Le système informatique du port de Marseille-Fos bascule dans l’ère moderne


Le port de Marseille-Fos utilise désormais le système Neptune, conçu en interne pour agréger l’ensemble des informations transmises par les professionnels portuaires.


Neptune Port à la vigie du GPMM. (photo : C. Garcia)
Neptune Port à la vigie du GPMM. (photo : C. Garcia)
"Neptune port", c’est le pseudonyme attribué par le Grand Port maritime de Marseille (GPMM) à son nouveau système d’information portuaire. Entré en service "sans difficultés" le 29 novembre dernier, il est le tout premier en France à être développé à cette échelle par un port français, selon la direction.
Dans un premier temps, Neptune se contente de remplacer son prédécesseur, Escale V2 nautique, utilisé depuis 1992. "Nous utilisions une interface qui ne répondait plus aux exigences de clarté et de fluidité actuelles, reconnaît la directrice de l’administration et des finances du port, Chantal Helman. Avec ce nouvel outil, nous proposons aux utilisateurs de travailler plus simplement, plus agréablement et plus rapidement". Concrètement, Neptune permettra à ses 600 utilisateurs, dont seulement 130 internes au GPMM, de remplir leurs formalités déclaratives de façon totalement dématérialisée, sans double saisie, en transmettant automatiquement les informations renseignées à l’ensemble des personnes concernées. Il gère et suit le flux nautique comme les opérations liées aux escales, en réajustant notamment la programmation en temps réel. Les autres usagers sont 470 opérateurs de la place portuaire (agents maritimes, opérateurs de terminal, manutentionnaires, armateurs, industriels, collecteurs de déchets, pilotes, lamaneurs, remorqueurs et avitailleurs).
"Il s’agit d’un système post-réforme portuaire, qui se connecte facilement avec les logiciels utilisés par les opérateurs privés", ajoute le commandant du GPMM, Amaury de Maupeou. Le dispositif s’adresse aux professionnels : il communique avec le radar de l’autorité portuaire, le VTS (système de gestion du trafic), le Cargo Community System AP+, Trafic 2000 et les systèmes utilisés par les Affaires maritimes.

Un outil pour la chaîne logistique

Mais au-delà, il coordonne l’ensemble de la chaîne logistique. "Neptune permet ainsi d’intégrer le trafic des barges sur le Rhône, prenant en compte la massification des flux de transport, précise Bernard Caumeil, chef du département systèmes d’information au port de Marseille-Fos. Il s’agit d’un outil conçu pour prendre en charge les trafics dans notre hinterland".

"Le support du guichet unique portuaire"


Le nouveau système permet tout ce qu’autorisent les logiciels modernes, de la navigation intuitive à la personnalisation des profils des utilisateurs en passant par la possibilité de se connecter via un smartphone et l’envoi d’alertes. Neptune devient en outre le support du guichet unique portuaire qui rassemble toutes les informations collectées dans les ports lors des escales de navires pour les renvoyer ensuite vers les services de l’État ou les agences concernées. Une mission qui impose d’assurer la sécurité des données collectées : "Nous avons porté une attention particulière à la sécurité, avec des tests réalisés à chaque étape d’avancement par des pirates informatiques, le but étant de garantir l’intégrité du dispositif", pose Amaury de Maupeou. Environ 6.000 tentatives d’intrusion dans le système informatique du GPMM sont enregistrées chaque jour. Des attaques lancées automatiquement par des robots, dans un but commercial.

Projet de vente à d'autres ports

Le progiciel, développé avec Capgemini, ne s’arrêtera pas là, assure-t-on au port. Son architecture lui permettra de proposer régulièrement de nouveaux services, comme le déploiement d’une cartographie interactive en système d’information géographique (SIG) par exemple. Une flexibilité qui lui permettra également d’être vendu à d’autres ports. "D’ici la fin de l’année prochaine, dès qu’il sera rodé, nous envisagerons sa commercialisation", conclut Chantal Helman.
Près de trois ans de développement (8.000 jours-hommes) ont été nécessaires pour finaliser Neptune qui a mobilisé un investissement du port de 3 millions d’euros.

 

Une architecture sécurisée
Techniquement, Neptune est une application J2EE6 très complète au niveau des outils mis à disposition par ce framework: JBOSS7/EJB3, Hibernate/JPA, GWT2.6 (client RIA).
L’architecture a été pensée pour que l’application soit la plus sécurisée possible en vue de l’homologation RGS (Référentiel général de sécurité), un logiciel portable qui peut être commercialisé et en haute disponibilité (JBOSS en mode clusterisé). Le choix s’est porté sur une architecture SOA (architecture orientée service), notamment pour optimiser les interactions avec les différents systèmes externes qui communiquent avec Neptune Port (tous les acteurs portuaires, le ministère,etc.). Neptune Port peut également éditer de rapports grâce à BIRT.
La transition des données entre Escale V2 et Neptune Port a été sécurisée en mettant en place des procédures poussées de migration via Talend pour que cela soit transparent pour l’utilisateur.

Caroline Garcia

Vendredi 11 Décembre 2015



Lu 1019 fois



Dans la même rubrique :
< >

Mardi 6 Décembre 2016 - 14:49 L’AMCF présente sa feuille de route


     

Entreprises | Infrastructures | Institutions | Transport maritime | Transport aérien | Transport routier | Transport fluvial | Transport ferroviaire | Transport multimodal | Transport express - Messagerie | Logistique - Supply Chain | Énergie | Matières premières - Négoce | Industrie | Services | International | Développement durable | Faits divers







Accès rapide






















 

Qu'est-ce que L'Antenne ?

Le site internet de L'Antenne est la première plateforme B2B française de services et d’actualité consacrée au secteur du transport et de la logistique. Quotidiennement nous traitons de l’actualité du fret maritime, aérien, routier, fluvial, ferroviaire et multimodal ainsi que de la logistique, de l'industrie, de l'énergie et des matières premières. Nous apportons aux professionnels des outils et services qui facilitent leur travail et aident à la prise de décisions. Chaque année, nous éditons des guides de référence dans le secteur : "Le Fret aérien pratique" et "Le Fret maritime pratique" en plus de notre guide pratique des Incoterms©. L'Antenne est aussi organisateur de salons sur les thématiques du transport multimodal de fret, de l’export et de la logistique.

Mentions ours

Design réalisé par Caroline BALDINI.

Plan du site

Syndication

© SMECI
L'Antenne est édité par Smeci (32, av. André Roussin, BP 36, 13321 Marseille Cedex 16)
RCS Marseille 447 889 395. ISSN : 0395-8582
CPPAP : 0313T79480
Dépôt légal : 10/04/2006
Gérant : Jacques Riccobono
Rédacteur en chef : Vincent Calabrèse