Le port de Marseille-Fos "reprend des parts de marché"


Le Grand Port maritime de Marseille-Fos (GPMM) a enregistré au premier semestre une hausse de trafic dans l'ensemble de ses filières. Selon sa direction, le port phocéen continue de "reprendre des parts de marché". Seule l'activité passagers sur la Corse a subi l'impact des problèmes de la SNCM.


Le conteneur affiche encore une progression de 8 % à Marseille-Fos au premier semestre, à plus de 627.000 EVP © GPMM
Le conteneur affiche encore une progression de 8 % à Marseille-Fos au premier semestre, à plus de 627.000 EVP © GPMM
Le Grand Port maritime de Marseille a achevé le premier semestre sur une hausse de trafic de 6 %, avec un total de 40,5 millions de tonnes. Une croissance que le port phocéen enregistre dans ses deux bassins et qu'il doit à l'ensemble des filières.

"Croissance du conteneur dans les deux bassins"


Selon Christine Cabau-Woehrel, la présidente du Directoire de l'établissement, la hausse a été portée par la progression des marchandises diverses, par celle des vracs liquides et par celle des vracs solides. Le secteur des diverses a enregistré une hausse de 2 %. Cette croissance est favorisée par le conteneur, qui a progressé de 7 % en nombre d'EVP à Fos, à 507.000 EVP et de 9 % à Marseille, à 120.600 EVP, soit une progression globale de 8 %.
La directrice générale du GPMM rappelle le niveau soutenu de l'activité dans les bassins Ouest. Elle attribue notamment cette tendance à la hausse de 12 % de l'export et de 4 % de l'import au premier semestre. À ses yeux, "la baisse de l'euro" a contribué à la progression des exportations. Elle mentionne en outre la création d'une nouvelle ligne commune entre Evergreen et Arkas sur la Méditerranée orientale. L'escale du "MSC London" en février à Fos illustre à ses yeux le dynamisme des installations de Fos pendant la période sous revue.
Dans les bassins Est, Christine Cabau-Woehrel attribue la croissance du conteneur à Marseille au retour des tonnages du groupe fruitier Canavese. Parmi les événements majeurs qui ont marqué la vie du port de Marseille-Fos, elle mentionne l'ouverture récente de la navette interbassins (NIB) opérée par Railliner.
En revanche, le GPMM note un repli de 11 % du trafic conventionnel et ce en dépit des premiers lots destinés au site Iter de Cadarache, situé à Saint-Paul-lez-Durance (Bouches-du-Rhône).

Vracs : reprise des imports de brut

Les vracs liquides ont enregistré au cours du premier semestre un inversement de tendance avec une progression de 7 %, 24,12 millions de tonnes, contre 22,6 Mt au cours des six premiers mois de 2014. Une hausse due à la reprise des importations de brut (+ 19 %), à 13,5 millions de tonnes, et à une augmentation de 17 % du GPL. En revanche, les produits raffinés ont diminué de 11 %, à 5,67 millions de tonnes et le GNL reste toujours orienté à la baisse.
Quant aux vracs solides, ils ont progressé de 8 %, passant en un an de 6,75 millions de tonnes à 7,31 millions de tonnes. Christine Cabau-Woehrel rappelle notamment que le groupe "Arcelor Mittal a réactivé les exports de laitiers au cours du premier semestre". Elle souligne également que Carfos, qui attend des tonnages de bois en juillet, s'est vu livrer en juin des portiques neufs qui seront mis en service en août suite à l'avarie d'outillage survenue en 2014. Seul le trafic agroalimentaire a enregistré une baisse au cours des six premiers mois de l'année.
Dans le secteur du passager, avec 940.000 voyageurs, le GPMM a enregistré au premier semestre un trafic en baisse de 3 %. Pourtant, la croisière, avec 597.000 touristes, a progressé de 1 %. Les lignes régulières sur le Maghreb ont généré 127.000 passagers (en hausse de 5 %) mais la Corse a chuté de 13 %, avec 224.000 voyageurs. Un repli que la directrice générale du port phocéen attribue aux problèmes de la SNCM. Un lourd dossier pour lequel elle attend une solution dès le mois de septembre.
Globalement, Christine Cabau-Woehrel reste persuadée que la croissance du port de Marseille-Fos au cours du premier semestre est supérieure à celle des autres ports français et à celle des ports européens.

Vincent Calabrèse

Jeudi 9 Juillet 2015



Lu 952 fois



Dans la même rubrique :
< >

Vendredi 9 Décembre 2016 - 15:01 Marseille-Lyon : un avenir en commun


     

Entreprises | Infrastructures | Institutions | Transport maritime | Transport aérien | Transport routier | Transport fluvial | Transport ferroviaire | Transport multimodal | Transport express - Messagerie | Logistique - Supply Chain | Énergie | Matières premières - Négoce | Industrie | Services | International | Développement durable | Faits divers







Accès rapide






















 

Qu'est-ce que L'Antenne ?

Le site internet de L'Antenne est la première plateforme B2B française de services et d’actualité consacrée au secteur du transport et de la logistique. Quotidiennement nous traitons de l’actualité du fret maritime, aérien, routier, fluvial, ferroviaire et multimodal ainsi que de la logistique, de l'industrie, de l'énergie et des matières premières. Nous apportons aux professionnels des outils et services qui facilitent leur travail et aident à la prise de décisions. Chaque année, nous éditons des guides de référence dans le secteur : "Le Fret aérien pratique" et "Le Fret maritime pratique" en plus de notre guide pratique des Incoterms©. L'Antenne est aussi organisateur de salons sur les thématiques du transport multimodal de fret, de l’export et de la logistique.

Mentions ours

Design réalisé par Caroline BALDINI.

Plan du site

Syndication

© SMECI
L'Antenne est édité par Smeci (32, av. André Roussin, BP 36, 13321 Marseille Cedex 16)
RCS Marseille 447 889 395. ISSN : 0395-8582
CPPAP : 0313T79480
Dépôt légal : 10/04/2006
Gérant : Jacques Riccobono
Rédacteur en chef : Vincent Calabrèse