Le vol de combustible enflamme une région du Mexique



© Pemex
© Pemex
La pratique du vol de combustible a mis sur le pied de guerre l'État de Puebla, au centre du Mexique, où des affrontements entre délinquants et militaires ont fait la semaine dernière au moins dix morts. Cet État est l'épicentre de ce phénomène connu sous le nom de "Huachicol", autour duquel s'est même développée une culture locale avec chanson populaires et figures religieuses portant un bidon et un tuyau en plastique. Ces siphonnages clandestins commis par des groupes criminels parfois liés aux cartels de drogue coûtent environ 2 milliards de dollars par an à la compagnie pétrolière nationale, Pemex. Le récent déploiement de militaires dans cette région où une partie de la population s'emploie ou bénéficie de ce trafic a fait augmenté la tension. Mercredi 3 mai, une fusillade entre délinquants armés et militaires a fait au moins dix morts, dont quatre soldats, à Palmarito, à quelque 190 km au sud-est de la capitale, Mexico. Le président, Enrique Peña Nieto, s'est engagé à lutter contre cette pratique illégale. Toutefois la forte hausse des prix du carburant décidée par le gouvernement mexicain en début d'année a contribué à augmenter ces larcins. Dans les stations-service, un litre de carburant vaut 17,50 pesos (un peu moins d'un dollar) quand au marché noir il s'achète entre 5 et 9 pesos, soit deux ou trois fois moins cher. Ce commerce parallèle possède une clientèle fidèle.
Des groupes criminels, parfois liés au redoutable cartel de drogue des Zetas, ou de simples familles se dédient à cette activité illégale : ils creusent un trou, percent les canalisations, y plongent un tuyau et remplissent des barils. Certains enfants se chargent de surveiller les alentours et d'alerter en cas de présence de policiers ou militaires. En échange, ils reçoivent un salaire pouvant aller jusqu'à 500 dollars mensuels, une somme considérable au Mexique.
La présidente de l'association des détaillants d'essence des États de Puebla et Tlaxcala, Luz Maria Jiménez, dénonce cette "concurrence intenable" pour des entrepreneurs légaux qui eux doivent "payer des impôts et des salaires". Face à cette situation, beaucoup de stations-service ont dû mettre la clé sous la porte, ce qui n'a fait qu'alimenter davantage encore le marché noir.
Les enquêtes menées pour lutter contre cette activité illégale ont mis en évidence la complicité de certaines autorités locales. Depuis juillet 2015, le directeur et le responsable des opérations spéciales de la police préventive de l'État de Puebla sont sous les verrous pour complicité de vol de carburant. En février, deux policiers municipaux ont été interpellés, accusés d'avoir escorté un chargement de 15.000 litres de combustible volé.
Ces siphonnages sont aussi risqués pour ceux qui les pratiquent et peuvent déclencher des incendies nécessitant l'évacuation des habitants alentours. En décembre 2010, une explosion provoquée par un siphonnage de canalisation a fait au moins 29 morts dans la localité de San Martin Texmelucan, dans ce même État. En 2016, Pemex a repéré et rebouché 6.873 prises clandestines sur ses canalisations au Mexique.

Germán Campos

Mercredi 10 Mai 2017



Lu 329 fois



Dans la même rubrique :
< >

     

Entreprises | Infrastructures | Institutions | Transport maritime | Transport aérien | Transport routier | Transport fluvial | Transport ferroviaire | Transport multimodal | Transport express - Messagerie | Logistique - Supply Chain | Énergie | Matières premières - Négoce | Industrie | Services | International | Développement durable | Faits divers





Accès rapide





















 

Qu'est-ce que L'Antenne ?

Le site internet de L'Antenne est la première plateforme B2B française de services et d’actualité consacrée au secteur du transport et de la logistique. Quotidiennement nous traitons de l’actualité du fret maritime, aérien, routier, fluvial, ferroviaire et multimodal ainsi que de la logistique, de l'industrie, de l'énergie et des matières premières. Nous apportons aux professionnels des outils et services qui facilitent leur travail et aident à la prise de décisions. Chaque année, nous éditons des guides de référence dans le secteur : "Le Fret aérien pratique" et "Le Fret maritime pratique" en plus de notre guide pratique des Incoterms©. L'Antenne est aussi organisateur de salons sur les thématiques du transport multimodal de fret, de l’export et de la logistique.

Mentions ours

Design réalisé par Caroline BALDINI.

Plan du site

Syndication

© SMECI
L'Antenne est édité par Smeci (32, av. André Roussin, BP 36, 13321 Marseille Cedex 16)
RCS Marseille 447 889 395. ISSN : 0395-8582
CPPAP : 0313T79480
Dépôt légal : 1/03/2013
Gérant : Jacques Riccobono
Rédacteur en chef : Vincent Calabrèse