Les États membres renforcent les contrôles aux frontières de l'UE


Les ministres de l'intérieur de l'Union européenne ont décidé d'étendre les contrôles à ses frontières extérieures, après les attentats de Paris.


L'Aéroport franco-suisse de Bâle-Mulhouse © Euroairport
L'Aéroport franco-suisse de Bâle-Mulhouse © Euroairport
Les États membres de l'UE ont décidé vendredi 20 novembre de renforcer "immédiatement" les contrôles aux frontières extérieures de l'Union, y compris pour les ressortissants européens, lors d'une réunion extraordinaire à Bruxelles, ont annoncé à des sources européennes.
Ils ont également demandé une révision rapide des règles de l'espace Schengen pour qu'elles permettent de réaliser des "contrôles systématiques sur des ressortissants européens", alors que les contrôles approfondis systématiques aux frontières extérieures sont aujourd'hui réservés à ceux des États tiers, ont ajouté ces sources.
La France dit avoir obtenu la mise en place d'un PNR (passenger name record) européen d'ici la fin de l'année.

Réviser le code Schengen

Une semaine après les attentats de Paris, les ministres européens de l'Intérieur et de la Justice sont réunis à Bruxelles, à la demande de la France, pour coordonner une réponse européenne face à la menace terroriste. Les États membres "s'engagent à mettre en place immédiatement les nécessaires contrôles systématiques et coordonnés aux frontières extérieures, y compris sur des individus jouissant de la liberté de circulation".
Une décision similaire avait déjà été prise en février, mais elle n'avait pas été suffisamment appliquée, a expliqué une source européenne. Surtout, "pour que les contrôles sur les citoyens de l'UE puissent devenir vraiment systématiques, comme le demande la France, il faut réviser le Code Schengen", a-t-elle souligné.
Les ministres européens ont ainsi décidé de faire pression sur la Commission européenne pour qu'elle "propose une révision ciblée du Code Schengen". Cette révision doit permettre "des contrôles systématiques sur des citoyens européens, incluant des vérifications d'information biométrique", est-il demandé dans les conclusions de la réunion ministérielle, selon plusieurs sources.

AFP

Vendredi 20 Novembre 2015



Lu 177 fois



     

Entreprises | Infrastructures | Institutions | Transport maritime | Transport aérien | Transport routier | Transport fluvial | Transport ferroviaire | Transport multimodal | Transport express - Messagerie | Logistique - Supply Chain | Énergie | Matières premières - Négoce | Industrie | Services | International | Développement durable | Faits divers







Accès rapide






















 

Qu'est-ce que L'Antenne ?

Le site internet de L'Antenne est la première plateforme B2B française de services et d’actualité consacrée au secteur du transport et de la logistique. Quotidiennement nous traitons de l’actualité du fret maritime, aérien, routier, fluvial, ferroviaire et multimodal ainsi que de la logistique, de l'industrie, de l'énergie et des matières premières. Nous apportons aux professionnels des outils et services qui facilitent leur travail et aident à la prise de décisions. Chaque année, nous éditons des guides de référence dans le secteur : "Le Fret aérien pratique" et "Le Fret maritime pratique" en plus de notre guide pratique des Incoterms©. L'Antenne est aussi organisateur de salons sur les thématiques du transport multimodal de fret, de l’export et de la logistique.

Mentions ours

Design réalisé par Caroline BALDINI.

Plan du site

Syndication

© SMECI
L'Antenne est édité par Smeci (32, av. André Roussin, BP 36, 13321 Marseille Cedex 16)
RCS Marseille 447 889 395. ISSN : 0395-8582
CPPAP : 0313T79480
Dépôt légal : 10/04/2006
Gérant : Jacques Riccobono
Rédacteur en chef : Vincent Calabrèse