Les 2 millions de tonnes en vue à Dieppe


Malgré des échanges transmanches en demi-teinte, le port de Dieppe progresse encore en 2013. Les 2 millions de tonnes de trafic global se rapprochent.


La renaissance du port de Dieppe se poursuit © Éric Houri
La renaissance du port de Dieppe se poursuit © Éric Houri
Au port de Dieppe, avec huit escales en moins de ferries en 2013, DFDS, qui exploite en DSP (délégation de service public) la ligne entre Dieppe et Newhaven jusqu’à la fin de l’année, a enregistré en 2013 des résultats contrastés, en raison de mauvaises conditions météo en décembre et d’avaries récurrentes sur les bateaux mis à disposition par le conseil général de Seine-Maritime. Quatre opérateurs ont déposé leur candidature pour reprendre la ligne en 2015. Verdict à l’été prochain. En 2013, DFDS a transporté 276.421 passagers (+ 3,9 %) mais seulement 38.144 camions (- 4,8 %). Parallèlement, la renaissance du port, sous la baguette du syndicat mixte (SMPD) piloté par le conseil régional de Haute-Normandie depuis 2007, se poursuit. Dans l’avant-port, la SNC Graves de mer (Eurovia) tire le bénéfice des investissements consentis avec des importations de granulats marins proches des 400.000 tonnes (+ 11,9 %). Le SMPD devrait lancer bientôt les aménagements sur les surfaces restantes pour l’accueil des unités de maintenance pour les projets de parc éoliens offshore (Fécamp et Le Tréport). Dans les bassins intérieurs, les trafics de niche glanés depuis 2007 affichent une belle santé. C’est le cas des entrées de pales pour l’éolien terrestre (16 escales, 11.330 tonnes) ou d’engrais (9.000 tonnes), comme des exports de bois (8.600 tonnes) ou de ferrailles (16.800 tonnes). Un nouvel hangar est en construction pour accueillir un trafic de carbonates de calcium destinés à l’industrie verrière de la vallée de la Bresle et auparavant traités à Anvers et acheminés par la route. Enfin, l’usine Saipol reste un acteur portuaire majeur. Si les exportations d’huiles ont diminué à 60.200 tonnes, cette baisse a été compensée par les sorties de tourteaux (68.800 tonnes), de farines (5.000 tonnes) et les entrées de graines (27.900 tonnes) par voie maritime.

Vincent Rogé

Lundi 27 Janvier 2014



Lu 196 fois



Dans la même rubrique :
< >

     

Entreprises | Infrastructures | Institutions | Transport maritime | Transport aérien | Transport routier | Transport fluvial | Transport ferroviaire | Transport multimodal | Transport express - Messagerie | Logistique - Supply Chain | Énergie | Matières premières - Négoce | Industrie | Services | International | Développement durable | Faits divers







Accès rapide






















 

Qu'est-ce que L'Antenne ?

Le site internet de L'Antenne est la première plateforme B2B française de services et d’actualité consacrée au secteur du transport et de la logistique. Quotidiennement nous traitons de l’actualité du fret maritime, aérien, routier, fluvial, ferroviaire et multimodal ainsi que de la logistique, de l'industrie, de l'énergie et des matières premières. Nous apportons aux professionnels des outils et services qui facilitent leur travail et aident à la prise de décisions. Chaque année, nous éditons des guides de référence dans le secteur : "Le Fret aérien pratique" et "Le Fret maritime pratique" en plus de notre guide pratique des Incoterms©. L'Antenne est aussi organisateur de salons sur les thématiques du transport multimodal de fret, de l’export et de la logistique.

Mentions ours

Design réalisé par Caroline BALDINI.

Plan du site

Syndication

© SMECI
L'Antenne est édité par Smeci (32, av. André Roussin, BP 36, 13321 Marseille Cedex 16)
RCS Marseille 447 889 395. ISSN : 0395-8582
CPPAP : 0313T79480
Dépôt légal : 10/04/2006
Gérant : Jacques Riccobono
Rédacteur en chef : Vincent Calabrèse