Les 70 ans de Zim commémorés à Marseille


C'est à Marseille, siège de sa filiale française, que l'armateur israélien Zim a fêté son anniversaire. Retour sur le parcours atypique d'une compagnie née en 1945 et qui est parvenue à se frayer au fil des années un chemin dans le Top 20 des armateurs conteneurisés mondiaux. 70 ans après sa création, l'armateur israélien Zim exploite une flotte de près de 90 porte-conteneurs pour une capacité de 364.000 EVP.


© ZIM
© ZIM
1945-2015. Pour Zim, l'année qui s'achève est à marquer d'une pierre blanche pour l'armateur israélien qui vient de célébrer son 70e anniversaire. Pour Niels Schaer, le directeur général de Zim France, commémorant l'événement à Marseille (siège de la filiale française de l'armateur), la compagnie, qui a vu le jour à Haïfa après la Seconde Guerre mondiale, reste ancrée sur de nombreux marchés mondiaux.
La compagnie, contrairement à d'autres, a échappé aux vagues de fusions et absorptions qui ont frappé le monde de la ligne régulière à plusieurs reprises. Son capital est à ce jour détenu à 32 % par Israël Corporation et 68 % par des fonds privés, traite annuellement 2,4 millions d'EVP et réalise un chiffre d'affaires de 3,4 milliards d'euros grâce à une flotte qui s'élève aujourd'hui à 89 navires, assurant 60 services, pour une capacité totale de 363.474 EVP, selon les chiffres présentés à Marseille par le directeur général de Zim France.
Présent dans l'Hexagone depuis 1961 (d'abord sous le label de Marseille Consignation puis, depuis 2008, sous celui de Zim France), l'armateur israélien est "implanté dans 135 pays, possède 450 bureaux et emploie 4.200 salariés".

Entrée dans le conteneur en 1972

Zim a démarré son activité bien avant l'émergence du conteneur dans le monde de la ligne régulière. Il a fait ses premiers pas après la Seconde Guerre mondiale avec des paquebots destinés aux juifs souhaitant se déplacer en Méditerranée puis partir aux États-Unis, raconte Niels Schaer. L'armateur s'est par la suite diversifié dans le conventionnel puis dans le vrac, dans les fruits et légumes, les animaux vivants en Méditerranée avant d'entrer dans le secteur du conteneur en 1972, un domaine dont il n'est plus sorti.
Le secteur de la "boîte" (à l'époque beaucoup moins concurrentiel) lui a permis d'élargir ses services au reste du monde. Dès les années 1980-1990, il va même jusqu'à s'installer en Chine.

"Nous entrons aujourd'hui dans une nouvelle ère"


Aujourd'hui, "Zim réalise 31 % de son chiffre d'affaires sur le Pacifique, 19 % sur les lignes reliant l'Asie à la Méditerranée orientale, 15 % sur l'intra-Asie et 11 % sur l'Atlantique", a révélé le directeur général France de l'armateur.
"Nous entrons aujourd'hui dans une nouvelle ère", souligne Nils Schaer, rappelant que l'armateur (dont les comptes sont sortis du rouge récemment - "L'Antenne" du 8 septembre) compte aujourd'hui dans sa flotte quelques unités de 10.000 EVP de capacité. Il se dit en outre encouragé par "le succès" remporté par un des tout derniers services ouverts il y a quelques mois par l'armateur : le "Seven Star Express" (Z7S - "L'Antenne" du 6 mai) qui relie le Sud de la Chine, l'Asie du Sud-Est, le sous-continent indien à la côte Est des États-Unis via le canal de Suez. Une ligne dont il souligne l'originalité du parcours (ses concurrents transitent par le canal de Panama) et la fiabilité.
En France, Zim, qui est présent à Marseille et au Havre, emploie aujourd'hui une vingtaine de salariés et commercialise un service sur Israël en sortie de Fos et des ports italiens, un autre reliant la Méditerranée occidentale (Fos) à la côte Ouest des États-Unis, une ligne sur la côte Est des États-Unis (Fos via Valence), une autre sur le golfe du Mexique et la Caraïbe. L'armateur propose également en sortie de Fos un service sur l'Amérique du Sud (côte Est) et dessert enfin la côte Ouest de l'Afrique via Valence.

Vincent Calabrèse

Vendredi 9 Octobre 2015



Lu 42 fois



Dans la même rubrique :
< >

Jeudi 29 Octobre 2015 - 15:14 CMA CGM : déjà 15 ans pour les lignes NAF !


     

Entreprises | Infrastructures | Institutions | Transport maritime | Transport aérien | Transport routier | Transport fluvial | Transport ferroviaire | Transport multimodal | Transport express - Messagerie | Logistique - Supply Chain | Énergie | Matières premières - Négoce | Industrie | Services | International | Développement durable | Faits divers







Accès rapide






















 

Qu'est-ce que L'Antenne ?

Le site internet de L'Antenne est la première plateforme B2B française de services et d’actualité consacrée au secteur du transport et de la logistique. Quotidiennement nous traitons de l’actualité du fret maritime, aérien, routier, fluvial, ferroviaire et multimodal ainsi que de la logistique, de l'industrie, de l'énergie et des matières premières. Nous apportons aux professionnels des outils et services qui facilitent leur travail et aident à la prise de décisions. Chaque année, nous éditons des guides de référence dans le secteur : "Le Fret aérien pratique" et "Le Fret maritime pratique" en plus de notre guide pratique des Incoterms©. L'Antenne est aussi organisateur de salons sur les thématiques du transport multimodal de fret, de l’export et de la logistique.

Mentions ours

Design réalisé par Caroline BALDINI.

Plan du site

Syndication

© SMECI
L'Antenne est édité par Smeci (32, av. André Roussin, BP 36, 13321 Marseille Cedex 16)
RCS Marseille 447 889 395. ISSN : 0395-8582
CPPAP : 0313T79480
Dépôt légal : 10/04/2006
Gérant : Jacques Riccobono
Rédacteur en chef : Vincent Calabrèse