Le trafic du port de Rotterdam toujours en croissance


Au premier semestre 2012, le port de Rotterdam a enregistré une hausse de 3,2 % de son trafic, favorisée par la production néerlandaise de produits pétroliers raffinés et par un trafic conteneurisé soutenu par les marchés extérieurs à l'Union européenne.


© Port of Rotterdam
© Port of Rotterdam
Au cours des six premiers mois de l'année, 222 millions de tonnes de marchandises ont été traitées au port de Rotterdam, ce qui correspond à une augmentation de 3,2 % comparé à la même période de l'année précédente. L'essentiel de cette croissance a été apporté par les exportations, en progrès de 8 %, à 66 millions de tonnes, tandis que les importations ont augmenté de 1 %, à 155 Mt.
Ce sont les vracs liquides qui ont principalement soutenu la hausse du trafic du premier port d'Europe au premier semestre 2012. Leurs entrées et sorties ont globalement gagné 10,6 %, à 107,5 Mt. Ces chiffres sont le résultat de la bonne tenue du raffinage néerlandais, dont les exportations de produits pétroliers ont crû, à la fois parce que des sites avaient été fermés pour maintenance au cours de la même période en 2011 et du fait de la baisse de capacité dans d'autres pays européens. Les importations de brut ont donc augmenté de 9,6 %, à 50,6 Mt, alors que les produits raffinés ont gagné 13,8 % (39,9 Mt). Le trafic des autres vracs liquides (produits chimiques de base, huiles et graisses végétales et jus de fruits) a augmenté de 5,6 % (16,8 Mt) grâce à de plus gros volumes d'huile de palme et de biodiesel.

Hausse des conteneurs en tonnage

Le segment des marchandises diverses a fait preuve de stabilité durant ces six mois, avec une légère hausse de 0,3 %, pour pratiquement 75 Mt entrées et sorties du port. Là aussi, ce sont les exportations qui se sont le mieux comportées, avec notamment 5 % de mieux pour les conteneurs en sortie de Rotterdam. "Les importations en provenance d'Asie ont diminué à cause de la stagnation de l'économie européenne et les exportations vers l'Asie et les États-Unis vont bien grâce à la demande chinoise de produits de qualité et à la légère reprise de l'économie américaine", explique l'autorité portuaire. Le tout s'est combiné avec une parité euro-dollar favorable à l'export. Le trafic conteneurisé a soutenu le segment avec une progression de 2 %, à 63,04 Mt. Mais s'il a augmenté en tonnage, il a diminué de 1,6 % en nombre de boîtes, "du fait du changement du ratio import-export avec l'Asie, commente l'établissement. Le nombre de conteneurs vides en sortie a diminué de presque 20 %". Le trafic conteneurisé global s'établit pour le premier semestre à 5,9 millions d'EVP.
Les échanges en short sea ont crû de 3 %, grâce à la Méditerranée et à la Baltique, tandis que les marchés britannique et irlandais ont décliné.

"Les importations d'Asie ont diminué mais les exportations vers l'Asie et les États-Unis se portent bien"


De janvier à juillet, l'activité ro-ro a augmenté de 0,5 %, à 8,8 Mt, ce que le port néerlandais considère comme un bon résultat étant donné le fléchissement économique de l'Angleterre.
Quant aux autres marchandises diverses, le fret conventionnel "a dilapidé presque tous ses gains des douze derniers mois", en diminuant de 24,9 %, à 3,1 Mt. La cause principale est la chute de la demande européenne de produits sidérurgiques (feuilles, tiges et rouleaux), qui a aussi occasionné une baisse des importations de plaques d'acier brut brésiliennes. De plus, le port de Rotterdam explique que la quasi-totalité des fruits entrent désormais par conteneurs.

L'industrie européenne plombe les vracs secs

Du côté des vracs secs, le port a enregistré une forte baisse de 8,7 %, avec 39,4 Mt. Là aussi, le ralentissement de l'activité industrielle et de la demande d'acier en Europe a joué et les trafics de minerais et de ferraille ont diminué respectivement de 15,1 % et 16,4 %. Le port est pessimiste pour les trafics à venir, prévoyant un déclin de 85 % des capacités de production des hauts-fourneaux de son hinterland cette année, plusieurs usines ayant déjà fermé. Malgré cela, le charbon a vu son trafic croître (+ 1,9 %, à 12,9 Mt), du fait notamment de la fermeture d'une mine en Allemagne. Pour les mêmes raisons de crise économique, les autres vracs solides, principalement des minéraux destinés à la production de verre, de papier, d'acier et de produits chimiques, ont vu leur trafic reculer de 8,8 %, à 5,9 Mt. Enfin, les vracs agricoles ont reculé d'environ 10 % 4,1 Mt, tendance que la direction du port attribue en premier lieu à la hausse des prix, favorisant une utilisation des stocks plutôt que des achats.
Le directeur du port, Hans Smits, s'est réjoui de résultats meilleurs qu'espérés pour ce trimestre, mais en ligne avec l'économie néerlandaise, tirée par les marchés extérieurs à l'UE. Il table désormais sur "un trafic annuel en progression modeste, autour de 1 %".

Franck André

Jeudi 23 Août 2012





Dans la même rubrique :
< >

     

Entreprises | Infrastructures | Institutions | Transport maritime | Transport aérien | Transport routier | Transport fluvial | Transport ferroviaire | Transport multimodal | Transport express - Messagerie | Logistique - Supply Chain | Énergie | Matières premières - Négoce | Industrie | Services | International | Développement durable | Faits divers








Accès rapide
























 

Qu'est-ce que L'Antenne ?

Le site internet de L'Antenne est la première plateforme B2B française de services et d’actualité consacrée au secteur du transport et de la logistique. Quotidiennement nous traitons de l’actualité du fret maritime, aérien, routier, fluvial, ferroviaire et multimodal ainsi que de la logistique, de l'industrie, de l'énergie et des matières premières. Nous apportons aux professionnels des outils et services qui facilitent leur travail et aident à la prise de décisions. Chaque année, nous éditons des guides de référence dans le secteur : "Le Fret aérien pratique" et "Le Fret maritime pratique" en plus de notre guide pratique des Incoterms©. L'Antenne est aussi organisateur de salons sur les thématiques du transport multimodal de fret, de l’export et de la logistique.

Mentions ours

Design réalisé par Caroline BALDINI.

Plan du site

Syndication

© SMECI
L'Antenne est édité par Smeci (32, av. André Roussin, BP 36, 13321 Marseille Cedex 16)
RCS Marseille 447 889 395. ISSN : 0395-8582
CPPAP : 0313T79480
Dépôt légal : 10/04/2006
Gérant : Jacques Riccobono
Rédacteur en chef : Vincent Calabrèse