Le trafic trimestriel du port de Marseille-Fos en stagnation


À 20,17 millions de tonnes, le port de Marseille-Fos a achevé le premier trimestre 2016 sur un trafic équivalent à celui des trois premiers mois de 2015. Le port phocéen a essuyé une stagnation des marchandises diverses mais un bond des vracs chimiques et alimentaires et un équilibre des hydrocarbures.


© Med Europe Terminal
© Med Europe Terminal
Selon la direction du Grand Port maritime de Marseille, au cours des trois premiers mois de l'année, les marchandises diverses ont présenté une légère progression de 1 %. Une évolution modeste due à la la baisse de 3 % du trafic conteneurisé à Marseille mais à la progression du nombre de boîtes à Fos.
Dans les bassins Est du port phocéen, les marchandises diverses ont affiché au premier trimestre un recul de trafic global de 3 % malgré la hausse de 12 % de l'activité ro-ro.
La direction de l'établissement portuaire rappelle les deux événements qui ont marqué la vie du terminal Med Europe à Mourepiane en mars : le fait que Marseille ait été inséré dans le service roulier mensuel d'Eukor Car Carriers reliant les États-Unis au Moyen-Orient et à Singapour.

Ainsi que l'ouverture du nouveau service intraméditerranéen de CMA CGM.
À 3,3 millions de tonnes, les vracs solides ont marqué un léger repli de 3 % du fait d'une activité sidérurgique morose au cours du premier trimestre. "Bien que les exports de céréales soient en hausse, la filière agroalimentaire reste pénalisée par l'arrêt des imports de sucre sur les bassins de Marseille", commente la direction du Grand Port maritime. Les autres vracs solides semblent avoir plutôt bien débuté l’année avec notamment des entrées supplémentaires de tourbe et d'engrais qui ont progressé de 8 %.

"Bond des vracs chimiques et agroalimentaires"


Quant aux trafics de vracs chimiques et alimentaires, ils ont bondi de 19 % pour atteindre 856.000 tonnes.
Les imports de vracs alimentaires (à savoir les huiles de ricin et de tournesol), en hausse de 41 %, ont également contribué à ce bon résultat. Les flux de vracs chimiques se redressent également avec notamment des exports supplémentaires de MTBE, de benzène et de chlorure de vinyle.

Le GNL en hausse de 57 %

À 11,51 millions de tonnes, la filière des hydrocarbures a trouvé l'équilibre. Le trafic GNL, en progression de 57 %, a bien démarré l'année avec une reprise sur les imports et les exports. Une tendance qui s’explique, selon la direction du Grand Port maritime, "par la recomposition des échanges mondiaux, avec une baisse de la demande asiatique et une croissance des besoins en Europe". L'établissement portuaire indique que les raffineries continuent de profiter du bas prix du baril pour importer davantage de brut. Ces flux ont en effet progressé de 3 %. La fin des sanctions économiques contre l'Iran intervenue en début d'année 2016 a permis le déchargement de 144.000 tonnes de brut du "Sea Voyager", arrivé le 21 mars en provenance de Kharg Island. Les échanges de raffinés sont en revanche à la baisse, aussi bien à l'import qu'à l'export. Quant aux échanges de GPL, à 46.000 tonnes, ils présentent un retard de 6 % malgré des exportations en hausse. En cumul, le secteur des vracs liquides se trouve à l'équilibre avec 12,36 millions de tonnes.
Le trafic de passagers a enfin démarré l’année en demi-teinte et a affiché pour l’instant un retard de 13 % par rapport à 2015. La filière croisière a totalisé 41 escales (contre 48 en 2015), 150.500 passagers et s’est équilibré. Le secteur des lignes régulières s'est trouvé en retrait de 8 %. Le trafic vers le Maghreb s'est maintenu difficilement et la destination Corse, à 14 %, a continué d'enregistrer du retard avant la saison, selon les services du Grand Port maritime.

Vincent Calabrèse

Mercredi 20 Avril 2016



Lu 549 fois



Dans la même rubrique :
< >

     

Entreprises | Infrastructures | Institutions | Transport maritime | Transport aérien | Transport routier | Transport fluvial | Transport ferroviaire | Transport multimodal | Transport express - Messagerie | Logistique - Supply Chain | Énergie | Matières premières - Négoce | Industrie | Services | International | Développement durable | Faits divers







Accès rapide






















 

Qu'est-ce que L'Antenne ?

Le site internet de L'Antenne est la première plateforme B2B française de services et d’actualité consacrée au secteur du transport et de la logistique. Quotidiennement nous traitons de l’actualité du fret maritime, aérien, routier, fluvial, ferroviaire et multimodal ainsi que de la logistique, de l'industrie, de l'énergie et des matières premières. Nous apportons aux professionnels des outils et services qui facilitent leur travail et aident à la prise de décisions. Chaque année, nous éditons des guides de référence dans le secteur : "Le Fret aérien pratique" et "Le Fret maritime pratique" en plus de notre guide pratique des Incoterms©. L'Antenne est aussi organisateur de salons sur les thématiques du transport multimodal de fret, de l’export et de la logistique.

Mentions ours

Design réalisé par Caroline BALDINI.

Plan du site

Syndication

© SMECI
L'Antenne est édité par Smeci (32, av. André Roussin, BP 36, 13321 Marseille Cedex 16)
RCS Marseille 447 889 395. ISSN : 0395-8582
CPPAP : 0313T79480
Dépôt légal : 10/04/2006
Gérant : Jacques Riccobono
Rédacteur en chef : Vincent Calabrèse