Les États-Unis clôturent le dossier judiciaire de l'"Exxon Valdez"



Les autorités américaines ont annoncé jeudi 15 octobre la clôture de toutes leurs poursuites liées à la marée noire de l'"Exxon Valdez", refermant un dossier judiciaire d'un quart de siècle concernant l'une des pires catastrophes environnementales du XXe siècle. Environ 42 millions de litres de brut s'étaient répandus en mars 1989 sur la côte de l'Alaska après l'échouement du pétrolier américain sur un haut-fond. Les images d'oiseaux englués dans le pétrole avaient traumatisé l'Amérique. On estime que la marée noire, dans son impact immédiat, a coûté la vie à jusqu'à 250.000 oiseaux marins, 2.800 loutres de mer, 300 phoques, 250 rapaces et 22 orques. Les effets à plus long terme sur la faune et la flore, et notamment sur les orques, se sont révélés plus importants que prévu. L'industrie de la pêche au hareng, jusqu'alors florissante, s'est elle définitivement effondrée en 1993.
Les conséquences pénales pour Exxon, et les multiples recours effectués par la compagnie pour contester le montant de ses condamnations, ont alimenté une longue chronique judiciaire dans les années 1990 et 2000. Le géant pétrolier a finalement dû verser des centaines de millions de dollars en dommages intérêts et a dépensé plusieurs milliards en opérations de dépollution. Un jugement de 1991 avait toutefois prévu une provision permettant à l'État de l'Alaska et au gouvernement fédéral d'exiger d'Exxon 100 millions de dollars supplémentaires en cas de déclin notable, non prévisible à l'époque, d'espèces animales ou végétales. Or, en 2006, il a été estimé que les populations d'arlequins plongeurs et de loutres de mer de la baie du Prince-William, épicentre du désastre, continuaient à souffrir de la persistance de résidus de pétrole sous la surface. Les autorités ont sommé Exxon d'agir en conséquence. Neuf ans plus tard, "les scientifiques ont conclu que ces espèces ne sont plus exposées à ce pétrole de façon importante", a indiqué jeudi le ministère américain de la Justice. Les populations d'arlequins plongeurs et de loutres de mer sont remontées à leur niveau d'avant la marée noire, a-t-il ajouté, en conséquence de quoi les autorités américaines interrompent leur action contre Exxon.

AFP

Vendredi 16 Octobre 2015



Lu 218 fois



Dans la même rubrique :
< >

Jeudi 24 Novembre 2016 - 15:56 Grèce : les marins en grève contre l'austérité €

Mardi 22 Novembre 2016 - 13:20 40.000 Nigérians demandent des comptes à Shell €


     

Entreprises | Infrastructures | Institutions | Transport maritime | Transport aérien | Transport routier | Transport fluvial | Transport ferroviaire | Transport multimodal | Transport express - Messagerie | Logistique - Supply Chain | Énergie | Matières premières - Négoce | Industrie | Services | International | Développement durable | Faits divers







Accès rapide






















 

Qu'est-ce que L'Antenne ?

Le site internet de L'Antenne est la première plateforme B2B française de services et d’actualité consacrée au secteur du transport et de la logistique. Quotidiennement nous traitons de l’actualité du fret maritime, aérien, routier, fluvial, ferroviaire et multimodal ainsi que de la logistique, de l'industrie, de l'énergie et des matières premières. Nous apportons aux professionnels des outils et services qui facilitent leur travail et aident à la prise de décisions. Chaque année, nous éditons des guides de référence dans le secteur : "Le Fret aérien pratique" et "Le Fret maritime pratique" en plus de notre guide pratique des Incoterms©. L'Antenne est aussi organisateur de salons sur les thématiques du transport multimodal de fret, de l’export et de la logistique.

Mentions ours

Design réalisé par Caroline BALDINI.

Plan du site

Syndication

© SMECI
L'Antenne est édité par Smeci (32, av. André Roussin, BP 36, 13321 Marseille Cedex 16)
RCS Marseille 447 889 395. ISSN : 0395-8582
CPPAP : 0313T79480
Dépôt légal : 10/04/2006
Gérant : Jacques Riccobono
Rédacteur en chef : Vincent Calabrèse