Le transport maritime prêt à payer le CO2


Le secteur du transport maritime pourrait accepter une taxe sur le CO2 émis par les navires pour permettre de générer des fonds visant à aider les pays les plus pauvres à faire face au changement climatique.


© GPMM
© GPMM
Le transport maritime se dit prêt à payer pour ses émissions de CO2, selon une déclaration présentée le 29 novembre. À l'instar du secteur aérien, le transport maritime, qui représente environ 3 % des émissions globales de gaz à effet de serre, n'est pas soumis à des contraintes de réduction de ses émissions. Dans une déclaration commune, présentée mardi à Durban (Afrique du Sud) où se tient la conférence de l'Onu sur le climat, la Chambre internationale de la marine marchande (ICS), représentant 80 % de la flotte marchande mondiale, et les ONG WWF et Oxfam demandent que soient mises en œuvre des mesures fondées sur le marché qui inciteraient les navires à réduire leurs émissions de CO2.

Contribution au "Fonds vert"

Une part des revenus ainsi générés pourrait abonder le "Fonds vert", un mécanisme qui doit permettre, à partir de 2020, d'acheminer 100 milliards de dollars vers les pays les plus vulnérables face au changement climatique. Keya Chatterjee, directrice de la politique climatique internationale au WWF, a précisé que cette opération constituait "un accord de principe" et que les modalités, notamment le prix du carbone, devaient faire l'objet de négociations supplémentaires au sein de l'Organisation maritime internationale (Omi). Cette déclaration commune constitue une percée, a-t-elle estimé.
Le secrétaire général de l'ICS, Peter Hinchliffe, a précisé que le cadre doit être établi au sein de l'Omi, "avec les mêmes règles de réduction des émissions s'appliquant à tout le transport maritime international, d'une façon qui respecte les principes de la convention-climat de l'Onu". "Si les gouvernements décident que le transport maritime doit contribuer au Fonds vert, l'industrie peut probablement soutenir cela en principe, à partir du moment où les modalités sont agréées au sein de l'Omi", ajoute-t-il.

.

Mardi 29 Novembre 2011


Tags : co2, ics, maritime, omi



     

Entreprises | Infrastructures | Institutions | Transport maritime | Transport aérien | Transport routier | Transport fluvial | Transport ferroviaire | Transport multimodal | Transport express - Messagerie | Logistique - Supply Chain | Énergie | Matières premières - Négoce | Industrie | Services | International | Développement durable | Faits divers








Accès rapide
























 

Qu'est-ce que L'Antenne ?

Le site internet de L'Antenne est la première plateforme B2B française de services et d’actualité consacrée au secteur du transport et de la logistique. Quotidiennement nous traitons de l’actualité du fret maritime, aérien, routier, fluvial, ferroviaire et multimodal ainsi que de la logistique, de l'industrie, de l'énergie et des matières premières. Nous apportons aux professionnels des outils et services qui facilitent leur travail et aident à la prise de décisions. Chaque année, nous éditons des guides de référence dans le secteur : "Le Fret aérien pratique" et "Le Fret maritime pratique" en plus de notre guide pratique des Incoterms©. L'Antenne est aussi organisateur de salons sur les thématiques du transport multimodal de fret, de l’export et de la logistique.

Mentions ours

Design réalisé par Caroline BALDINI.

Plan du site

Syndication

© SMECI
L'Antenne est édité par Smeci (32, av. André Roussin, BP 36, 13321 Marseille Cedex 16)
RCS Marseille 447 889 395. ISSN : 0395-8582
CPPAP : 0313T79480
Dépôt légal : 10/04/2006
Gérant : Jacques Riccobono
Rédacteur en chef : Vincent Calabrèse