Les États-Unis, premier partenaire commercial de l'Allemagne



La France premier client de l'Allemagne pendant plus de 50 ans © Hafen Hamburg
La France premier client de l'Allemagne pendant plus de 50 ans © Hafen Hamburg
La France a cédé aux États-Unis sa place de premier partenaire commercial de l'Allemagne en 2015, une première depuis quarante ans qui doit beaucoup à l'euro faible - tout, même, pour Paris qui n'y voit qu'un effet ponctuel. L'évolution se dessinait depuis le milieu de l'année, les chiffres provisoires pour 2015 publiés mercredi 2 mars par l'Office fédéral des statistiques le confirment : pour la première fois depuis 1975, la France n'est plus le premier partenaire commercial de son grand voisin. Mouvements des devises et vigueur de l'économie américaine expliquent pour l'essentiel cette évolution. Mais, alors que l'Europe lutte pour préserver son unité sur fond de crise des réfugiés, elle est politiquement malvenue. Le qualificatif de "premier partenaire commercial" a été pendant des années mis en avant pour faire les louanges de la relation franco-allemande et de la solidité des liens politiques et économiques entre les deux pays. La distanciation de la France est "un phénomène conjoncturel" dû entièrement aux fluctuations des monnaies, a réagi le cabinet du secrétaire d'État français au Commerce extérieur, Matthias Fekl, "et sur une longue période, la France reste le premier partenaire commercial de l'Allemagne". Anton Börner, président de la fédération allemande des exportateurs BGA, y voit au contraire "un point d'inflexion, quelque chose de long terme" - qui n'enlève toutefois rien au fait que le pays reste le partenaire "politiquement le plus important", assurait-il récemment. Le classement de l'Office des statistiques se réfère au volume cumulé d'exportations et importations, qui entre la France et l'Allemagne a atteint l'année dernière 170 milliards d'euros, contre 173 milliards d'euros entre l'Allemagne et les États-Unis. La France est également détrônée en matière d'exportations : les entreprises allemandes ont vendu pour 114 milliards d'euros aux États-Unis, contre 103 milliards d'euros en France. Celle-ci a auparavant été pendant plus de cinquante ans, depuis 1961, la première destination des produits allemands. L'Allemagne reste en revanche, et de loin, le premier partenaire commercial de la France, 16 % des exportations françaises y étant parties en 2015, et 17 % des importations en provenant.

Mathilde Richter

Jeudi 3 Mars 2016



Lu 254 fois



Dans la même rubrique :
< >

Vendredi 25 Novembre 2016 - 13:54 Nigeria : négociations entre gouvernement et rebelles €


     

Entreprises | Infrastructures | Institutions | Transport maritime | Transport aérien | Transport routier | Transport fluvial | Transport ferroviaire | Transport multimodal | Transport express - Messagerie | Logistique - Supply Chain | Énergie | Matières premières - Négoce | Industrie | Services | International | Développement durable | Faits divers







Accès rapide






















 

Qu'est-ce que L'Antenne ?

Le site internet de L'Antenne est la première plateforme B2B française de services et d’actualité consacrée au secteur du transport et de la logistique. Quotidiennement nous traitons de l’actualité du fret maritime, aérien, routier, fluvial, ferroviaire et multimodal ainsi que de la logistique, de l'industrie, de l'énergie et des matières premières. Nous apportons aux professionnels des outils et services qui facilitent leur travail et aident à la prise de décisions. Chaque année, nous éditons des guides de référence dans le secteur : "Le Fret aérien pratique" et "Le Fret maritime pratique" en plus de notre guide pratique des Incoterms©. L'Antenne est aussi organisateur de salons sur les thématiques du transport multimodal de fret, de l’export et de la logistique.

Mentions ours

Design réalisé par Caroline BALDINI.

Plan du site

Syndication

© SMECI
L'Antenne est édité par Smeci (32, av. André Roussin, BP 36, 13321 Marseille Cedex 16)
RCS Marseille 447 889 395. ISSN : 0395-8582
CPPAP : 0313T79480
Dépôt légal : 10/04/2006
Gérant : Jacques Riccobono
Rédacteur en chef : Vincent Calabrèse