Le rééquilibrage du marché pétrolier attendra 2017


Alors qu'ils s'affichaient encore au plus haut en respectivement huit et onze mois début juin, les cours du Brent et du WTI ont depuis inexorablement dégringolé tandis que la crainte d'excédents persistants revient hanter les investisseurs.


La menace de surabondance de pétrole a refait surface © FDG
La menace de surabondance de pétrole a refait surface © FDG
Les deux contrats de référence du brut sont officiellement entrés en territoire baissier en fin de semaine dernière après avoir chuté de plus de 20 % depuis leurs sommets du 9 juin, le WTI ayant même fini le 2 août sous la barre des 40 dollars le baril. "Les mêmes facteurs qui ont entraîné les prix à un plus bas en 13 ans en janvier sont de nouveau en jeu : tout tourne autour d'un marché saturé d'offre", a relevé Hussein Sayed, analyste chez FXTM.
Si les interruptions de production intervenues au printemps, notamment au Canada, au Nigeria ou encore en Libye, ont un temps pu éloigner le spectre des excédents, permettant aux cours de dépasser brièvement les 50 dollars le baril, le retour à la réalité a été brutal en juillet, avec des prix désormais au plus bas en trois mois et demi.
Le rééquilibrage entre l'offre et de la demande, que la plupart des analystes anticipaient il y a quelques mois encore pour la seconde partie de l'année, n'est désormais plus attendu avant le début 2017.

États-Unis et Opep pompent davantage

"Le marché s'inquiète de plus en plus d'une hausse de la production américaine de pétrole de schiste dans les prochaines semaines. En l'espace de seulement deux ans, d'impressionnants progrès techniques ont été réalisés outre-Atlantique permettant à certains puits dans le Dakota du Sud d'être rentables même autour de 20-25 dollars le baril", selon Christopher Dembik, analyste chez Saxo Banque, soulignant que cela était de nature à "entretenir la psychose à propos d'une offre surabondante".
Et la hausse conséquente de la production des pays membres de l'Opep en juillet, qui aurait augmenté de 100.000 barils par jour d'après une étude Reuters publiée le 29 juillet, n'était pas de nature à apaiser les craintes des investisseurs.

AFP

Jeudi 4 Août 2016



Lu 283 fois



     

Entreprises | Infrastructures | Institutions | Transport maritime | Transport aérien | Transport routier | Transport fluvial | Transport ferroviaire | Transport multimodal | Transport express - Messagerie | Logistique - Supply Chain | Énergie | Matières premières - Négoce | Industrie | Services | International | Développement durable | Faits divers







Accès rapide






















 

Qu'est-ce que L'Antenne ?

Le site internet de L'Antenne est la première plateforme B2B française de services et d’actualité consacrée au secteur du transport et de la logistique. Quotidiennement nous traitons de l’actualité du fret maritime, aérien, routier, fluvial, ferroviaire et multimodal ainsi que de la logistique, de l'industrie, de l'énergie et des matières premières. Nous apportons aux professionnels des outils et services qui facilitent leur travail et aident à la prise de décisions. Chaque année, nous éditons des guides de référence dans le secteur : "Le Fret aérien pratique" et "Le Fret maritime pratique" en plus de notre guide pratique des Incoterms©. L'Antenne est aussi organisateur de salons sur les thématiques du transport multimodal de fret, de l’export et de la logistique.

Mentions ours

Design réalisé par Caroline BALDINI.

Plan du site

Syndication

© SMECI
L'Antenne est édité par Smeci (32, av. André Roussin, BP 36, 13321 Marseille Cedex 16)
RCS Marseille 447 889 395. ISSN : 0395-8582
CPPAP : 0313T79480
Dépôt légal : 10/04/2006
Gérant : Jacques Riccobono
Rédacteur en chef : Vincent Calabrèse