Le port de Rotterdam résiste à la tempête


Le premier port d'Europe enregistre encore une progression de son trafic sur les neuf premiers mois de l'année mais voit sa croissance ralentir avec l'économie mondiale. Il devrait tout de même terminer l'année sur un résultat positif.


© PORT OF ROTTERDAM
© PORT OF ROTTERDAM
Le port de Rotterdam a manutentionné 326,77 millions de tonnes au cours des trois premiers trimestres de 2011, soit 1,7 % de plus que l'an dernier au cours de la même période. Les marchandises diverses, tirées par les conteneurs, se portent bien. Les deux autres courbes pourraient se croiser : les vracs liquides sont la seule catégorie de marchandises en baisse, même si ses résultats s'améliorent et les solides sont en légère hausse alors que la tendance est au ralentissement.
Hans Smith, directeur général du port de Rotterdam, affiche une certaine satisfaction : “Les trafics se sont bien développés au troisième trimestre, malgré le contexte économique difficile de la première moitié de l'année”. Mais il se montre moins optimiste pour la fin de l'année : “Désormais, tous les indicateurs sont à la baisse. Les exportations ralentissent aussi alors qu'elles ont jusqu'à présent tiré nos trafics vers le haut. Sans surprise, la croissance diminuera au quatrième trimestre”. Pour autant, le directeur du premier port d'Europe s'attend toujours à terminer 2011 avec une croissance positive.

«Désormais, tous les indicateurs sont à la baisse»



Dans le détail, les vracs liquides, qui représentent presque la moitié du trafic global, ont reculé de 3,7 % sur neuf mois pour s'établir à 148,7 millions de tonnes. La chute des importations de pétrole brut, en baisse de 5 % sur la période (71 millions de tonnes), y sont pour beaucoup. Ce trafic s'est pourtant redressé après une chute de 8 % au premier semestre. Le port note que les réductions de capacités liées aux difficultés du raffinage européen n'ont pour l'instant touché que ses voisins, l'Allemagne, et la France. Si elle est aussi négative (- 5 %, à 54 millions de tonnes), l'évolution des produits raffinés s'est reprise (- 9 % en cumulé fin juin). Les autres vracs liquides, dont les huiles végétales, les jus de fruits, les biocarburants et les produits chimiques, sont restés stables avec un trafic de 23,8 millions de tonnes puisque la hausse des produits chimiques a compensé la baisse de l'huile de palme et des biocarburants.

Les conteneurs toujours en hausse

Les marchandises diverses ont affiché une croissance de 10 % sur neuf mois et totalisent 112 millions de tonnes. Ultra majoritaire sur ce segment, le fret conteneurisé a progressé de 11 %, avec 93,2 millions de tonnes manutentionnées, les importations (+ 13 %) augmentant plus vite que les exportations (+ 8 %). En équivalents vingt pieds, la hausse globale a atteint presque 8 %, à 9,03 millions d'EVP. À Rotterdam, la crise mondiale ne fait pour l'instant que ralentir la croissance du trafic, alors que les volumes régressent ailleurs en Europe, notamment dans les ports français.
L'activité ro-ro a gagné 2 % (13 millions de tonnes), “grâce à la lente reprise de l'économie britannique”, explique l'autorité portuaire, qui précise que la surcapacité exacerbe la concurrence et accentue la pression sur les taux. Quant aux autres marchandises diverses (papier, acier, fruits, etc.), elles ont vu leur trafic augmenter de 24 %, à 6 millions de tonnes, “principalement grâce au terminal de Steinweg à Maasvlakte”. Ce dernier décharge depuis octobre 2010 des plaques d'acier en provenance de l'usine brésilienne de Thyssenkrupp et destinées à celle de Duisberg en Allemagne.

La sidérurgie de nouveau en berne

Le trafic de vracs secs a été légèrement inférieur à celui de la même période de l'an dernier : 65,6 millions de tonnes (+ 1,1 %). Les vracs agroalimentaires ont fortement progressé (+ 17 %, 7,2 millions de tonnes), avec des exportations en baisse de 20 % et des importations en hausse de 85 % du fait de récoltes décevantes en Europe. Le charbon a gagné 3 % (19 millions de tonnes). Quant aux autres vracs solides, ils ont augmenté de 10,4 % au cours des neufs premiers mois (9,7 millions de tonnes) surtout les matières premières destinées à la production de verre, papier, acier et produits chimiques. Pour le port, ce résultat démontre l'essoufflement des industries sidérurgique et chimique puisque la hausse était de 20 % après les six premiers mois de l'année.
Le seul trafic ayant diminué sur la période a été le plus important, les minerais et la ferraille, qui ont perdu 5,9 %, à 29,5 millions de tonnes. Les deux plus gros importateurs, ThyssenKrupp et ArcelorMittal, ont déjà réduit leur production d'acier, ce qui fait penser que la tendance va se poursuivre et même s'accélérer au prochain trimestre.

Franck André

Lundi 7 Novembre 2011





Dans la même rubrique :
< >

     

Entreprises | Infrastructures | Institutions | Transport maritime | Transport aérien | Transport routier | Transport fluvial | Transport ferroviaire | Transport multimodal | Transport express - Messagerie | Logistique - Supply Chain | Énergie | Matières premières - Négoce | Industrie | Services | International | Développement durable | Faits divers








Accès rapide
























 

Qu'est-ce que L'Antenne ?

Le site internet de L'Antenne est la première plateforme B2B française de services et d’actualité consacrée au secteur du transport et de la logistique. Quotidiennement nous traitons de l’actualité du fret maritime, aérien, routier, fluvial, ferroviaire et multimodal ainsi que de la logistique, de l'industrie, de l'énergie et des matières premières. Nous apportons aux professionnels des outils et services qui facilitent leur travail et aident à la prise de décisions. Chaque année, nous éditons des guides de référence dans le secteur : "Le Fret aérien pratique" et "Le Fret maritime pratique" en plus de notre guide pratique des Incoterms©. L'Antenne est aussi organisateur de salons sur les thématiques du transport multimodal de fret, de l’export et de la logistique.

Mentions ours

Design réalisé par Caroline BALDINI.

Plan du site

Syndication

© SMECI
L'Antenne est édité par Smeci (32, av. André Roussin, BP 36, 13321 Marseille Cedex 16)
RCS Marseille 447 889 395. ISSN : 0395-8582
CPPAP : 0313T79480
Dépôt légal : 10/04/2006
Gérant : Jacques Riccobono
Rédacteur en chef : Vincent Calabrèse