Le projet de canal interocéanique au Nicaragua n'est pas viable


Le projet du Nicaragua de bâtir un canal interocéanique concurrençant celui du Panama n'est pas viable malgré l'intérêt chinois pour ce chantier, estime le président panaméen, Juan Carlos Varela.


Le canal interocéanique au Nicaragua, un projet estimé à 50 milliards de dollars © HKND
Le canal interocéanique au Nicaragua, un projet estimé à 50 milliards de dollars © HKND
"Un nouveau canal, au Nicaragua par exemple, ne sera pas économiquement viable. Le Nicaragua a bien sûr le droit de construire ce canal et les entrepreneurs chinois qui s'y intéressent aussi, mais je pense qu'il s'agit plus de spéculations que d'une réalité", a indiqué mardi 18 octobre le président panaméen, Juan Carlos Varela, à Berlin en présence de la chancelière, Angela Merkel.
Selon lui, ce projet estimé à 50 milliards de dollars et qui n'a guère avancé depuis l'inauguration du chantier fin 2014 ne peut pas espérer concurrencer le canal de Panama, qui vient d'être élargi pour permettre la traversée de porte-conteneurs toujours plus grands. "Nous le voyons comme un modèle de succès et ne voyons aucun risque dans la construction potentielle d'un autre canal dans la région car la faisabilité économique sera très difficile", a-t-il dit.
Inauguré dans sa version élargie en juin, le canal de Panama est censé, d'ici dix ans, doubler son volume de transit (300 millions de tonnes) et tripler ses recettes (un milliard de dollars). Le canal est déjà le passage obligé pour 5 % du commerce maritime mondial, avec les États-Unis et la Chine comme principaux clients.

Les travaux commenceront fin 2016

En 2013, le Nicaragua a accordé au groupe hongkongais HKND une concession d'une durée de cinquante ans, renouvelable pour une période similaire, pour construire et exploiter un canal trois fois plus long que celui de Panama. Le chantier a été inauguré en décembre 2014 mais l'entreprise chinoise a annoncé fin 2015 que les travaux d'excavation et de construction des écluses n'allaient commencer que vers la fin de 2016.

AFP

Mercredi 19 Octobre 2016



Lu 250 fois



Dans la même rubrique :
< >

Jeudi 8 Décembre 2016 - 16:05 Le multimodal et le GNL récompensés par BP2S

Jeudi 8 Décembre 2016 - 15:42 L'ENSM vote un budget de transition


     

Entreprises | Infrastructures | Institutions | Transport maritime | Transport aérien | Transport routier | Transport fluvial | Transport ferroviaire | Transport multimodal | Transport express - Messagerie | Logistique - Supply Chain | Énergie | Matières premières - Négoce | Industrie | Services | International | Développement durable | Faits divers







Accès rapide






















 

Qu'est-ce que L'Antenne ?

Le site internet de L'Antenne est la première plateforme B2B française de services et d’actualité consacrée au secteur du transport et de la logistique. Quotidiennement nous traitons de l’actualité du fret maritime, aérien, routier, fluvial, ferroviaire et multimodal ainsi que de la logistique, de l'industrie, de l'énergie et des matières premières. Nous apportons aux professionnels des outils et services qui facilitent leur travail et aident à la prise de décisions. Chaque année, nous éditons des guides de référence dans le secteur : "Le Fret aérien pratique" et "Le Fret maritime pratique" en plus de notre guide pratique des Incoterms©. L'Antenne est aussi organisateur de salons sur les thématiques du transport multimodal de fret, de l’export et de la logistique.

Mentions ours

Design réalisé par Caroline BALDINI.

Plan du site

Syndication

© SMECI
L'Antenne est édité par Smeci (32, av. André Roussin, BP 36, 13321 Marseille Cedex 16)
RCS Marseille 447 889 395. ISSN : 0395-8582
CPPAP : 0313T79480
Dépôt légal : 10/04/2006
Gérant : Jacques Riccobono
Rédacteur en chef : Vincent Calabrèse