Le port de Brest va se moderniser pour assembler des éoliennes


La Région Bretagne va développer le port de commerce de Brest pour y accueillir un pôle industriel dédié aux énergies marines renouvelables et accroître son trafic commercial entre 2015 et 2020 pour un coût de 134 millions d'euros.


© PORT DE BREST
© PORT DE BREST
Le port de Brest va se moderniser pour assembler des éoliennes. "Ce plan de développement est global. Il concerne le renforcement de l'attractivité commerciale du port de Brest et l'accueil des énergies marines renouvelables", a déclaré le président du Conseil régional de Bretagne, Jean-Yves Le Drian.

36 hectares aménagés

Quelque 36 hectares de polder, qui en compte 17 actuellement, vont être aménagés pour accueillir à partir de 2015 les bases de montage et d'assemblage des turbines d'éoliennes (pales et nacelles) ainsi que la construction des fondations des éoliennes posées. À Brest, l'éolien posé représente la création de près de 500 emplois, selon une estimation du chef de projet du port de Brest, Jean-Jacques Le Norment.
Cette annonce s'inscrit dans le cadre de l'appel d'offres lancé en juillet par le gouvernement pour développer l'éolien marin le long des côtes de l'Ouest de la France. Cet appel d'offres porte sur l'implantation, à partir de 2015, de 600 éoliennes, notamment au large de Saint-Brieuc, dans les Côtes d'Armor, et de Saint-Nazaire, en Loire-Atlantique.

«Un nouveau quai pour accueillir de plus gros porte-conteneurs»



Mais, à ce jour, aucun consortium ne s'est déclaré en faveur de Brest pour l'éolien posé et des "négociations sont toujours en cours" avec les trois consortiums éoliens, a déclaré M. Le Drian sans citer les industriels."Il y a une part de risque mais il faut être au rendez-vous", a affirmé le président de la Région Bretagne, qui mise également sur les projets d'éolien flottant pour succéder à l'éolien posé. Les pré-séries industrielles de l'éolienne flottante Winflo, imaginée par DCNS-Nass et Wind, l'ancienne Direction des constructions navales et le spécialiste de l'éolien offshore, pourraient être assemblées sur le site brestois à partir de 2020.
Le port va également être dragué pour mettre à la "cote marine" de 9,50 mètres de hauteur d'eau une partie du port afin d'accueillir de plus gros porte-conteneurs sur un nouveau quai de 300 m.

.

Mercredi 23 Novembre 2011





Dans la même rubrique :
< >

     

Entreprises | Infrastructures | Institutions | Transport maritime | Transport aérien | Transport routier | Transport fluvial | Transport ferroviaire | Transport multimodal | Transport express - Messagerie | Logistique - Supply Chain | Énergie | Matières premières - Négoce | Industrie | Services | International | Développement durable | Faits divers








Accès rapide
























 

Qu'est-ce que L'Antenne ?

Le site internet de L'Antenne est la première plateforme B2B française de services et d’actualité consacrée au secteur du transport et de la logistique. Quotidiennement nous traitons de l’actualité du fret maritime, aérien, routier, fluvial, ferroviaire et multimodal ainsi que de la logistique, de l'industrie, de l'énergie et des matières premières. Nous apportons aux professionnels des outils et services qui facilitent leur travail et aident à la prise de décisions. Chaque année, nous éditons des guides de référence dans le secteur : "Le Fret aérien pratique" et "Le Fret maritime pratique" en plus de notre guide pratique des Incoterms©. L'Antenne est aussi organisateur de salons sur les thématiques du transport multimodal de fret, de l’export et de la logistique.

Mentions ours

Design réalisé par Caroline BALDINI.

Plan du site

Syndication

© SMECI
L'Antenne est édité par Smeci (32, av. André Roussin, BP 36, 13321 Marseille Cedex 16)
RCS Marseille 447 889 395. ISSN : 0395-8582
CPPAP : 0313T79480
Dépôt légal : 10/04/2006
Gérant : Jacques Riccobono
Rédacteur en chef : Vincent Calabrèse