Léger redressement en 2013 pour le fret aérien


Les volumes mondiaux du transport aérien de marchandises ont crû de 1,4 % en 2013. Cette fois, les compagnies européennes ont fait partie des moteurs de la croissance, avec leurs homologues du Golfe.


Les compagnies européennes, dont British Airways, affichent une croissance de 1,8 % sur l'année © Airbus
Les compagnies européennes, dont British Airways, affichent une croissance de 1,8 % sur l'année © Airbus
Le fret aérien mondial a progressé de 1,4 % en 2013 en tonnes-kilomètres comparé à l'année précédente. Si la croissance est modeste, l'Association internationale des transporteurs aériens (Iata) relève une accélération de cette dernière au cours du deuxième trimestre. L'Iata note que les capacités mises à disposition ont augmenté plus vite que la demande de transport de fret l'an dernier (+ 2,6 %), ce qui a abaissé un peu plus le taux de remplissage moyen des avions, à seulement 45,3 %. L'écart de progression entre la demande de passagers (+ 5,2 % sur l'ensemble de 2013) et de fret explique la détérioration de cet indice, étant donné que la majorité du cargo (60 % environ) est transporté dans les soutes des avions passagers. Le directeur général de l'Iata, Tony Tyler, souligne qu'il est ainsi "plus difficile pour les compagnies d'adapter l'offre à la demande".

De fortes disparités régionales

Finalement, "2013 a été une année difficile pour le fret", estime l'association. Malgré "quelques améliorations de la demande", l'organisation annonce encore "une année éprouvante" pour 2014. Déjà, le mois de décembre a refroidi les ardeurs des responsables de l'Iata, affichant une croissance sur un an de 1,8 %, soit très en dessous des 6 % de novembre. Si la reprise se confirme, elle demeure donc instable. De plus, la capacité mensuelle ayant augmenté de 3,6 %, l'indice de remplissage est de 0,8 points en retrait par rapport à décembre 2012 (46,3 %).
Encore une fois, les chiffres détaillés montrent de grandes disparités selon l'origine géographique des compagnies. La meilleure performance reste à l'actif des transporteurs du Moyen-Orient, qui ont vu leur activité progresser de 12,8 % en tonnes-kilomètres. Pour l'Iata, les compagnies du Golfe ont bénéficié de l'amélioration de l'économie en Europe, où elles sont très impliquées, et d'une forte croissance sur leur marché domestique. Elles ont aussi pris une part importante de la croissance des volumes constatés en Afrique.

Enfin de l'optimisme en Europe

Les transporteurs européens ont tiré un parti moindre du redressement continental en termes de croissance, avec une hausse de 1,8 % (2,9 % en décembre). Mais ce sont bien eux qui affichent la meilleure performance des trois grandes régions du transport aérien, Asie, Europe et Amérique du Nord. "Les indicateurs industriels montrent que le quatrième trimestre 2013 a été le meilleur depuis deux ans et demi et que les perspectives s'améliorent, surtout en Allemagne", note l'Iata.
Les compagnies asiatiques, qui détiennent près de 40 % du marché mondial du fret aérien, ont, elles, connu une trajectoire déclinante. Elle ont subi une baisse de 1 % de leur activité, avec un rattrapage en fin d'année, même si décembre a été négatif de 0,3 %. Les volumes des transporteurs nord-américains ont aussi reculé en décembre (- 0,4 %) et sur l'ensemble de l'année 2013 (- 0,5 %). Là aussi, un mieux avait pourtant été constaté en octobre et en novembre. L'Amérique latine est la deuxième région la plus dynamique, avec une hausse de 2,4 % sur un an. La progression a ralenti comparé à 2012, du fait de la faible croissance économique du Brésil. Quant aux compagnies africaines, elles ont vu leur trafic augmenter de 1 % en 2013, après un bon début d'année, sous l'effet du ralentissement de la croissance sud-africaine.
Pour améliorer les résultats à l'avenir, l'Iata compte sur la mise en œuvre de la lettre de transport électronique (e-air waybill) : "le préalable pour un transport aérien dématérialisé, qui nécessite la convergence de tous les acteurs, y compris les gouvernements", selon Tony Tyler. Le World Cargo Symposium qui se tiendra en mars à Los Angeles mettra ce point parmi ses priorités pour développer le fret aérien.

Franck André

Mardi 11 Février 2014



Lu 438 fois



     

Entreprises | Infrastructures | Institutions | Transport maritime | Transport aérien | Transport routier | Transport fluvial | Transport ferroviaire | Transport multimodal | Transport express - Messagerie | Logistique - Supply Chain | Énergie | Matières premières - Négoce | Industrie | Services | International | Développement durable | Faits divers







Accès rapide






















 

Qu'est-ce que L'Antenne ?

Le site internet de L'Antenne est la première plateforme B2B française de services et d’actualité consacrée au secteur du transport et de la logistique. Quotidiennement nous traitons de l’actualité du fret maritime, aérien, routier, fluvial, ferroviaire et multimodal ainsi que de la logistique, de l'industrie, de l'énergie et des matières premières. Nous apportons aux professionnels des outils et services qui facilitent leur travail et aident à la prise de décisions. Chaque année, nous éditons des guides de référence dans le secteur : "Le Fret aérien pratique" et "Le Fret maritime pratique" en plus de notre guide pratique des Incoterms©. L'Antenne est aussi organisateur de salons sur les thématiques du transport multimodal de fret, de l’export et de la logistique.

Mentions ours

Design réalisé par Caroline BALDINI.

Plan du site

Syndication

© SMECI
L'Antenne est édité par Smeci (32, av. André Roussin, BP 36, 13321 Marseille Cedex 16)
RCS Marseille 447 889 395. ISSN : 0395-8582
CPPAP : 0313T79480
Dépôt légal : 10/04/2006
Gérant : Jacques Riccobono
Rédacteur en chef : Vincent Calabrèse