Le port du Havre dans le viseur des magistrats de la rue Cambon


Dans un rapport particulier concernant le port du Havre, la 7e chambre de la Cour des comptes adresse des recommandations dans ses principales conclusions. Hervé Martel, le président du directoire du Grand Port maritime du Havre, dit en partager le contenu.


Le président du directoire du GPMH,  "partage le contenu" des recommandations de la Cour des comptes © GPMH
Le président du directoire du GPMH, "partage le contenu" des recommandations de la Cour des comptes © GPMH
Après avoir procédé au contrôle des comptes et de la gestion du Grand Port maritime du Havre pour les exercices 2008 à 2013, la Cour des comptes a rendu son rapport. Un document qui émet une série de recommandations. Il juge qu’entre 2011 et 2016, "la réduction des pertes d’exploitation due à la réforme ne suffit pas à compenser le coût de l’accompagnement social et de celui du personnel transféré et que le solde redevient positif à partir de 2017". S’agissant de l’ouverture à la concurrence dans l’attribution des terminaux, elle relève que le GPMH doit être attentif à ce que "la pratique des "ripages" sur Port 2000 ne limite pas le périmètre dans lequel cette ouverture s’exerce". Concernant la création du GIE Haropa, elle met en garde : "Il conviendra d’examiner s’il constitue la réponse adaptée au besoin de forte coordination des ports de l’axe Seine".

"Un port fortement concurrencé par ceux du Nord"


Quant au projet stratégique 2009-2013, les magistrats de la rue Cambon sont convaincus qu'il a été "trop ambitieux en matière d’investissement et trop optimiste sur les trafics". Selon eux, "le programme d’investissement envisagé pour le projet stratégique 2014-2019 paraît ambitieux eu égard à la capacité d’autofinancement envisagée dans ce même projet alors même que celle-ci repose sur des hypothèses optimistes".
Et d'ajouter : "Le trafic du GPMH est en décroissance continue jusqu’en 2012, y compris pour l’activité conteneurs, principale activité du port. Malgré une analyse fine et étayée des parts de marchés, le GPMH reste fortement concurrencé par les ports du range Nord. La pièce maîtresse pour améliorer la concurrence du port est son accès par la desserte nationale ferroviaire. Celle-ci n’est toujours pas adaptée aux investissements décidés sur le domaine portuaire et reportée à 2019 ou 2030. Les tutelles (ferroviaire et maritime) devraient appliquer de concert le principe de priorité au fret ferroviaire déjà arbitré par le MEDDE".

La gouvernance "sensibilisée"

Dans un courrier, Hervé Martel, le président du directoire du GPMH, indique clairement "partager le contenu" des recommandations adressées par la Cour des comptes. Il assure que "certaines ont d'ores et déjà été prises en compte ou ont trouvé un début de mise en œuvre". Concernant l'adaptation du programme d'investissement envisagé dans le projet stratégique à la capacité de financement (capacité d'autofinancement et subventions) que le GPMH peut y consacrer, il souligne : "La gouvernance de l'établissement a été sensibilisée et portera une attention particulière à l'adaptation de la priorisation des éléments de ce programme en fonction des moyens de financement que le GPMH pourra mettre en œuvre".

Vincent Calabrèse

Mercredi 30 Mars 2016



Lu 486 fois



Dans la même rubrique :
< >

Vendredi 9 Décembre 2016 - 15:01 Marseille-Lyon : un avenir en commun


     

Entreprises | Infrastructures | Institutions | Transport maritime | Transport aérien | Transport routier | Transport fluvial | Transport ferroviaire | Transport multimodal | Transport express - Messagerie | Logistique - Supply Chain | Énergie | Matières premières - Négoce | Industrie | Services | International | Développement durable | Faits divers







Accès rapide






















 

Qu'est-ce que L'Antenne ?

Le site internet de L'Antenne est la première plateforme B2B française de services et d’actualité consacrée au secteur du transport et de la logistique. Quotidiennement nous traitons de l’actualité du fret maritime, aérien, routier, fluvial, ferroviaire et multimodal ainsi que de la logistique, de l'industrie, de l'énergie et des matières premières. Nous apportons aux professionnels des outils et services qui facilitent leur travail et aident à la prise de décisions. Chaque année, nous éditons des guides de référence dans le secteur : "Le Fret aérien pratique" et "Le Fret maritime pratique" en plus de notre guide pratique des Incoterms©. L'Antenne est aussi organisateur de salons sur les thématiques du transport multimodal de fret, de l’export et de la logistique.

Mentions ours

Design réalisé par Caroline BALDINI.

Plan du site

Syndication

© SMECI
L'Antenne est édité par Smeci (32, av. André Roussin, BP 36, 13321 Marseille Cedex 16)
RCS Marseille 447 889 395. ISSN : 0395-8582
CPPAP : 0313T79480
Dépôt légal : 10/04/2006
Gérant : Jacques Riccobono
Rédacteur en chef : Vincent Calabrèse