Le rôle logistique des ports confirmé par Frédéric Cuvillier


Lors de l'assemblée générale du COE, le directeur général à la DGITM Daniel Bursaux a précisé pour Frédéric Cuvillier les actions des pouvoirs publics dans plusieurs domaines. Avec la poursuite des travaux du rapport Jouffray sur le carburant marin GNL, le développement des ports dans les chaînes logistiques et le renouveau industriel sont présentés comme des priorités.


Philippe Louis-Dreyfus, président du Cercle pour l'optimodalité en Europe
Philippe Louis-Dreyfus, président du Cercle pour l'optimodalité en Europe
Présidé par Philippe Louis-Dreyfus, le Cercle pour l'optimodalité en Europe (COE) a obtenu plusieurs réponses de Fréderic Cuvillier, lors de son assemblée générale du 11 juin à Paris, sur plusieurs de ses interrogations "optimodales". Si la demande de publication du rapport Jouffray n'est toujours pas satisfaite pour l'heure, "ses travaux seront poursuivis", assure-t-il. En parallèle, le ministre délégué chargé des Transports, de la Mer et de la Pêche met en avant le budget de 100 millions d'euros affecté au programme "Navire du futur", et les discussions en cours à Bruxelles sur l'emploi des fonds alloués au "Mécanisme d'interconnexion de l'Europe (MIE). Nous agissons pour qu'il permette de consacrer des financements à la création de stations de ravitaillement GNL". S'agissant des ports maritimes, "le renforcement de leur dimension logistique" est réaffirmé. "Les ports doivent devenir des architectes de solutions maritimes et terrestres sur un hinterland de portée européenne, forts de chaînes logistiques intégrées". Leur rôle et leur localisation au service de l'industrie sont également valorisés. "Le système portuaire doit être partie prenante des réflexions sur l'élaboration des stratégies sur les filières d'avenir. Je pense aux réflexions en cours sur la chimie, le renouveau de l'industrie et sur l'énergie. En particulier le développement des énergies nouvelles comme le biocarburant marin, la biomasse ou l'éolien offshore. Les ports français, y compris les ports décentralisés, auront un rôle essentiel à jouer dans le développement d'une filière industrielle des énergies".

Snit : orientations connues le 27 juin

Misant sur la réforme ferroviaire et la création d'un gestionnaire d'infrastructures unifié pour améliorer la qualité de service du rail, Frédéric Cuvillier annonce la définition prochaine de méthodes de travail pour avancer sur plusieurs sujets : "Lever les freins institutionnels et technologiques au développement du fret ferroviaire, augmenter la capacité du réseau, constituer un réseau d'autoroutes ferroviaires et mettre en place des dispositifs permettant de garantir des sillons de qualité au fret". Quant aux conclusions de la Commission Mobilité 21 sur la hiérarchisation des projets d'infrastructures du Snit attendues d'ici le 27 juin, il semble d'ores et déjà acquis que la modernisation de la liaison ferroviaire Serqueux-Gisors et le contournement ferroviaire de l'agglomération lyonnaise figureront en haut de la liste. Plus globalement, "la régénération et la modernisation du réseau existant" guideront les orientations des pouvoirs publics.

Action publique en logistique urbaine

S'agissant enfin de la logistique urbaine, une réforme de fond associée à la nouvelle étape de décentralisation devrait provoquer quelques remous dans les rangs des professionnels privés. Dans le cadre des politiques publiques locales de déplacement, "les nouvelles autorités organisatrices de la mobilité (AOMU) auront de nouvelles compétences pour organiser des services de transport de marchandises et de logistique urbaine. Elles pourront même, en cas d'inadaptation de l'offre privée, organiser des services publics de transport de fret et de logistique urbaine". Par ailleurs, dans le cadre du Comité interministériel à la qualité de l'air, un groupe de travail sur ce thème sera créé "afin de proposer un cadre national permettant la signature de chartes locales associant les collectivités territoriales et des entreprises de logistique".

Érick Demangeon

Mardi 18 Juin 2013



Lu 515 fois



Dans la même rubrique :
< >

     

Entreprises | Infrastructures | Institutions | Transport maritime | Transport aérien | Transport routier | Transport fluvial | Transport ferroviaire | Transport multimodal | Transport express - Messagerie | Logistique - Supply Chain | Énergie | Matières premières - Négoce | Industrie | Services | International | Développement durable | Faits divers







Accès rapide






















 

Qu'est-ce que L'Antenne ?

Le site internet de L'Antenne est la première plateforme B2B française de services et d’actualité consacrée au secteur du transport et de la logistique. Quotidiennement nous traitons de l’actualité du fret maritime, aérien, routier, fluvial, ferroviaire et multimodal ainsi que de la logistique, de l'industrie, de l'énergie et des matières premières. Nous apportons aux professionnels des outils et services qui facilitent leur travail et aident à la prise de décisions. Chaque année, nous éditons des guides de référence dans le secteur : "Le Fret aérien pratique" et "Le Fret maritime pratique" en plus de notre guide pratique des Incoterms©. L'Antenne est aussi organisateur de salons sur les thématiques du transport multimodal de fret, de l’export et de la logistique.

Mentions ours

Design réalisé par Caroline BALDINI.

Plan du site

Syndication

© SMECI
L'Antenne est édité par Smeci (32, av. André Roussin, BP 36, 13321 Marseille Cedex 16)
RCS Marseille 447 889 395. ISSN : 0395-8582
CPPAP : 0313T79480
Dépôt légal : 10/04/2006
Gérant : Jacques Riccobono
Rédacteur en chef : Vincent Calabrèse