Le projet stratégique du port de Rouen approuvé par le Conseil de surveillance


Haropa-Port de Rouen a finalisé le processus d’élaboration concertée de son projet stratégique, en obtenant vendredi 2 octobre 2015 son approbation définitive par le Conseil de surveillance de l’établissement.


© Éric Houri
© Éric Houri
Deux ans après son élaboration, le projet stratégique 2014-2019 du Grand Port maritime de Rouen (Haropa-Port de Rouen) a été validé par le Conseil de développement le 10 septembre puis approuvé par le Conseil de surveillance le vendredi 2 octobre.
Selon la direction de l'établissement portuaire, "avant ces étapes, le document avait fait l’objet d’une large concertation. Il a notamment été soumis pour avis au Conseil scientifique de l’estuaire de la Seine ainsi qu’à l’Autorité environnementale et au Comité d’entreprise. Le projet stratégique a en outre été mis à la disposition du public de décembre 2014 à janvier 2015".
Le port rouennais vise un trafic maritime annuel d’au moins 25 millions de tonnes à l'horizon 2019.
Un scénario qui s’appuie sur des hypothèses de "consolidation des trafics historiques et de développement de nouvelles filières".

"Six axes de travail à l’horizon 2019"


Six axes de travail ont été définis pour atteindre les objectifs inscrits dans le projet stratégique. La "construction d'une offre maritime et portuaire plus performante" en fait partie. Il s’agit pour le port de Rouen "d’améliorer la compétitivité du port en terminant le programme en cours d’amélioration des accès nautiques". Cet axe repose également sur l’amélioration des infrastructures portuaires, le développement de services aux navires et la facilitation du passage de la marchandise.
Autre point crucial du projet stratégique, "l'élargissement de l’hinterland". Une stratégie qui ne peut se concevoir qu'en favorisant les modes massifiés. Selon la direction du GPMR, "ceci se traduit par une amélioration de la performance du transport fluvial et de la desserte ferroviaire". L’objectif affiché est porter la part des modes massifiés à l’horizon 2019 entre 25 et 30 %.
Être en mesure de proposer "une offre foncière plus attractive" constitue le troisième axe. Le port rouennais dit met en œuvre "un programme d’aménagement de terminaux maritimes et de plateformes portuaires, mais aussi de développement de nouveaux terminaux fluviaux en accompagnement de projets industriels". À cet égard, les installations récentes au quai de Petit-Couronne, le lancement de la zone logistique RVSL Amont (Rouen-Vallée-de-Seine-Logistique-RVSL) et la réhabilitation du terminal fluvial Seine-Andelle à Alizay ont apporté, selon l'établissement portuaire, "la preuve que certaines opérations sont déjà en cours".
Le soutien au développement des diverses filières par des démarches de place, concilier développement économique et environnement et enfin performances en matière de gestion de ses ressources humaines, financières et matérielles sont les trois autres axes retenus dans le cadre du projet stratégique rouennais.

270 millions d'euros d'investissements d'ici 2019

Pour le président du Conseil de surveillance, Frédéric Henry, le projet stratégique est "le fruit d’une série de consultations scientifique, environnementale et publique, en parfaite cohérence avec la vision Haropa 2030 et les Contrats de plan État-Région et Contrat de plan interrégional État-Région (CPER, CPIER) récemment signés, véritable feuille de route pour les investissements à venir".
Un programme d'investissements de 270 millions d'euros est prévu pour la période 2014-2019. Les opérations les plus significatives sont inscrites dans les CPER et CPIER, et bénéficient à ce titre d’une participation financière de l’État, de la Région Haute-Normandie, de la Région Basse-Normandie, de la Métropole Rouen Normandie, de l’Union européenne et d’autres collectivités du territoire.

Vincent Calabrèse

Vendredi 9 Octobre 2015



Lu 933 fois



Dans la même rubrique :
< >

     

Entreprises | Infrastructures | Institutions | Transport maritime | Transport aérien | Transport routier | Transport fluvial | Transport ferroviaire | Transport multimodal | Transport express - Messagerie | Logistique - Supply Chain | Énergie | Matières premières - Négoce | Industrie | Services | International | Développement durable | Faits divers







Accès rapide






















 

Qu'est-ce que L'Antenne ?

Le site internet de L'Antenne est la première plateforme B2B française de services et d’actualité consacrée au secteur du transport et de la logistique. Quotidiennement nous traitons de l’actualité du fret maritime, aérien, routier, fluvial, ferroviaire et multimodal ainsi que de la logistique, de l'industrie, de l'énergie et des matières premières. Nous apportons aux professionnels des outils et services qui facilitent leur travail et aident à la prise de décisions. Chaque année, nous éditons des guides de référence dans le secteur : "Le Fret aérien pratique" et "Le Fret maritime pratique" en plus de notre guide pratique des Incoterms©. L'Antenne est aussi organisateur de salons sur les thématiques du transport multimodal de fret, de l’export et de la logistique.

Mentions ours

Design réalisé par Caroline BALDINI.

Plan du site

Syndication

© SMECI
L'Antenne est édité par Smeci (32, av. André Roussin, BP 36, 13321 Marseille Cedex 16)
RCS Marseille 447 889 395. ISSN : 0395-8582
CPPAP : 0313T79480
Dépôt légal : 10/04/2006
Gérant : Jacques Riccobono
Rédacteur en chef : Vincent Calabrèse