Le service conro Afrique de l'Ouest de Delmas disparaît


L'armement français Delmas met un terme à son service conro vers l'Afrique de l'Ouest et va vendre ses quatre conros. Le dernier navire devrait appareiller du range Nord Europe à la fin avril.


© Delmas
© Delmas
Delmas met fin à son service conro sur l'Afrique de l'Ouest. L'arrêt du service "Roro Atlantique" entre l'Europe du Nord (Anvers, Rouen et Bordeaux-Le Verdon) et l'Afrique de l'Ouest (Port-Gentil, Libreville, Douala, Pointe-Noire, avec des escales à Abidjan et San Pedro au retour) est la conséquence indirecte de la perte d'un important contrat militaire. Delmas, filiale du groupe CMA CGM, va à présent se concentrer sur ses deux services conteneurisés. En 2010, l'armateur avait déjà vendu des navires. Aujourd'hui, il va céder ses quatre conros.

Création d'un service "PC Sud"

Pour compenser en partie la disparition du service du service conro, la filiale du groupe armatorial français devrait lancer un nouveau service hebdomadaire "PC Sud". Il desservirait Port-Gentil, Libreville et Pointe-Noire. Un premier départ en sortie du hub Tanger Med devrait avoir lieu à la mi-mai. Selon "Le Lloyd", à Anvers, le service a représenté l'année dernière un trafic de 11.000 EVP (dont 3.500 à l'import), 4.000 voitures et poids lourds, 50.000 tonnes de conventionnel et 13.500 mètres linéaires de fret roulant (pour l'essentiel de l'export). À l'import, le volume traité par les navires de Delmas s'est élevé à quelque 70.000 tonnes (principalement du bois). Une partie de ce trafic devrait être reporté vers le conteneur. Mais vu que l'opérateur se retire du fret conventionnel, une cellule commerciale dédiée devrait être créée pour prendre en charge ces trafics de même que le fret roulant. À l'origine fondé par les frères Delmas en 1867 pour opérer un service de ligne régulière entre La Rochelle et l'île de Ré, l'armateur Delmas était devenu Delmas-Vieljeux avec l'arrivée de Léonce Vieljeux en 1896. Devenu filiale du groupe Bolloré en 1991, il a été racheté par CMA CGM en 2006 tout en conservant sa marque commerciale. En 2011, la compagnie opérait 78 navires. En 2011, la filiale de l'armateur marseillais opérait 78 navires et a réalisé un chiffre d'affaires de 1,4 milliard d'euros.

Vincent Calabrèse avec "Le Lloyd"

Mercredi 13 Mars 2013





Dans la même rubrique :
< >

     

Entreprises | Infrastructures | Institutions | Transport maritime | Transport aérien | Transport routier | Transport fluvial | Transport ferroviaire | Transport multimodal | Transport express - Messagerie | Logistique - Supply Chain | Énergie | Matières premières - Négoce | Industrie | Services | International | Développement durable | Faits divers








Accès rapide
























 

Qu'est-ce que L'Antenne ?

Le site internet de L'Antenne est la première plateforme B2B française de services et d’actualité consacrée au secteur du transport et de la logistique. Quotidiennement nous traitons de l’actualité du fret maritime, aérien, routier, fluvial, ferroviaire et multimodal ainsi que de la logistique, de l'industrie, de l'énergie et des matières premières. Nous apportons aux professionnels des outils et services qui facilitent leur travail et aident à la prise de décisions. Chaque année, nous éditons des guides de référence dans le secteur : "Le Fret aérien pratique" et "Le Fret maritime pratique" en plus de notre guide pratique des Incoterms©. L'Antenne est aussi organisateur de salons sur les thématiques du transport multimodal de fret, de l’export et de la logistique.

Mentions ours

Design réalisé par Caroline BALDINI.

Plan du site

Syndication

© SMECI
L'Antenne est édité par Smeci (32, av. André Roussin, BP 36, 13321 Marseille Cedex 16)
RCS Marseille 447 889 395. ISSN : 0395-8582
CPPAP : 0313T79480
Dépôt légal : 10/04/2006
Gérant : Jacques Riccobono
Rédacteur en chef : Vincent Calabrèse