Les États-Unis demandent l'arrêt des constructions en mer de Chine



© CSIS
© CSIS
Les États-Unis ont appelé samedi 30 mai à un "arrêt immédiat et durable" des travaux de construction par la Chine d'îles semi artificielles en mer de Chine méridionale, jugeant que le comportement de Pékin n'était "pas en phase" avec les règles internationales. "Tout d'abord, nous voulons un règlement pacifique de tous les différends. À cette fin, il devrait y avoir un arrêt immédiat et durable des travaux de remblaiement par tous ceux qui revendiquent" la souveraineté sur l'archipel des Spratleys, a déclaré le secrétaire américain à la Défense, Ashton Carter, lors d'une conférence sur la sécurité à Singapour. "Nous nous opposons également à toute militarisation supplémentaire" de la zone, a-t-il ajouté, soulignant que les soldats américains continueraient à pénétrer dans ce qu'il appelle les "eaux internationales" de mer de Chine méridionale. Ashton Carter a encore estimé que, "par ces actions en mer de Chine méridionale, la Chine n'est pas en phase avec les règles et les normes internationales." Les Spratleys, un archipel de plus de 100 îles, récifs et atolls à mi-chemin entre le Vietnam et les Philippines, est l'une des zones les plus disputées à cause de son importance militaire stratégique. Les Chinois y mènent d'énormes opérations de remblaiement, transformant des récifs coralliens en ports et en infrastructures diverses.
Ashton Carter a reconnu que d'autres pays avaient développé des avant-postes dans la zone, à des échelles diverses, y compris le Vietnam avec 48 avant-postes, les Philippines avec huit, la Malaisie avec cinq et Taïwan avec un. "Cependant, un pays est allé beaucoup plus loin et beaucoup plus vite que n'importe quel autre. Et c'est la Chine", a-t-il affirmé. "La Chine a aménagé plus de 800 hectares, soit plus que tous les autres réunis et plus que dans toute l'histoire de la région", a-t-il poursuivi, notant que tout cela a été fait "ces dix-huit derniers mois".

AFP

Lundi 1 Juin 2015



Lu 163 fois



Dans la même rubrique :
< >

     

Entreprises | Infrastructures | Institutions | Transport maritime | Transport aérien | Transport routier | Transport fluvial | Transport ferroviaire | Transport multimodal | Transport express - Messagerie | Logistique - Supply Chain | Énergie | Matières premières - Négoce | Industrie | Services | International | Développement durable | Faits divers







Accès rapide






















 

Qu'est-ce que L'Antenne ?

Le site internet de L'Antenne est la première plateforme B2B française de services et d’actualité consacrée au secteur du transport et de la logistique. Quotidiennement nous traitons de l’actualité du fret maritime, aérien, routier, fluvial, ferroviaire et multimodal ainsi que de la logistique, de l'industrie, de l'énergie et des matières premières. Nous apportons aux professionnels des outils et services qui facilitent leur travail et aident à la prise de décisions. Chaque année, nous éditons des guides de référence dans le secteur : "Le Fret aérien pratique" et "Le Fret maritime pratique" en plus de notre guide pratique des Incoterms©. L'Antenne est aussi organisateur de salons sur les thématiques du transport multimodal de fret, de l’export et de la logistique.

Mentions ours

Design réalisé par Caroline BALDINI.

Plan du site

Syndication

© SMECI
L'Antenne est édité par Smeci (32, av. André Roussin, BP 36, 13321 Marseille Cedex 16)
RCS Marseille 447 889 395. ISSN : 0395-8582
CPPAP : 0313T79480
Dépôt légal : 10/04/2006
Gérant : Jacques Riccobono
Rédacteur en chef : Vincent Calabrèse