Le trafic de Nantes sous la barre des 30 Mt


Le port de Nantes-Saint-Nazaire a vu son activité annuelle passer sous la barre des 30 millions de tonnes en 2012. En raison de la chute des céréales, les trafics non énergétiques ont marqué un recul plus important que les volumes énergétiques qui ont été tirés vers le bas par la forte baisse du gaz naturel liquéfié.


© GPMNSN
© GPMNSN
Avec un trafic de 29,8 millions de tonnes, le Grand Port maritime de Nantes-Saint‐Nazaire (GPMNSN) a terminé l'année 2012 sur un recul de 2,7 % par rapport à 2011. La direction de l'établissement portuaire atlantique invoque "la difficulté de la conjoncture internationale".
À 20,26 Mt, les matière énergétiques ont marqué un repli de 0,6 %. Cette tendance n'est pas due au pétrole brut, qui a progressé de 7,7 % à 9 Mt, ni aux vracs ni aux produits raffinés, qui ont marqué une progression de 8,4 % à 6,8 Mt. Quant aux flux de charbon et au coke de pétrole, il ne sont pas responsables non plus de cette légère baisse puisqu'ils marqué un bond de 20,4 % à 2,2 Mt.

"L'impact des céréales et du GNL"


La direction du port ligérien commente : "La raffinerie de Donges a connu une activité importante, avec des importations de plus de 9 Mt de pétrole brut. La centrale électrique de Cordemais a été fortement sollicitée, les approvisionnements en charbon étant supérieurs à 2 Mt.
Le Grand Port maritime attribue ce recul à la chute de 43 % du gaz naturel liquéfié (GNL), trafic qui s'est établi à 2,18 Mt alors qu'il s'élevait à 3,8 Mt en 2011.
"En raison, notamment, d'une forte demande asiatique, le trafic de gaz naturel a pratiquement chuté de moitié, à 2,2 Mt. Il s'agit-là d'une deuxième année consécutive de forte baisse. À titre de comparaison, le trafic annuel moyen du terminal s'élevait à 5,5 Mt sur la période 2000-2010", explique-t-on au GPMNSN.

Le trafic conteneurisé et le roulier en baisse

Dans la catégorie des trafics non énergétiques, le recul se chiffre à 6,8 %. Pourtant, les aliments pour bétail ont enregistré une légère progression de 1,5 % à 1,7 Mt, la ferraille a augmenté de 5,2 % à 410.000 tonnes et le trafic conteneurisé a marqué une embellie de 3,3 % avec 1,9 Mt. En revanche, les céréales ont reculé de 42 % à 905.000 tonnes, les engrais ont baissé de 3,2 % à 154.000 tonnes et le trafic roulier, avec 941.000 tonnes, a diminué de 7,1 %.
En matière de marchandises diverses, le trafic conteneurisé s'est élevé à 184.000 EVP, soit une progression globale de 3 % par rapport à 2011. Selon la direction du port, "le résultat est lié au développement de l'offre de services maritimes ainsi qu'au dynamisme des entreprises de l'hinterland".
Quant à l'activité du terminal roulier, l'établissement portuaire juge qu'après avoir doublé en 2011, elle s'est maintenue à un niveau global important. Et d'expliquer : "L'économie difficile de la péninsule Ibérique et la contraction du marché automobile français ont néanmoins entraîné une baisse de 7 % du trafic, la ligne historique entre Montoir-de-Bretagne et Vigo ayant subi l'impact de la réduction des flux industriels. Les trafics de véhicules neufs et les flux de passagers de l'autoroute de la mer entre Montoir-de-Bretagne et Gijón ont globalement progressé dans une conjoncture difficile".
Autre trafic qui a achevé 2012 sur un repli dans le secteur des marchandises non énergétiques, le sable de mer qui a baissé de 0,4 % à 1,58 Mt.

Vincent Calabrèse

Vendredi 11 Janvier 2013





Dans la même rubrique :
< >

     

Entreprises | Infrastructures | Institutions | Transport maritime | Transport aérien | Transport routier | Transport fluvial | Transport ferroviaire | Transport multimodal | Transport express - Messagerie | Logistique - Supply Chain | Énergie | Matières premières - Négoce | Industrie | Services | International | Développement durable | Faits divers








Accès rapide
























 

Qu'est-ce que L'Antenne ?

Le site internet de L'Antenne est la première plateforme B2B française de services et d’actualité consacrée au secteur du transport et de la logistique. Quotidiennement nous traitons de l’actualité du fret maritime, aérien, routier, fluvial, ferroviaire et multimodal ainsi que de la logistique, de l'industrie, de l'énergie et des matières premières. Nous apportons aux professionnels des outils et services qui facilitent leur travail et aident à la prise de décisions. Chaque année, nous éditons des guides de référence dans le secteur : "Le Fret aérien pratique" et "Le Fret maritime pratique" en plus de notre guide pratique des Incoterms©. L'Antenne est aussi organisateur de salons sur les thématiques du transport multimodal de fret, de l’export et de la logistique.

Mentions ours

Design réalisé par Caroline BALDINI.

Plan du site

Syndication

© SMECI
L'Antenne est édité par Smeci (32, av. André Roussin, BP 36, 13321 Marseille Cedex 16)
RCS Marseille 447 889 395. ISSN : 0395-8582
CPPAP : 0313T79480
Dépôt légal : 10/04/2006
Gérant : Jacques Riccobono
Rédacteur en chef : Vincent Calabrèse