Le rachat d'OOCL par Cosco détrônerait CMA CGM



Avec une capacité de 21.413 EVP, le "OOCL Hong Kong", construit dans les chantiers de Samsunh Heavy Industries (SHI), fait figure à ce jour de plus grands porte-conteneurs du monde © Éric Houri
Avec une capacité de 21.413 EVP, le "OOCL Hong Kong", construit dans les chantiers de Samsunh Heavy Industries (SHI), fait figure à ce jour de plus grands porte-conteneurs du monde © Éric Houri
L'armateur chinois Cosco Shipping a proposé au groupe OOIL le montant de 6,3 milliards de dollars pour faire l'acquisition de sa filiale Orient Overseas Container Line (OOCL). Une opération de fusion qui permettrait au nouveau groupe d'atteindre le troisième rang mondial en lieu et place de CMA CGM, juste derrière Maersk et MSC.
La famille Tung Chee Hwa, propriétaire d'OOIL, fondatrice de l'armateur hongkongais OOCL en 1969, a accepté l'offre proposée par le groupe étatique chinois. Reste aujourd'hui à obtenir le feu vert des autorités régulatrices ainsi que le consentement des investisseurs du groupe Cosco.
Le groupe chinois propose aux actionnaires d'OOIL 78,67 dollars hongkongais en liquide par titre, ce qui constituerait une prime de 31 % par rapport au dernier cours de clôture, selon Bloomberg News.
OOIL est contrôlé à hauteur de 68,7 % par la famille de Tung Chee Hwa, qui fut le premier chef de l'exécutif hongkongais après la rétrocession en 1997, et qui devrait rafler plus de 4 milliards de dollars dans cette opération.
"Cette décision a été soigneusement étudiée et nous pensons qu'elle va aider à assurer les succès futurs d'OOIL", a déclaré Andy Tung, directeur général d'OOIL.
Une fois la transaction bouclée, le groupe Cosco contrôlerait 90,1 % d'OOIL et les 9,9 % restants seraient détenus par Shanghai International Port, l'opérateur du port chinois.

Une flotte de 400 navires

Lorsque la fusion sera achevée, la structure commune entre Cosco et OOCL opérera 400 navires et mettra sur le marché une capacité de 2,9 millions d'EVP. Pour l'heure, selon Alphaliner, Cosco contrôle 7,6 % de parts de marché, avec 1,6 million d'EVP (aujourd'hui à la quatrième place), tandis qu'OOCL (à la neuvième place) en détient 2,9 %, avec 603.000 EVP. Additionnées l'une à l'autre, ces parts vont pouvoir propulser la future entité commune à la troisième place des plus grands armateurs mondiaux, juste derrière Maersk Line, qui à ce jour détient 3,1 millions d'EVP, et MSC (avec 2,7 M EVP, soit 13,4 %). Cet opérateur asiatique pourrait détrôner ainsi CMA CGM qui se situe à ce rang depuis de nombreuses années.
Une troisième place que le groupe français pensait pourtant confortée pour longtemps avec l'acquisition de Nol-APL. Cette opération avait été réalisée après l'acquisition du chilien CSAV par l'allemand Hapag-Lloyd. L'armateur germanique hambourgeois a poursuivi sur cette même tendance en procédant à une fusion avec l'armateur du golfe arabe UASC. Le monde de la ligne régulière a également assisté à l'acquisition de China Shipping Container Line (CSCL) par son compatriote chinois Cosco et à l'absorption de l'allemand Hamburg Süd par le danois Maersk. Autre opération en cours, le rapprochement entre les trois opérateurs japonais Mitsui OSK Line (Mol), Kawasaki Kisen Kaisha ("K"Line) et Nippon Yusen Kaisha (NYK) qui devrait être finalisé en 2018. Les derniers mois ont été également marqués par la faillite du sud-coréen Hanjin Shipping.
Au plan opérationnel, l'opération financière entre Cosco et OOIL pourrait venir perturber la structure d'Ocean Alliance, l'alliance franco-asiatique qui regroupe CMA CGM, l'armateur chinois et Evergreen.

Vincent Calabrèse

Lundi 10 Juillet 2017



Lu 1996 fois



Dans la même rubrique :
< >

     

Entreprises | Infrastructures | Institutions | Transport maritime | Transport aérien | Transport routier | Transport fluvial | Transport ferroviaire | Transport multimodal | Transport express - Messagerie | Logistique - Supply Chain | Énergie | Matières premières - Négoce | Industrie | Services | International | Développement durable | Faits divers





Accès rapide





















 

Qu'est-ce que L'Antenne ?

Le site internet de L'Antenne est la première plateforme B2B française de services et d’actualité consacrée au secteur du transport et de la logistique. Quotidiennement nous traitons de l’actualité du fret maritime, aérien, routier, fluvial, ferroviaire et multimodal ainsi que de la logistique, de l'industrie, de l'énergie et des matières premières. Nous apportons aux professionnels des outils et services qui facilitent leur travail et aident à la prise de décisions. Chaque année, nous éditons des guides de référence dans le secteur : "Le Fret aérien pratique" et "Le Fret maritime pratique" en plus de notre guide pratique des Incoterms©. L'Antenne est aussi organisateur de salons sur les thématiques du transport multimodal de fret, de l’export et de la logistique.

Mentions ours

Design réalisé par Caroline BALDINI.

Plan du site

Syndication

© SMECI
L'Antenne est édité par Smeci (32, av. André Roussin, BP 36, 13321 Marseille Cedex 16)
RCS Marseille 447 889 395. ISSN : 0395-8582
CPPAP : 0313T79480
Dépôt légal : 1/03/2013
Gérant : Jacques Riccobono
Rédacteur en chef : Vincent Calabrèse