Les Européens "ne peuvent pas faire face" à la concurrence du Golfe


Selon le PDG de Qatar Airways, les n'ont aucune chance de concurrencer leurs homologues du golfe persique, soutenues par leurs États respectifs pour conquérir des parts de marché.


Les transporteurs aériens du Golfe sont ceux qui connaissent la croissance la plus rapide ©Airbus
Les transporteurs aériens du Golfe sont ceux qui connaissent la croissance la plus rapide ©Airbus
Le patron de Qatar Airways, Akbar al-Baker, a affirmé que les transporteurs européens ne pouvaient "pas faire face" à la concurrence de ceux du Golfe, dont sa compagnie qui vient de recevoir son premier Airbus A350. Qatar Airways, basée à Doha, Emirates de Dubaï et Etihad d'Abou Dhabi sont "les transporteurs qui connaissent la croissance la plus rapide", s'est-il félicité. "C'est pourquoi nous causons beaucoup d'inquiétude aux compagnies aériennes européennes qui ne peuvent pas faire face. Nous, dans le Golfe, dirigeons aujourd'hui l'industrie de l'aviation", a-t-il ajouté.
Il a par ailleurs annoncé que Qatar Airways menait des tests afin de devenir la première compagnie aérienne dont les données de vols seront transmises en direct par les boîtes noires des appareils à un centre au sol. Qatar Airways a dévoilé le 7 janvier à Doha son premier long-courrier A350 XWB (extra wide body), le dernier-né d'Airbus qui doit assurer à la mi-janvier un premier vol commercial Doha-Francfort. Akbar al-Baker a indiqué vouloir étendre ensuite les liaisons à d'autres villes européennes et à New York.
Les trois compagnies du Golfe se sont adjugé une part importante du transport aérien long courrier et ont transformé leur région en plateforme sur les routes pour l'Asie et l'Australie. Elles sont les plus grands clients des avionneurs, avec de longues listes de commandes chez Airbus et Boeing. En novembre, Akbar al-Baker avait qualifié d'"inefficaces" les compagnies aériennes d'Europe qui se plaignent de la concurrence des transporteurs du Golfe. Qatar Airways, propriété de l'État, a commandé un total de 80 exemplaires du dernier-né d'Airbus : 43 dans la version A350-900 (315 passagers) et 37 dans sa version allongée A350-1000 (369 sièges), qui doit entrer en service mi-2017. L'avion, dont l'air sera renouvelé toutes les deux à trois minutes, est moins bruyant, plus spacieux avec des hublots agrandis, mais aussi plus léger et donc moins consommateur de kérosène, que ses concurrents. Le PDG de Qatar Airways a qualifié l'appareil de "chef-d'œuvre grandiose", doté du "design du siècle".

Rester dans le giron de l'État

Le patron a par ailleurs indiqué que Qatar Airways testait un système permettant de suivre en direct tous ses avions, alors que les autorités de l'aviation civile devraient exiger de nouvelles mesures dans ce domaine après la disparition l'an passé du vol MH370 de Malaysia Airlines. "Toutes les données de vol enregistrées dans la boîte noire seront reçues de façon continue dans un centre opérationnel au sol", a dit Akbar al-Baker. "Qatar Airways sera, je l'espère, le premier à introduire" ce système, a-t-il ajouté. Les nouveaux standards mondiaux pourraient se traduire par l'envoi chaque minute d'un rapport sur la position de l'avion en cas de changement de route non prévu, et possiblement toutes les 15 minutes durant des vols normaux, au lieu de l'habituel rapport transmis toutes les 30 minutes.
Par ailleurs, Akbar al-Baker a exclu une privatisation de sa compagnie. "Ces dix années nous donneront l'opportunité d'étendre les intérêts économiques" de Qatar Airways, a-t-il dit. Il a aussi annoncé qu'"il n'y aurait pas de réduction des prix", malgré la chute des cours du brut, "mais (seulement) une réduction de la surcharge carburant" appliquée sur les billets d'avion. "Le carburant est seulement l'un des coûts d'une compagnie", a-t-il insisté.

AFP

Vendredi 9 Janvier 2015



Lu 116 fois



Dans la même rubrique :
< >

Jeudi 8 Décembre 2016 - 15:12 Fort rebond du fret aérien mondial en octobre


     

Entreprises | Infrastructures | Institutions | Transport maritime | Transport aérien | Transport routier | Transport fluvial | Transport ferroviaire | Transport multimodal | Transport express - Messagerie | Logistique - Supply Chain | Énergie | Matières premières - Négoce | Industrie | Services | International | Développement durable | Faits divers







Accès rapide






















 

Qu'est-ce que L'Antenne ?

Le site internet de L'Antenne est la première plateforme B2B française de services et d’actualité consacrée au secteur du transport et de la logistique. Quotidiennement nous traitons de l’actualité du fret maritime, aérien, routier, fluvial, ferroviaire et multimodal ainsi que de la logistique, de l'industrie, de l'énergie et des matières premières. Nous apportons aux professionnels des outils et services qui facilitent leur travail et aident à la prise de décisions. Chaque année, nous éditons des guides de référence dans le secteur : "Le Fret aérien pratique" et "Le Fret maritime pratique" en plus de notre guide pratique des Incoterms©. L'Antenne est aussi organisateur de salons sur les thématiques du transport multimodal de fret, de l’export et de la logistique.

Mentions ours

Design réalisé par Caroline BALDINI.

Plan du site

Syndication

© SMECI
L'Antenne est édité par Smeci (32, av. André Roussin, BP 36, 13321 Marseille Cedex 16)
RCS Marseille 447 889 395. ISSN : 0395-8582
CPPAP : 0313T79480
Dépôt légal : 10/04/2006
Gérant : Jacques Riccobono
Rédacteur en chef : Vincent Calabrèse