"Le rapport Bianco est une stratégie publique"


Le PDG du groupe Eurotunnel, Jacques Gounon, a estimé mardi 28 mai que le rapport Bianco sur la réforme ferroviaire, présenté fin avril, prônait une "stratégie totalement publique" sans prendre en compte l'ouverture du secteur à la concurrence.


Jacques Gounon, PDG du groupe Eurotunnel © Eurotunnel
Jacques Gounon, PDG du groupe Eurotunnel © Eurotunnel
Le rapport de l'ancien ministre des Transports Jean-Louis Bianco préconise une organisation en trois entités du système ferroviaire : un gestionnaire d'infrastructure unifié (GIU), sa maison mère et un Haut-Comité des parties prenantes (constitué des différents acteurs du ferroviaire). "Quelle est la place laissée au marché ?", s'est interrogé Jacques Gounon, dans un entretien à paru ans "La Lettre ferroviaire", bimensuel consacré à l'actualité ferroviaire en Europe. "On est en droit de se poser la question lorsqu'on voit que sur les 54 administrateurs chargés de la gestion des trois Epic du pôle public, les opérateurs privés ne sont représentés que par trois personnes". "À l'évidence, la stratégie ferroviaire proposée par Jean-Louis Bianco est une stratégie totalement publique qui ne prend pas en compte les nouveaux entrants", a-t-il déploré, appelant également à un renforcement des pouvoirs de l'Autorité de régulation des activités ferroviaires (Araf).
Par ailleurs, en ce qui concerne la mise en place d'un cadre social harmonisé entre tous les intervenants du secteur, Jacques Gounon a plaidé pour que "les conventions respectent les spécificités et les dimensions des uns et des autres". "Standardiser tout sur le modèle de la SNCF reviendrait tout simplement à bloquer toute concurrence en France, au détriment des chargeurs et des consommateurs, donc au détriment de l'emploi", a-t-il prévenu.
Le patron d'Eurotunnel a également critiqué le monopole de SNCF Infra pour l'entretien des voies ferrées françaises. "Nous avons remporté sept appels d'offres sur sept pour la maintenance des voies ferrées des ports, en concurrence frontale avec d'autres opérateurs et notamment SNCF Infra", a expliqué Jacques Gounon. "Si cette dernière entité n'avait pas le monopole de l'entretien des voies en France, nous pourrions accélérer notre développement et les travaux seraient réalisés de manière plus efficace encore sur certaines parties du réseau national français", a-t-il assuré.

AFP

Mardi 28 Mai 2013



Lu 185 fois



Dans la même rubrique :
< >

     

Entreprises | Infrastructures | Institutions | Transport maritime | Transport aérien | Transport routier | Transport fluvial | Transport ferroviaire | Transport multimodal | Transport express - Messagerie | Logistique - Supply Chain | Énergie | Matières premières - Négoce | Industrie | Services | International | Développement durable | Faits divers







Accès rapide






















 

Qu'est-ce que L'Antenne ?

Le site internet de L'Antenne est la première plateforme B2B française de services et d’actualité consacrée au secteur du transport et de la logistique. Quotidiennement nous traitons de l’actualité du fret maritime, aérien, routier, fluvial, ferroviaire et multimodal ainsi que de la logistique, de l'industrie, de l'énergie et des matières premières. Nous apportons aux professionnels des outils et services qui facilitent leur travail et aident à la prise de décisions. Chaque année, nous éditons des guides de référence dans le secteur : "Le Fret aérien pratique" et "Le Fret maritime pratique" en plus de notre guide pratique des Incoterms©. L'Antenne est aussi organisateur de salons sur les thématiques du transport multimodal de fret, de l’export et de la logistique.

Mentions ours

Design réalisé par Caroline BALDINI.

Plan du site

Syndication

© SMECI
L'Antenne est édité par Smeci (32, av. André Roussin, BP 36, 13321 Marseille Cedex 16)
RCS Marseille 447 889 395. ISSN : 0395-8582
CPPAP : 0313T79480
Dépôt légal : 10/04/2006
Gérant : Jacques Riccobono
Rédacteur en chef : Vincent Calabrèse