Le port de Marseille-Fos inaugure le Forum de l’international à Lyon


Depuis la mise en place de la réforme portuaire, chaque année, Via Marseille Fos vient informer, séduire et convaincre les opérateurs et chargeurs rhônalpins sur les atouts du GPMM. Le Forum de l’international, organisé à la CCI de Lyon, a donc représenté une occasion à ne pas rater de transmettre la bonne parole sudiste.


© Forum de l'international
© Forum de l'international
«Il n’y a vraiment pas de raison d’aller chercher aventure ailleurs», a lancé d’emblée Hervé Balladur, président de l’association Via Marseille Fos, lors de l’inauguration du Forum de l’international à Lyon. «La région Rhône-Alpes, c’est notre clientèle, c’est notre hinterland le plus proche et nous ne nous satisfaisons pas des volumes actuels traités avec cette région puisque 50 % du trafic nous échappent, à l’import et à l’export», a relevé Hervé Balladur. «C’est un port réactif, lisible et je veux tordre le coup aux idées reçues», ajoute à son tour Christine Cabau-Woehrel, présidente du directoire, qui rappelle que, «depuis quatre ans, il y a eu moins de jours de grève locale à Marseille qu’à Anvers !»
Après avoir commenté des cartes situant les deux bassins de Marseille et de Fos et expliqué leurs spécificités en matière de filières et de traitement des échanges, Christine Cabau-Woehrel a insisté sur l’investissement de 360 millions d’euros qui seront consacrés pour la période 2015-2018 à la réussite du projet stratégique du port. La réalisation d’un terminal de transport combiné à Mourepiane, l’élargissement de la passe Nord du port, la mise en service de la forme de radoub 10, l’aménagement des terminaux passagers Corse et Maghreb, la massification des flux ferroviaires, l’adaptation des terminaux à conteneurs pour l’accueil des navires de 16.000 EVP et des projets de diversification énergétiques, sans oublier la réparation navale et l’accueil croissant des croisières figurent sur la liste des travaux et améliorations à accomplir pour «devenir le Gateway méditerranéen pour les marchandises et développer davantage les dessertes ferroviaires et fluviales». Marseille-Fos n’est pas congestionné, les navires sont pris en charge rapidement. «Avec 29 mouvements de conteneurs par heure et par portique, la productivité est au rendez-vous», a relevé Frédéric Pellegrin de Seayard.

Un camion passe moins de 28 minutes sur les terminaux

À Fos, on recense 33 portiques dont 4 super post-panamax et 4 panamax à Marseille. «Un camion passe moins de 28 minutes sur les terminaux et ces temps d’attente ont même tendance à s’améliorer», ajoute-t-il.
Rémy Crochet, directeur des activités ferroviaires de Greenmodal, a rappelé que six opérateurs assurent régulièrement diverses dessertes en France, en Allemagne, en Belgique dont chaque semaine 15 rotations sur Lyon, 4 rotations sur Saint-Étienne, 3 sur Clermont-Ferrand et 6 sur Chalon-sur-Saône. Les trains accèdent sans attente aux terminaux et les conteneurs rapidement traités évitent des frais de stationnement. Très adapté au transport massifié, le ferroviaire exige cependant une heure de remise du fret très stricte et est victime parfois de mouvements sociaux notamment en décembre lors des changements d’horaires et de services. «Il fut un temps où mes clients me disaient : «Tous les ports sauf Marseille», certains me disent toujours «tous les modes sauf le train»», remarque Philippe Eyraud, vice-président de la CCI de Lyon en charge de l’international et PDG de la société Mixel.

"La Région Rhône-Alpes est son hinterland naturel"


Côté fleuve, les deux opérateurs Greenmodal et Logirhône traitent 100.000 EVP par an avec six départs par semaine entre Fos et Lyon. «Nous sommes des messagers du fleuve», observe Alain Maliverney, de Logirhône.
François Lasbleiz, de la direction du développement du port, a mis l’accent sur les disponibilités foncières et relevé l’intérêt du projet de l’EcoParc de la Feuillane porté par les groupes Idec et Life pour 180.000 m2 d’entrepôt. Le permis de construire pour le premier bâtiment de 54.000 m2 sera déposé avant l’été. On recense 3 millions de m2 dans un rayon de 30 km autour du port de Marseille-Fos.
La route représente encore environ 70 % des volumes transportés entre la région Rhône-Alpes et Marseille-Fos contre 20 % pour le fleuve et 10 % pour le rail. «Ce n’est pas si mal par rapport à d’autres régions et ces chiffres montrent que le report modal est en marche», estime Hervé Balladur.
Les témoignages des groupes Seb et Ikea et d’Heritage International Transport, d’Inter Transit Pharma et de DHL Transit, respectivement sur les échanges avec la Turquie, le Maghreb et la Chine, ont appuyé les atouts techniques, informatiques, logistiques, douaniers du Grand Port maritime de Marseille-Fos.

Annick Béroud

Vendredi 27 Mars 2015



Lu 497 fois



Dans la même rubrique :
< >

Mardi 6 Décembre 2016 - 14:49 L’AMCF présente sa feuille de route


     

Entreprises | Infrastructures | Institutions | Transport maritime | Transport aérien | Transport routier | Transport fluvial | Transport ferroviaire | Transport multimodal | Transport express - Messagerie | Logistique - Supply Chain | Énergie | Matières premières - Négoce | Industrie | Services | International | Développement durable | Faits divers







Accès rapide






















 

Qu'est-ce que L'Antenne ?

Le site internet de L'Antenne est la première plateforme B2B française de services et d’actualité consacrée au secteur du transport et de la logistique. Quotidiennement nous traitons de l’actualité du fret maritime, aérien, routier, fluvial, ferroviaire et multimodal ainsi que de la logistique, de l'industrie, de l'énergie et des matières premières. Nous apportons aux professionnels des outils et services qui facilitent leur travail et aident à la prise de décisions. Chaque année, nous éditons des guides de référence dans le secteur : "Le Fret aérien pratique" et "Le Fret maritime pratique" en plus de notre guide pratique des Incoterms©. L'Antenne est aussi organisateur de salons sur les thématiques du transport multimodal de fret, de l’export et de la logistique.

Mentions ours

Design réalisé par Caroline BALDINI.

Plan du site

Syndication

© SMECI
L'Antenne est édité par Smeci (32, av. André Roussin, BP 36, 13321 Marseille Cedex 16)
RCS Marseille 447 889 395. ISSN : 0395-8582
CPPAP : 0313T79480
Dépôt légal : 10/04/2006
Gérant : Jacques Riccobono
Rédacteur en chef : Vincent Calabrèse