Le "projet fou" de canal à Istanbul ressort des cartons


Le président turc, Recep Tayyip Erdogan, a décidé de relancer son projet pharaonique et très controversé de canal parallèle au détroit du Bosphore à Istanbul, lancé il y a quatre ans mais toujours au point mort.


La dernière version du "Canal Istanbul" prévoit le percement d'un voie d'eau de 43 km de long © Kanal Istanbul Projesi
La dernière version du "Canal Istanbul" prévoit le percement d'un voie d'eau de 43 km de long © Kanal Istanbul Projesi
En Turquie, Recep Tayyip Erdogan ressort des cartons son "projet fou" de canal à Istanbul, a rapporté mardi 24 février la presse locale. Selon des sources proches de son entourage citées par plusieurs titres, le chef de l'État a précisé les contours de son initiative, dévoilée lors de la campagne des élections législatives de 2011, et ordonné récemment au gouvernement de lui donner un coup d'accélérateur à l'approche de celles du 7 juin prochain.
Alors Premier ministre, Recep Tayyip Erdogan, élu président en août dernier, avait justifié ce projet par la nécessité de désengorger le trafic sur le Bosphore, l'un des plus denses au monde. La dernière version du "Canal Istanbul" prévoit le percement d'un voie d'eau de 43 km de long entre la mer Noire au nord et la mer de Marmara au sud, dans la partie européenne de la plus grande ville de Turquie. Large de 400 mètres et profond de 25 mètres, ce canal serait enjambé par six ponts et ses berges recouvertes de nouveaux logements pour 500.000 personnes, a précisé le quotidien "Hürriyet" dans son édition de mardi 24 février.
Ancien maire d'Istanbul, Recep Tayyip Erdogan, qui dirige la Turquie depuis 2003, a multiplié ces dernières années les projets d'aménagement grandioses dans la mégapole de plus de 15 millions d'habitants, qu'il a lui-même qualifiés de "projets fous". Il a notamment lancé la construction d'un troisième pont sur le Bosphore, celle d'un aéroport géant, le troisième à Istanbul, censé devenir le plus grand au monde ou encore inauguré fin 2013 un tunnel ferroviaire souterrain sous le Bosphore. Ces travaux, dénoncés comme contraires au respect de l'environnement, inutiles ou simplement prétextes à des opérations immobilières, ont largement nourri la vague de manifestations qui a agité le pays en juin 2013. Pendant trois semaines, des millions de Turcs ont défilé dans les rues contre la dérive autoritaire et islamiste de l'homme fort du pays, au pouvoir depuis 2003.

AFP

Mercredi 25 Février 2015



Lu 209 fois



Dans la même rubrique :
< >

     

Entreprises | Infrastructures | Institutions | Transport maritime | Transport aérien | Transport routier | Transport fluvial | Transport ferroviaire | Transport multimodal | Transport express - Messagerie | Logistique - Supply Chain | Énergie | Matières premières - Négoce | Industrie | Services | International | Développement durable | Faits divers







Accès rapide






















 

Qu'est-ce que L'Antenne ?

Le site internet de L'Antenne est la première plateforme B2B française de services et d’actualité consacrée au secteur du transport et de la logistique. Quotidiennement nous traitons de l’actualité du fret maritime, aérien, routier, fluvial, ferroviaire et multimodal ainsi que de la logistique, de l'industrie, de l'énergie et des matières premières. Nous apportons aux professionnels des outils et services qui facilitent leur travail et aident à la prise de décisions. Chaque année, nous éditons des guides de référence dans le secteur : "Le Fret aérien pratique" et "Le Fret maritime pratique" en plus de notre guide pratique des Incoterms©. L'Antenne est aussi organisateur de salons sur les thématiques du transport multimodal de fret, de l’export et de la logistique.

Mentions ours

Design réalisé par Caroline BALDINI.

Plan du site

Syndication

© SMECI
L'Antenne est édité par Smeci (32, av. André Roussin, BP 36, 13321 Marseille Cedex 16)
RCS Marseille 447 889 395. ISSN : 0395-8582
CPPAP : 0313T79480
Dépôt légal : 10/04/2006
Gérant : Jacques Riccobono
Rédacteur en chef : Vincent Calabrèse