Le tunnel de Saverne est percé


L'imposant tunnelier "Charlotte" a percé lundi 25 février les derniers centimètres d'un nouveau tunnel ferroviaire de la LGV Est dans les Vosges, un ouvrage majeur qui doit rapprocher un peu plus Strasbourg de Paris.


© RFF
© RFF
Les travaux de percement du tunnel de Saverne pour la LGV Est sont achevés. Ce tunnel, dont le percement a duré quinze mois, est le principal ouvrage de la deuxième phase de la LGV Est, qui porte sur 106 km entre Baudrecourt, en Moselle, et Vendenheim, dans le Bas-Rhin. La mise en service de ce nouveau tronçon à grande vitesse, prévue au printemps 2016, permettra de réduire de 30 minutes (1 h 50 au lieu de 2 h 20) le temps de parcours entre Paris et la capitale alsacienne. La première phase de LGV Est, entre Paris et Baudrecourt, en service depuis 2007, avait déjà fait passer ce temps de parcours de 4 heures à 2 h 20.

Un coût de 200 millions d'euros

Le tunnelier "Charlotte", imposante machine de 10 mètres de diamètre et de plus de 100 mètres de long, a surgi de la montagne à la mi-journée dans un fracas de blocs de grès rose en présence du ministre délégué aux Transports, Frédéric Cuvillier. Long de 4 km, le tunnel a été creusé d'est en ouest, en montée, pour traverser le massif des Vosges dans sa partie la plus étroite. Un premier tube avait déjà été achevé fin juin. Les tubes indépendants, dédiés chacun à une voie de circulation, doivent être reliés tous les 500 mètres par des rameaux d'interconnexion permettant l'évacuation des voyageurs en cas d'accident ou d'incendie. Le tunnel de Saverne a coûté environ 200 millions d'euros, sur un coût total de 2 milliards pour la seconde phase de la LGV Est, selon le maître d'ouvrage, Réseau ferré de France (RFF).
Interrogé par ailleurs sur le calendrier de la deuxième tranche attendue de la LGV Rhin-Rhône, M. Cuvillier a précisé qu'elle était "soumise à l'expertise" d'une commission chargée de redéfinir les priorités entre les différents projets d'infrastructures de transports à l'échelle nationale. "Aujourd'hui, il faut rendre réaliste ce qui n'est que l'addition de projets sur l'ensemble du territoire", a-t-il dit. "C'est tout l'enjeu de cette commission qui rendra ses conclusions à la fin du premier semestre", a-t-il poursuivi.

AFP

Mardi 26 Février 2013





Dans la même rubrique :
< >

Dimanche 17 Mars 2013 - 17:06 BP2S : enjeux et défis du shortsea


     

Entreprises | Infrastructures | Institutions | Transport maritime | Transport aérien | Transport routier | Transport fluvial | Transport ferroviaire | Transport multimodal | Transport express - Messagerie | Logistique - Supply Chain | Énergie | Matières premières - Négoce | Industrie | Services | International | Développement durable | Faits divers








Accès rapide
























 

Qu'est-ce que L'Antenne ?

Le site internet de L'Antenne est la première plateforme B2B française de services et d’actualité consacrée au secteur du transport et de la logistique. Quotidiennement nous traitons de l’actualité du fret maritime, aérien, routier, fluvial, ferroviaire et multimodal ainsi que de la logistique, de l'industrie, de l'énergie et des matières premières. Nous apportons aux professionnels des outils et services qui facilitent leur travail et aident à la prise de décisions. Chaque année, nous éditons des guides de référence dans le secteur : "Le Fret aérien pratique" et "Le Fret maritime pratique" en plus de notre guide pratique des Incoterms©. L'Antenne est aussi organisateur de salons sur les thématiques du transport multimodal de fret, de l’export et de la logistique.

Mentions ours

Design réalisé par Caroline BALDINI.

Plan du site

Syndication

© SMECI
L'Antenne est édité par Smeci (32, av. André Roussin, BP 36, 13321 Marseille Cedex 16)
RCS Marseille 447 889 395. ISSN : 0395-8582
CPPAP : 0313T79480
Dépôt légal : 10/04/2006
Gérant : Jacques Riccobono
Rédacteur en chef : Vincent Calabrèse