Les Abeilles havraises : 150 ans de remorquage


Les Abeilles havraises célèbrent leur 150e anniversaire. Propriété de l’espagnol Boluda depuis 2007, les remorqueurs opèrent 10.000 mouvements par an, 24h/24, dans les ports du Havre et d’Antifer.


© Boluda
© Boluda
Coque noire, structure blanche, ponts dégagés, les remorqueurs du Havre se sont longtemps appelés les Abeilles : cette dénomination serait née vers la fin du XIXe siècle, selon l’exposition organisée par le Port Center du Havre pour fêter leur anniversaire : ils «tournaient alors en rond dans l’avant-port et la rade, dans un ballet incessant, offrant leurs services aux capitaines qui les hélaient au porte-voix».
L’exposition montre l’évolution de l’activité : du temps de la marine à voile, lamaneurs et marins tractaient les navires depuis leur barque, à l’aide d’aussières. Les premiers remorqueurs à vapeur apparaissent à partir de 1840 et la Compagnie de remorquage et de sauvetage Les Abeilles est fondée au Havre en 1864, l’Abeille 1 mise en service un an plus tard. Six unités en 1907, 27 en 1932… Les modes de propulsion évoluent de l’aube à l’hélice, passant au diesel en 1956, à la propulsion Voith-Schneider en 1972, enfin au système dit «à propulsion azymutale».

"Boluda 2e armateur mondial spécialisé dans le remorquage"


Les Abeilles sont rachetées en 1996 par le groupe Bourbon, puis en 2007 par le groupe espagnol Boluda Corporación Marítima, deuxième armateur mondial spécialisé dans le remorquage avec plus de 200 unités. Elles sont restées sans concurrents jusqu’à l’arrivée de la Société nouvelle de remorquage du Havre (SNRH). La filiale du néerlandais Kotug a bien tenté de s’implanter, en perspectives de la mise en service en 2006 de Port 2000. Quatre ans de guerre tarifaire et de contentieux en matière d’effectifs et de droit du travail plus tard, la SNRH a dû cesser ses activités, fin 2010. Boluda Le Havre est donc toujours en situation monopolistique, compte aujourd’hui 150 employés et huit remorqueurs de 3.530 à 5.290 CV, allant jusqu’à 65 tonnes de traction. Il s’agit désormais de s’adapter au gigantisme croissant des navires et aux nouvelles opérations de remorquage liées à l’émergence de l’éolien offshore.

Natalie Castetz

Jeudi 4 Décembre 2014



Lu 480 fois



Dans la même rubrique :
< >

Mardi 6 Décembre 2016 - 14:49 L’AMCF présente sa feuille de route


     

Entreprises | Infrastructures | Institutions | Transport maritime | Transport aérien | Transport routier | Transport fluvial | Transport ferroviaire | Transport multimodal | Transport express - Messagerie | Logistique - Supply Chain | Énergie | Matières premières - Négoce | Industrie | Services | International | Développement durable | Faits divers







Accès rapide






















 

Qu'est-ce que L'Antenne ?

Le site internet de L'Antenne est la première plateforme B2B française de services et d’actualité consacrée au secteur du transport et de la logistique. Quotidiennement nous traitons de l’actualité du fret maritime, aérien, routier, fluvial, ferroviaire et multimodal ainsi que de la logistique, de l'industrie, de l'énergie et des matières premières. Nous apportons aux professionnels des outils et services qui facilitent leur travail et aident à la prise de décisions. Chaque année, nous éditons des guides de référence dans le secteur : "Le Fret aérien pratique" et "Le Fret maritime pratique" en plus de notre guide pratique des Incoterms©. L'Antenne est aussi organisateur de salons sur les thématiques du transport multimodal de fret, de l’export et de la logistique.

Mentions ours

Design réalisé par Caroline BALDINI.

Plan du site

Syndication

© SMECI
L'Antenne est édité par Smeci (32, av. André Roussin, BP 36, 13321 Marseille Cedex 16)
RCS Marseille 447 889 395. ISSN : 0395-8582
CPPAP : 0313T79480
Dépôt légal : 10/04/2006
Gérant : Jacques Riccobono
Rédacteur en chef : Vincent Calabrèse