Le transport fluvial, un choix rationnel pour l’avenir


Lors de l’assemblée générale du Comité des armateurs fluviaux, Didier Léandri, en présence d'Élisabeth Borne, a insisté que le fait que le transport fluvial constitue un choix rationnel d'avenir.


Élisabeth Borne, ministre chargée des Transports, et Didier Léandri, président délégué général du CAF © Clotilde Martin
Élisabeth Borne, ministre chargée des Transports, et Didier Léandri, président délégué général du CAF © Clotilde Martin
La cérémonie de clôture de l’assemblée générale annuelle du Comité des armateurs fluviaux (CAF) a eu lieu le 28 septembre à Paris en présence de la ministre chargée des Transports, Élisabeth Borne. Didier Léandri, président délégué général du CAF, a déclaré : "Nous voudrions vous convaincre que le choix du transport fluvial, là où il peut être utile, constitue un choix rationnel d'avenir : au départ des ports, dans les zones urbaines denses, comme catalyseur de grands pôles logistiques et industriels en vallée de Seine, sur l’axe rhodanien, dans le Nord, dans le Grand-Est, comme vecteur d’attractivité touristique aussi".
Il a rappelé que la profession fluviale attend des mesures comme la poursuite du dispositif d’aide à la pince au-delà de 2017, l’instauration d’un régime unique de facturation de la manutention dans les ports (THC). Favoriser la restauration de la compétitivité du pavillon français et la transition de la flotte est nécessaire. Pour cela, il faut notamment baisser les charges, exonérer les plus-values de cession, faire évoluer la réglementation applicable au transport du GNL et à son utilisation comme carburant.
Une autre priorité concerne "fort logiquement" les infrastructures avec le besoin d’un accès direct au Havre, la fiabilisation du réseau et "la poursuite de la politique de connexion à grand gabarit des grands bassins de navigation européens à l'image du projet Seine-Escaut et de son maillon français Seine-Nord Europe". Celui-ci est un grand projet européen de logistique et non pas un simple ouvrage de génie civil. Pour Didier Léandri : "Un cap et la tenue des engagements, voilà ce dont nous avons besoin sur Seine-Nord comme sur le reste".
La ministre a répondu : "J’accorde de l’importance au transport fluvial. Il a un rôle essentiel à jouer, un potentiel important pour des mobilités plus efficaces et plus propres" mais ne pouvait pas apporter toutes les réponses aux attentes le jour même.

Clotilde Martin

Lundi 2 Octobre 2017



Lu 1115 fois



Dans la même rubrique :
< >

     

Entreprises | Infrastructures | Institutions | Transport maritime | Transport aérien | Transport routier | Transport fluvial | Transport ferroviaire | Transport multimodal | Transport express - Messagerie | Logistique - Supply Chain | Énergie | Matières premières - Négoce | Industrie | Services | International | Développement durable | Faits divers





Accès rapide





















 

Qu'est-ce que L'Antenne ?

Le site internet de L'Antenne est la première plateforme B2B française de services et d’actualité consacrée au secteur du transport et de la logistique. Quotidiennement nous traitons de l’actualité du fret maritime, aérien, routier, fluvial, ferroviaire et multimodal ainsi que de la logistique, de l'industrie, de l'énergie et des matières premières. Nous apportons aux professionnels des outils et services qui facilitent leur travail et aident à la prise de décisions. Chaque année, nous éditons des guides de référence dans le secteur : "Le Fret aérien pratique" et "Le Fret maritime pratique" en plus de notre guide pratique des Incoterms©. L'Antenne est aussi organisateur de salons sur les thématiques du transport multimodal de fret, de l’export et de la logistique.

Mentions ours

Design réalisé par Caroline BALDINI.

Plan du site

Syndication

© SMECI
L'Antenne est édité par Smeci (32, av. André Roussin, BP 36, 13321 Marseille Cedex 16)
RCS Marseille 447 889 395. ISSN : 0395-8582
CPPAP : 0313T79480
Dépôt légal : 1/03/2013
Gérant : Jacques Riccobono
Rédacteur en chef : Vincent Calabrèse