Le port du Pirée attire les multinationales


Hewlett Packard a signé vendredi 1er mars un accord pour installer dans le port grec du Pirée une plate-forme de distribution couvrant l'Europe, l'Afrique du Nord et le Moyen-Orient, apportant à une Grèce en crise profonde une bouffée d'optimisme sur le retour des investissements étrangers.


Le port du Pirée attire les multinationales
Hewlett Packard va installer une plate-forme de distribution au Pirée. L'accord tripartite signé vendredi 1er mars en présence du Premier ministre grec, Antonis Samaras, coïncide avec l'inauguration d'une nouvelle voie ferrée de 17 km reliant le port du Pirée, essentiellement géré par le groupe chinois Cosco, au réseau routier national et européen. Ce qui permettrait d'en faire un important "hub" d'entrée de marchandises en Europe centrale et orientale, ainsi qu'au Moyen-Orient. "Je veux remercier les deux groupes (HP et Trainose, le groupe ferroviaire grec) qui marquent un nouveau début pour Le Pirée", a dit M. Samaras, en présence des ambassadeurs chinois et américain. Pour lui, un tel investissement va aider la Grèce "à faire face au chômage" qui touche 27 % de la population active du pays.

"Exemption de TVA pour les marchandises transitant par Le Pirée"


L'accord HP-Trainose-Cosco suit l'annonce par Unilever et Philip Morris d'un transfert d'une partie de leur production en Grèce et donne une bouffée d'optimisme à la Grèce, marquée ces derniers mois par des départs en série tels ceux des banques françaises Société générale et Crédit agricole, tandis que Coca Cola Hellenic a choisi de délocaliser son siège en Suisse. Pour encourager le mouvement et attirer d'autres multinationales à suivre l'exemple de Hewlett Packard, la Grèce a fait voter mardi 26 février une loi spéciale, exemptant de TVA les marchandises qui transiteront par le port du Pirée, à condition que les sociétés d'importation aient leur siège à l'étranger, que la valeur des importations soit au moins de 300 millions par an (ou 120 millions pour les cinq premières années), et que 90 % des produits importés aient comme destination l'UE ou des pays tiers.
Répondant aux critiques qui craignent que Le Pirée ne se transforme peu à peu, sous la tutelle du chinois Cosco, en paradis offshore pour de grandes compagnies, ou en comptoir comme ceux de la Chine au XIXe siècle, Vassiliki Tatsi, qui dirige les services de la TVA au ministère des Finances grec, a souligné que d'autres pays européens, comme "les Pays-Bas", disposent d'une loi similaire. "La majorité des marchandises ne sont pas destinées à la Grèce, il ne s'agit donc pas d'une perte de TVA pour le pays, car si nous appliquions la TVA nous devrions la rendre", a-t-elle dit. Selon la presse grecque, d'autres groupes, de Ikea à Sony, seraient déjà sur les rangs pour suivre l'exemple de HP. "Toute autre compagnie souhaitant se servir de cette loi peut le faire, mais elles discutent avec Cosco, pour organiser le transport de leur marchandises, pas avec nous", a dit Mme Tatsi.

2.000 trains par an

Pour Hewlett Packard, l'accord permettra de relier Le Pirée à son usine de Prague en cinq jours via la liaison ferroviaire assurée par Trainose. D'ici 2015, Trainose devrait pouvoir envoyer 2.000 trains par an sur cette ligne, a dit le président du groupe, Thanassis Ziliaskopoulos. "Nous avons choisi Le Pirée car nous croyons en la Grèce et nous croyons en l'avenir de l'économie grecque", a dit Tony Prophet, vice président de HP, chargé notamment de la logistique, un critère déterminant pour le groupe d'informatique grand public, qui utilisait jusqu'à présent uniquement le port de Rotterdam et celui de Dubaï pour la région Europe-Moyen-Orient.

Isabel Malsang

Lundi 4 Mars 2013





Dans la même rubrique :
< >

     

Entreprises | Infrastructures | Institutions | Transport maritime | Transport aérien | Transport routier | Transport fluvial | Transport ferroviaire | Transport multimodal | Transport express - Messagerie | Logistique - Supply Chain | Énergie | Matières premières - Négoce | Industrie | Services | International | Développement durable | Faits divers








Accès rapide
























 

Qu'est-ce que L'Antenne ?

Le site internet de L'Antenne est la première plateforme B2B française de services et d’actualité consacrée au secteur du transport et de la logistique. Quotidiennement nous traitons de l’actualité du fret maritime, aérien, routier, fluvial, ferroviaire et multimodal ainsi que de la logistique, de l'industrie, de l'énergie et des matières premières. Nous apportons aux professionnels des outils et services qui facilitent leur travail et aident à la prise de décisions. Chaque année, nous éditons des guides de référence dans le secteur : "Le Fret aérien pratique" et "Le Fret maritime pratique" en plus de notre guide pratique des Incoterms©. L'Antenne est aussi organisateur de salons sur les thématiques du transport multimodal de fret, de l’export et de la logistique.

Mentions ours

Design réalisé par Caroline BALDINI.

Plan du site

Syndication

© SMECI
L'Antenne est édité par Smeci (32, av. André Roussin, BP 36, 13321 Marseille Cedex 16)
RCS Marseille 447 889 395. ISSN : 0395-8582
CPPAP : 0313T79480
Dépôt légal : 10/04/2006
Gérant : Jacques Riccobono
Rédacteur en chef : Vincent Calabrèse