Le port de Strasbourg en route vers l’écologie industrielle


Seize entreprises parmi les plus importantes de la zone portuaire de Strasbourg se lancent dans un projet qui vise à réduire les consommations d’énergie et de matières, et à trouver des synergies avec les producteurs.


© PAS
© PAS
Le Port autonome de Strasbourg se lance dans l’écologie industrielle, cette notion définie comme une "approche globale des flux de matières et d’énergie en vue d’améliorer la performance énergétique à l’échelle d’un territoire industriel fait d’acteurs interdépendants". Il a entraîné dans son sillage seize entreprises pionnières, productrices et/ou consommatrices d’énergie, et comptant parmi les piliers industriels de la zone portuaire : la papeterie Blue Paper (ex-UPM Stracel), Cargill, les Grands Moulins de Strasbourg, le sidérurgiste NLMK, Punch le repreneur de l’usine General Motors, Rubis Terminal, Soprema (étanchéité), etc.
"Elles partagent l’objectif d’optimiser leur consommation énergétique et donc leur budget dans un contexte où les prix de l’énergie augmentent. Compte tenu qu’elles sont proches géographiquement les unes des autres, des mutualisations peuvent s’instaurer, plusieurs d’entre elles étant productrices d’énergie", décrit Aurore Mourette, chef de projet développement durable au Port autonome. Les synergies peuvent consister pour une entreprise à utiliser la vapeur dégagée par le process de sa voisine, à valoriser les sous-produits d’une autre, à se connecter à plusieurs au même réseau de chaleur urbain, etc. Le potentiel géothermique local sera également exploré.

Démarche dès cet automne

Une étude d’état des lieux lance concrètement la démarche cet automne. Conduite par l’association régionale Idée Alsace qui accompagne les entreprises dans leurs actions de développement durable, elle associe notamment le bureau Sofies déjà partie prenante d’une politique d’écologie industrielle au port du Havre. L’étude doit déboucher sur un plan d’actions à la fin du premier semestre 2014.

"Performance énergétique à l’échelle d’un territoire industriel"


Le cercle des participants n’est pas figé, loin de là. Le Port autonome et la Communauté urbaine, autre initiatrice, ont souhaité s’appuyer sur un "noyau dur" qui est appelé à s’élargir à d’autres entreprises de la zone. Le Groupement des usagers du port, leur "porte-parole", siège d’ailleurs au comité stratégique, l’organe pilote du projet. Celui-ci espère aussi franchir le Rhin pour associer le port allemand voisin de Kehl.

Christian Robischon

Mercredi 16 Octobre 2013



Lu 1043 fois



Dans la même rubrique :
< >

     

Entreprises | Infrastructures | Institutions | Transport maritime | Transport aérien | Transport routier | Transport fluvial | Transport ferroviaire | Transport multimodal | Transport express - Messagerie | Logistique - Supply Chain | Énergie | Matières premières - Négoce | Industrie | Services | International | Développement durable | Faits divers







Accès rapide






















 

Qu'est-ce que L'Antenne ?

Le site internet de L'Antenne est la première plateforme B2B française de services et d’actualité consacrée au secteur du transport et de la logistique. Quotidiennement nous traitons de l’actualité du fret maritime, aérien, routier, fluvial, ferroviaire et multimodal ainsi que de la logistique, de l'industrie, de l'énergie et des matières premières. Nous apportons aux professionnels des outils et services qui facilitent leur travail et aident à la prise de décisions. Chaque année, nous éditons des guides de référence dans le secteur : "Le Fret aérien pratique" et "Le Fret maritime pratique" en plus de notre guide pratique des Incoterms©. L'Antenne est aussi organisateur de salons sur les thématiques du transport multimodal de fret, de l’export et de la logistique.

Mentions ours

Design réalisé par Caroline BALDINI.

Plan du site

Syndication

© SMECI
L'Antenne est édité par Smeci (32, av. André Roussin, BP 36, 13321 Marseille Cedex 16)
RCS Marseille 447 889 395. ISSN : 0395-8582
CPPAP : 0313T79480
Dépôt légal : 10/04/2006
Gérant : Jacques Riccobono
Rédacteur en chef : Vincent Calabrèse