Les CCI proposent 1,2 md EUR d'économies sur quatre ans


Les Chambres de commerce et d'industrie, très remontées contre un rapport gouvernemental qui suggère de leur réduire fortement leurs moyens et leur réseau, ont proposé au gouvernement de diminuer leurs dépenses mais dans des proportions moins sévères.


André Marcon, président de CCI France © CCI France
André Marcon, président de CCI France © CCI France
Les chambres de commerce proposent 1,2 milliard d'euros d'économies sur quatre ans. "Elles ont ainsi proposé mardi 3 mai de fournir un effort de 1,2 milliard d'euros sur quatre ans", soit moins que préconisé par le prérapport de plusieurs corps d'inspection révélé la semaine dernière, "qui suggérait de leur prélever entre 1,5 et 1,8 milliard sur trois ans, a rapporté "Le Figaro" mercredi 4 juin.
Le quotidien "Les Échos" avait révélé le 20 mai des éléments d'une version provisoire d'un rapport de l'Inspection générale des finances (IGF), de l'Igas (Inspection générale des affaires sociales) et du Conseil général de l'économie, de l'industrie, de l'énergie et des technologies (CGEIET) attendu pour l'été. Les auteurs de ce document mettent en avant la "situation financière confortable" du réseau des CCI et préconisent de sévères coupes budgétaires, avec des prélèvements sur fonds de roulement, la réduction d'un tiers de la taxe affectée... Ils prônent également une refonte radicale du réseau afin de ramener le nombre de CCI de 145 à 1 par région d'ici 2017.
Le président de CCI France, André Marcon, n'a de son côté livré aucun chiffre, mais s'est dit prêt à un abaissement de la taxe prélevée sur les entreprises pour financer les activités des Chambres de commerce, dans un entretien aux quotidiens du groupe de presse régionale Ebra. "Oui, nous sommes prêts à baisser la pression fiscale sur les entreprises, comme nous l'avons déjà fait l'année dernière. Et nous sommes prêts à un effort supplémentaire sur les fonds de roulement. Voilà nos propositions, nous n'attendons plus qu'un coup de fil de Bercy pour en discuter", a-t-il déclaré dans un entretien paru jeudi 5 mai.
Il a profité de cette tribune pour pourfendre de nouveau le rapport, qui avait déjà poussé les CCI à voter la semaine dernière la suspension de toute collaboration avec le gouvernement, en guise de protestation. "Cette mission a été menée "à la schlague", avec un autisme qui nous a sidérés", dénonce-t-il notamment.

AFP

Jeudi 5 Juin 2014



Lu 110 fois



Dans la même rubrique :
< >

Mardi 25 Octobre 2016 - 14:43 Le Club Pays Entreprise fête ses 20 ans


     

Entreprises | Infrastructures | Institutions | Transport maritime | Transport aérien | Transport routier | Transport fluvial | Transport ferroviaire | Transport multimodal | Transport express - Messagerie | Logistique - Supply Chain | Énergie | Matières premières - Négoce | Industrie | Services | International | Développement durable | Faits divers







Accès rapide






















 

Qu'est-ce que L'Antenne ?

Le site internet de L'Antenne est la première plateforme B2B française de services et d’actualité consacrée au secteur du transport et de la logistique. Quotidiennement nous traitons de l’actualité du fret maritime, aérien, routier, fluvial, ferroviaire et multimodal ainsi que de la logistique, de l'industrie, de l'énergie et des matières premières. Nous apportons aux professionnels des outils et services qui facilitent leur travail et aident à la prise de décisions. Chaque année, nous éditons des guides de référence dans le secteur : "Le Fret aérien pratique" et "Le Fret maritime pratique" en plus de notre guide pratique des Incoterms©. L'Antenne est aussi organisateur de salons sur les thématiques du transport multimodal de fret, de l’export et de la logistique.

Mentions ours

Design réalisé par Caroline BALDINI.

Plan du site

Syndication

© SMECI
L'Antenne est édité par Smeci (32, av. André Roussin, BP 36, 13321 Marseille Cedex 16)
RCS Marseille 447 889 395. ISSN : 0395-8582
CPPAP : 0313T79480
Dépôt légal : 10/04/2006
Gérant : Jacques Riccobono
Rédacteur en chef : Vincent Calabrèse