de salons sur les thématiques du transport multimodal de fret, de l’export et de la logistique.

Mentions ours

Design réalisé par Caroline BALDINI.

Plan du site

Syndication

© SMECI
L'Antenne est édité par Smeci (32, av. André Roussin, BP 36, 13321 Marseille Cedex 16)
RCS Marseille 447 889 395. ISSN : 0395-8582
CPPAP : 0313T79480
Dépôt légal : 10/04/2006
Gérant : Jacques Riccobono
Rédacteur en chef : Vincent Calabrèse