Le transport aérien n'a jamais été aussi sûr qu'en 2011


Malgré un nombre de passagers toujours plus élevé, le transport aérien n'a jamais été aussi sûr dans le monde, avec en 2011 le plus faible taux d'accident depuis plus d'un demi-siècle.


© AIRBUS
© AIRBUS
Plus de 2,8 milliards de voyageurs ont pris l'avion l'an passé et, sur un total de 38 millions de vols, 25 catastrophes ont été dénombrées dans lesquelles 497 passagers et membres d'équipages sont morts, selon un bilan du cabinet britannique Ascend publié le 3 janvier. En 2010, 28 accidents mortels, qui avaient fait 828 victimes, avaient été recensés par le même cabinet.

Un accident pour 1,52 million de vols

Avec un ratio d'un seul accident pour 1,52 million de vols, "2011 est l'année la plus sûre" depuis que les statistiques du transport aérien ont commencé après la Seconde guerre mondiale, selon Paul Hayes, directeur d'Ascend. "La majorité des accidents mortels a concerné de petits opérateurs locaux peu connus en dehors de la région qu'ils desservent", souligne également l'expert. Ainsi, 83 personnes sont mortes le 8 juillet dans l'accident d'un Boeing 727-100 de Hewa Bora Airways, compagnie privée congolaise. Selon Paul Hayes, "les opérations aériennes sont deux fois plus sûres qu'elles ne l'étaient il y a quinze ans".
L'Australie, les États-Unis et l'Europe de l'Ouest sont incontestablement les régions les plus sûres, l'Afrique, l'Amérique Latine et les pays de l'ancienne URSS les moins sûrs. Pour autant, la sécurité aérienne s'améliore partout dans le monde au fil des décennies.
Didier Bréchemier, spécialiste au cabinet Roland Berger, estime que ces statistiques résultent d'une amélioration de l'ensemble de la chaîne liée à l'information entre l'avion, le pilote et le sol, que l'on peut encore affiner. L'Iata souligne que les sorties de pistes constituent les accidents les plus fréquents. Aussi les constructeurs développent-ils des systèmes pour alerter les pilotes d'une approche instable avant l'atterrissage.
Pour Didier Bréchemier, "la consolidation des compagnies aériennes peut aussi permettre à des pays qui sont moins matures – en Afrique par exemple – d'améliorer le retour d'expérience".

Delphine Touitou

Delphine Touitou

Mercredi 4 Janvier 2012


Tags : aérien, ascend, iata



     

Entreprises | Infrastructures | Institutions | Transport maritime | Transport aérien | Transport routier | Transport fluvial | Transport ferroviaire | Transport multimodal | Transport express - Messagerie | Logistique - Supply Chain | Énergie | Matières premières - Négoce | Industrie | Services | International | Développement durable | Faits divers








Accès rapide
























 

Qu'est-ce que L'Antenne ?

Le site internet de L'Antenne est la première plateforme B2B française de services et d’actualité consacrée au secteur du transport et de la logistique. Quotidiennement nous traitons de l’actualité du fret maritime, aérien, routier, fluvial, ferroviaire et multimodal ainsi que de la logistique, de l'industrie, de l'énergie et des matières premières. Nous apportons aux professionnels des outils et services qui facilitent leur travail et aident à la prise de décisions. Chaque année, nous éditons des guides de référence dans le secteur : "Le Fret aérien pratique" et "Le Fret maritime pratique" en plus de notre guide pratique des Incoterms©. L'Antenne est aussi organisateur de salons sur les thématiques du transport multimodal de fret, de l’export et de la logistique.

Mentions ours

Design réalisé par Caroline BALDINI.

Plan du site

Syndication

© SMECI
L'Antenne est édité par Smeci (32, av. André Roussin, BP 36, 13321 Marseille Cedex 16)
RCS Marseille 447 889 395. ISSN : 0395-8582
CPPAP : 0313T79480
Dépôt légal : 10/04/2006
Gérant : Jacques Riccobono
Rédacteur en chef : Vincent Calabrèse