Le port de Hambourg souffre du moins bien des marchés chinois et russe


Le trafic du port de Hambourg a diminué au premier trimestre 2016. Le hub européen a été plombé par le ralentissement économique de la Chine et de la Russie qui ont grevé son activité conteneurisée.


© HHM  M. Lindner
© HHM M. Lindner
Avec 34,8 millions de tonnes traitées, le trafic du port de Hambourg a reculé de 2,5 % au premier trimestre, comparé à la même période de l'année dernière.
La première filière, celle des marchandises diverses, quasi exclusivement composées de fret conteneurisé, a vu son trafic diminuer de 2,7 %, pour terminer le trimestre à 23,3 millions de tonnes. Le trimestre a principalement été marqué par la baisse des trafics conteneurisés avec les trois premiers partenaires du port de Hambourg : la Chine, la Russie et Singapour. Le premier marché a subi un recul de 8 %, à 651.000 EVP, alors qu'il dépassait les 700.000 EVP au premier trimestre 2015. Le deuxième, pour lequel Hambourg est un des hubs européens, a perdu 4,9 % et le troisième 7,6 %.

Baisse du conteneur stabilisée

La forte croissance des échanges avec cinq des dix premiers marchés du port de Hambourg – la Finlande (+ 11, %), les États-Unis (+ 14,2 %), la Malaisie (+ 6,4 %), le Royaume-Uni (+ 31,8 %) et l'Inde (+ 4,1 %) – n'a pas compensé la perte chinoise. "Nous avons vu les prémices d'une stabilisation au premier trimestre et nous pensons que la baisse des trafics avec la Chine et la Russie a atteint son plus bas, a déclaré Axel Mattern, PDG de Hamburg Hafen Marketing (HHM), la société qui commercialise les services portuaires. Même en des temps difficiles pour la Russie, le port de Hambourg demeure un hub essentiel pour son commerce international".

"Les trafics avec la Chine et la Russie ont atteint leur plus bas"


Globalement, le trafic conteneurisé a diminué de 3,4 % au premier trimestre. Il a atteint 2,2 millions d'EVP, soit 78.000 EVP de moins qu'en 2015. En ce début d'année, quelques rotations ont été annulées par les armateurs sur les routes Extrême-Orient-Europe pour atténuer la situation de surcapacité. Un service complet a même été retiré. Le port allemand explique qu'il a également vu la création de nouvelles lignes, notamment un service fruitier de Maersk le reliant à la Colombie et la liaison ECL de l'armateur iranien HDS (Irisl) avec Gênes, Istanbul, Port Saïd et Bandar Abbas.
Axel Mattern estime d'ailleurs que le port de Hambourg, qui "entretient traditionnellement de bonnes relations avec l'Iran", a une bonne carte à jouer avec la levée des sanctions économiques contre ce pays comme port de transbordement pour l'Europe du Nord.

Vracs en retrait

Les trafics de vracs, qui représentent un tiers du total, sont eux aussi en baisse, de 1,9 %, à 11,5 millions de tonnes. Les vracs secs "aspirés" ont perdu 13,5 % (2,3 Mt) et les vracs grutés 1,5 % (5,4 Mt). Pour les premiers, la forte hausse des exportations de céréales de l'an dernier ne s'est pas reproduite mais les importations de graines oléagineuses ont crû de 51,7 % (912.000 tonnes). Quant aux vracs liquides, ils ont connu une progression de 6,1 %, à 3,7 Mt. Les importations de produits pétroliers (2,7 Mt) se sont fortement développées (+ 65,5 %).
D'autre part, 11,6 Mt de marchandises ont été acheminées depuis et vers le port hambourgeois, en hausse de 1,3 % malgré le recul du trafic global. En 2015, 45,8 des pré et post-acheminements étaient assurés par le mode ferroviaire. En revanche, le nombre de conteneurs transportés par le fer a diminué de 2,8 % (585.000 EVP).

Franck André

Mercredi 25 Mai 2016



Lu 396 fois



Dans la même rubrique :
< >

     

Entreprises | Infrastructures | Institutions | Transport maritime | Transport aérien | Transport routier | Transport fluvial | Transport ferroviaire | Transport multimodal | Transport express - Messagerie | Logistique - Supply Chain | Énergie | Matières premières - Négoce | Industrie | Services | International | Développement durable | Faits divers







Accès rapide






















 

Qu'est-ce que L'Antenne ?

Le site internet de L'Antenne est la première plateforme B2B française de services et d’actualité consacrée au secteur du transport et de la logistique. Quotidiennement nous traitons de l’actualité du fret maritime, aérien, routier, fluvial, ferroviaire et multimodal ainsi que de la logistique, de l'industrie, de l'énergie et des matières premières. Nous apportons aux professionnels des outils et services qui facilitent leur travail et aident à la prise de décisions. Chaque année, nous éditons des guides de référence dans le secteur : "Le Fret aérien pratique" et "Le Fret maritime pratique" en plus de notre guide pratique des Incoterms©. L'Antenne est aussi organisateur de salons sur les thématiques du transport multimodal de fret, de l’export et de la logistique.

Mentions ours

Design réalisé par Caroline BALDINI.

Plan du site

Syndication

© SMECI
L'Antenne est édité par Smeci (32, av. André Roussin, BP 36, 13321 Marseille Cedex 16)
RCS Marseille 447 889 395. ISSN : 0395-8582
CPPAP : 0313T79480
Dépôt légal : 10/04/2006
Gérant : Jacques Riccobono
Rédacteur en chef : Vincent Calabrèse