Les États-Unis se lancent à l'assaut du marché mondial du gaz


Le spectaculaire développement du gaz de schiste met les États-Unis sur la voie d'une révolution : devenir un pays exportateur et se lancer à l'assaut des marchés européen et asiatique avec un produit bon marché.


© CHENIERE PARTNERS
© CHENIERE PARTNERS
Le courtier en énergie Cheniere Partners a conclu mercredi un accord avec le producteur britannique BG Group pour lui vendre 3,5 Mt par an de GNL sur les vingt prochaines années, ce qui lui rapportera 8 md USD au total. La société texane remporte ainsi le premier contrat d'exportation de gaz jamais signé par le pays, hors Alaska, où le seul terminal actif doit fermer en novembre. Les premières livraisons sont prévues pour 2015, quand le terminal de Sabine Pass, en Louisiane, sera opérationnel. Même très modeste vu les quantités en jeu, la transaction montre le bouleversement subi par le marché américain du gaz, où de nombreux acteurs pariaient il y a encore quelques années sur la construction d'infrastructures d'importation. Y compris Cheniere, qui y avait investi 2 md USD.

Cent ans de réserves

Entre-temps, les nouvelles techniques de forage de gaz de schiste ont donné accès à des réserves qu'on pensait épuisées. Résultat : la production des États-Unis a augmenté de près de 30 % depuis 2005 et occupe la première place au niveau mondial, selon le cabinet spécialisé dans l'énergie IHS Cera, qui estime que l'Amérique du Nord dispose de réserves équivalant à cent ans de consommation actuelle. "Si on continue d'avoir beaucoup de gaz, si on continue d'augmenter le nombre de forages et si le prix du pétrole reste à 100 dollars, on va avoir des projets" d'exportation, indique Charif Souki, le PDG de Cheniere. "Il y aura certainement des limitations à l'infrastructure, ce n'est pas facile de trouver un emplacement. Pour un terminal d'export, il faut des eaux suffisamment profondes, des installations portuaires, être connecté aux gazoducs américains et ne pas avoir trop de voisins qui protestent", ajoute-il.
BG, un acteur important du marché du GNL, attend d'ores et déjà l'accord du gouvernement américain pour pouvoir réaliser ses propres exportations à partir du terminal de Lake Charles, également en Louisiane.

Germain Moyon

Jeudi 3 Novembre 2011





     

Entreprises | Infrastructures | Institutions | Transport maritime | Transport aérien | Transport routier | Transport fluvial | Transport ferroviaire | Transport multimodal | Transport express - Messagerie | Logistique - Supply Chain | Énergie | Matières premières - Négoce | Industrie | Services | International | Développement durable | Faits divers








Accès rapide
























 

Qu'est-ce que L'Antenne ?

Le site internet de L'Antenne est la première plateforme B2B française de services et d’actualité consacrée au secteur du transport et de la logistique. Quotidiennement nous traitons de l’actualité du fret maritime, aérien, routier, fluvial, ferroviaire et multimodal ainsi que de la logistique, de l'industrie, de l'énergie et des matières premières. Nous apportons aux professionnels des outils et services qui facilitent leur travail et aident à la prise de décisions. Chaque année, nous éditons des guides de référence dans le secteur : "Le Fret aérien pratique" et "Le Fret maritime pratique" en plus de notre guide pratique des Incoterms©. L'Antenne est aussi organisateur de salons sur les thématiques du transport multimodal de fret, de l’export et de la logistique.

Mentions ours

Design réalisé par Caroline BALDINI.

Plan du site

Syndication

© SMECI
L'Antenne est édité par Smeci (32, av. André Roussin, BP 36, 13321 Marseille Cedex 16)
RCS Marseille 447 889 395. ISSN : 0395-8582
CPPAP : 0313T79480
Dépôt légal : 10/04/2006
Gérant : Jacques Riccobono
Rédacteur en chef : Vincent Calabrèse