Le trafic maritime marocain marque une pause


Les ports marocains ont vu leur trafic global diminuer en 2015. Les transbordements de Tanger-Med ont reculé, comme le trafic destiné au marché intérieur, à l'exception des marchandises diverses – ro-ro et conteneur.


© FA
© FA
L'ensemble des ports marocains a traité 110,168 millions de tonnes en 2015. Ce chiffre est en régression de 4,3 % sur une année. Ces statistiques prennent en compte les 33 établissements gérés par l'Agence nationale des ports (ANP) ainsi que le port de Tanger-Med, qui échappe à sa juridiction. Ce dernier est le seul à alimenter la colonne transbordements, en baisse également de 4,3 %, à 27,91 millions de tonnes (Mt), l'année dernière. Mais le port du détroit de Gibraltar n'est pas seul responsable de la baisse générale du tonnage national. Ainsi, le trafic destiné ou issu du marché domestique – dans lequel Tanger ne prend qu'une part marginale de 12 % – est lui aussi en recul de 3,4 %, à 81,31 Mt. De plus, ce type de flux est en forte hausse dans le seul port hors du giron de l'ANP.

Les marchandises diverses domestiques progressent

Les importations et les exportations maritimes ont diminué dans des proportions comparables – respectivement 2,5 % (49,94 Mt) et 4,3 % (27,91 Mt). Moins importants, les trafics de cabotage, c'est-à-dire les échanges entre ports marocains, sont ceux qui ont subi le plus lourd recul, soit 9,5 %, à 3,45 Mt.
Les conteneurs représentent le conditionnement majoritaire dans les ports marocains (35,9 %), essentiellement du fait de l'activité de hub de Tanger-Med. Hors transbordement, ce segment ne compte plus que pour 12,1 % du trafic des ports du royaume chérifien. Les vracs solides représentent 35,5 % du total, les vracs liquides 19,2 %, le fret roulier 5,4 % et le conventionnel 3,9 %.

"29,943 Mt de fret conteneurisé à Tanger-Med, dont 28,86 Mt en transbordement"


Les vracs solides, avec 39,15 Mt entrées et sorties en 2015, ont perdu 6,1 % au niveau national. Avec les exportations de phosphates (8,57 Mt), les importations de charbon et coke (7,88 Mt), de céréales, d'engrais et de soufre sont les trafics les plus importants dans cette catégorie.
Les vracs liquides ont connu un recul plus sévère de 7,9 %, à 21,17 Mt. Les hydrocarbures en entrée (14,68 Mt, - 11,1 %) et l'acide phosphorique en sortie (3,9 Mt, - 1,9 %) en sont les principales composantes.
Les marchandises diverses sont le seul segment de trafic a avoir progressé l'année dernière. Elles ont atteint 20,98 Mt, si l'on s'en tient au trafic domestique (+ 7,6 %). Le roulier est en hausse de 10,4 %, pour un total de 5,95 Mt, tandis que le conteneur national (hors transbordement) affiche un gain de 5,3 %, 10,74 Mt. Avec 4,29 Mt, les marchandises conventionnelles sont aussi en hausse de 9,4 %.

Tanger-Med, un port à part

Le port de Tanger-Med est un cas particulier dans le paysage maritime marocain puisqu'il est presque entièrement tourné vers sa vocation de hub. Sur les 38,664 Mt de marchandises manutentionnées l'an dernier, 29,943 Mt étaient du fret conteneurisé, parmi lesquelles 28,86 Mt en transbordement. En nombre de conteneurs, le port de la Méditerranée a totalisé 2,97 millions d'EVP en 2015, dont 2,85 millions en transbordement, soit 4 % de moins que l'année précédente. L'ensemble des ports marocains a totalisé 3,99 M EVP (-2,2 %), dont 1,145 M EVP consacré au marché intérieur, en hausse de 2,6 %. Hormis Tanger-Med, seuls les port de Casablanca et Agadir traitent des marchandises conteneurisées.
Après Tanger-Med, les ports atlantiques de Casablanca et Jorf Lasfar sont les plus actifs du pays et les deux plus importants s'agissant du trafic domestique. Le tonnage du premier a été stable en 2015, à 25,313 Mt (+ 0,6 %) et celui du second s'est inscrit en légère hausse de 2,4 %, avec 22,685 Mt. Quant au port pétrolier de Mohammedia, il a subi un fort recul de 30,2 %, à 7,91 Mt.

Franck André

Lundi 2 Mai 2016



Lu 59 fois



     

Entreprises | Infrastructures | Institutions | Transport maritime | Transport aérien | Transport routier | Transport fluvial | Transport ferroviaire | Transport multimodal | Transport express - Messagerie | Logistique - Supply Chain | Énergie | Matières premières - Négoce | Industrie | Services | International | Développement durable | Faits divers







Accès rapide






















 

Qu'est-ce que L'Antenne ?

Le site internet de L'Antenne est la première plateforme B2B française de services et d’actualité consacrée au secteur du transport et de la logistique. Quotidiennement nous traitons de l’actualité du fret maritime, aérien, routier, fluvial, ferroviaire et multimodal ainsi que de la logistique, de l'industrie, de l'énergie et des matières premières. Nous apportons aux professionnels des outils et services qui facilitent leur travail et aident à la prise de décisions. Chaque année, nous éditons des guides de référence dans le secteur : "Le Fret aérien pratique" et "Le Fret maritime pratique" en plus de notre guide pratique des Incoterms©. L'Antenne est aussi organisateur de salons sur les thématiques du transport multimodal de fret, de l’export et de la logistique.

Mentions ours

Design réalisé par Caroline BALDINI.

Plan du site

Syndication

© SMECI
L'Antenne est édité par Smeci (32, av. André Roussin, BP 36, 13321 Marseille Cedex 16)
RCS Marseille 447 889 395. ISSN : 0395-8582
CPPAP : 0313T79480
Dépôt légal : 10/04/2006
Gérant : Jacques Riccobono
Rédacteur en chef : Vincent Calabrèse