"Le service minimum est insuffisant en cas de grève des contrôleurs aériens"



Les grèves des contrôleurs aériens ont eu un impact négatif de 12 milliards d'euros sur le PIB de l'UE entre 2010 et 2016, selon l'association de compagnies aériennes A4E qui juge le service minimum imposé au secteur "insuffisant". Les quelque 15.000 contrôleurs aériens en Europe ont fait 117 grèves depuis 2010 et "imposé des coûts élevés aux compagnies aériennes et à leurs clients", a déclaré Thomas Reynaert, directeur d'Airlines for Europe (A4E), qui compte 14 membres représentant 25 compagnies aériennes européennes - des compagnies traditionnelles mais aussi les principales low-cost - soit 80 % en termes de trafic passagers en Europe. La France a été le principal pays touché par les mouvements de contrôleurs aériens en Europe avec au moins 25 jours de grève entre 2010 et 2016, selon une étude de A4E. L'Italie, la Grèce et le Portugal arrivent en deuxième position avec 10 à 25 jours de grève. En 2016, quelque 4.000 vols ont dû être annulés par les membres d'A4E en raison de grèves des contrôleurs aériens, dont un millier par Air France, selon l'organisation. Sur les 12 milliards d'euros, pour 217 jours de grèves dans 10 pays, les pertes de revenus des compagnies représentent 720 millions d'euros (6 %), le reste étant réparti entre la réduction des dépenses touristiques (59 %) et la perte de productivité (35 %).
Estimant que le service minimum - imposé en France aux contrôleurs aériens depuis 1984 - est une "avancée bienvenue mais insuffisante", A4E milite pour obtenir auprès des autorités françaises la "notification individuelle de participation à la grève 72 heures" avant le début du mouvement pour permettre aux compagnies aériennes d'anticiper la gestion des vols en fonction du nombre de contrôleurs présents. Le service minimum permet d'assurer environ un tiers de la capacité d'un aéroport par un système d'astreinte, selon A4E. Les contrôleurs aériens ne sont pas soumis à la loi Diard qui impose depuis 2012 aux salariés du transport aérien de se déclarer grévistes 48 heures à l'avance pour une période déterminée.

AFP

Jeudi 19 Janvier 2017



Lu 361 fois



Dans la même rubrique :
< >

Mercredi 22 Novembre 2017 - 13:05 L'aéroport de Sainte-Hélène, bouée de sauvetage €


     

Entreprises | Infrastructures | Institutions | Transport maritime | Transport aérien | Transport routier | Transport fluvial | Transport ferroviaire | Transport multimodal | Transport express - Messagerie | Logistique - Supply Chain | Énergie | Matières premières - Négoce | Industrie | Services | International | Développement durable | Faits divers





Accès rapide





















 

Qu'est-ce que L'Antenne ?

Le site internet de L'Antenne est la première plateforme B2B française de services et d’actualité consacrée au secteur du transport et de la logistique. Quotidiennement nous traitons de l’actualité du fret maritime, aérien, routier, fluvial, ferroviaire et multimodal ainsi que de la logistique, de l'industrie, de l'énergie et des matières premières. Nous apportons aux professionnels des outils et services qui facilitent leur travail et aident à la prise de décisions. Chaque année, nous éditons des guides de référence dans le secteur : "Le Fret aérien pratique" et "Le Fret maritime pratique" en plus de notre guide pratique des Incoterms©. L'Antenne est aussi organisateur de salons sur les thématiques du transport multimodal de fret, de l’export et de la logistique.

Mentions ours

Design réalisé par Caroline BALDINI.

Plan du site

Syndication

© SMECI
L'Antenne est édité par Smeci (32, av. André Roussin, BP 36, 13321 Marseille Cedex 16)
RCS Marseille 447 889 395. ISSN : 0395-8582
CPPAP : 0313T79480
Dépôt légal : 1/03/2013
Gérant : Jacques Riccobono
Rédacteur en chef : Vincent Calabrèse