Les Français prennent goût à la croisière


2013 est une année record pour la croisière par le nombre de passagers européens qu'elle a séduit. Selon la CLIA, la France a dépassé l'Espagne pour devenir le quatrième contributeur du continent, grâce à l'augmentation de l'offre nationale.


Avec 1,188 million de passagers, Marseille est le principal moteur de la croisière française ©Caroline Garcia
Avec 1,188 million de passagers, Marseille est le principal moteur de la croisière française ©Caroline Garcia
La croisière est décidément le secteur porteur en matière de transport maritime. En 2013, ce marché a encore battu son record sur le Vieux Continent, avec 6,357 millions d'Européens transportés. Si la croissance n'a été "que" de 4 % comparé à l'année précédente, celle-ci atteint 43 % depuis le début de la crise économique, soit une progression annuelle moyenne de 7,1 % pendant cinq ans, selon les chiffres présentés lors de la 30e conférence annuelle Cruise Shipping qui s'est tenue à Miami du 10 au 13 mars.
Depuis 2008, tous les pays européens ont vu augmenter le nombre de leurs ressortissants nationaux ayant pris part à une croisière. Et cette tendance a surtout bénéficié aux marchés locaux, étant donné que "quatre Européens sur cinq ont choisi d’effectuer leur croisière en Europe", la Méditerranée restant de loin leur première destination, avec 3,5 millions de passagers cumulés en 2013.
Pierfrancesco Vago, président pour la zone Europe de l'Association internationale des compagnies de croisière (CLIA) s'est dit impressionné par les chiffres de la croisière européenne en 2013, dont "la tendance à long terme montre une croissance toujours en hausse qui prouve la résilience du secteur malgré le ralentissement économique". Selon lui, la croisière génère déjà 327.000 emplois et 37,9 milliards d’euros de retombées économiques annuelles en Europe.

500.000 croisiéristes français

Si l'ensemble des pays sources européens a augmenté sa "production" de voyageurs sur cinq ans, les tendances sont beaucoup moins homogènes sur la seule année 2013. Sur cette période, c'est la France qui a vu sa contribution augmenter le plus. La croissance de 9 % du nombre de passagers originaires de l'Hexagone a permis au pays de dépasser pour la première fois les 500.000 croisiéristes. Quelque 40.000 Français supplémentaires ont ainsi effectué un voyage en paquebot, principalement du fait de l'augmentation de l'offre au départ des ports du pays, selon la CLIA. L'évolution a donc d'abord profité aux infrastructures nationales.

"Les bases pour le développement dynamique du marché français"


La source ne devrait pas se tarir puisque les compagnies s'attendent à ce que cette tendance perdure en 2014, à la faveur de la hausse continue des capacités en France. À en croire l'association, celle-ci sera essentiellement le fait des trois opérateurs les plus importants – Carnival, MSC et Royal Caribbean –, qui se partagent 86 % du marché national. Selon CLIA, 69 % des voyageurs français choisissent la Méditerranée, 14 % la Caraïbe et 8 % l'Europe du Nord. Selon Georges Azouze, président de CLIA France : "Le marché français de la croisière est devenu le quatrième européen. L’ensemble des acteurs de la filière est très satisfait de ces résultats obtenus dans un environnement économique difficile". Pour celui qui est aussi PDG de Costa Croisières France, les bases sont posées pour "le développement dynamique du marché français dans les années à venir".
La France reste aussi une destination de choix pour les croisiéristes en général avec 2,2 millions de passagers, toutes nationalités confondues, ayant visité les ports hexagonaux. D'ailleurs, celui de Marseille a largement contribué à ce développement passant même de la neuvième à la sixième place des ports de croisière méditerranéens en 2013, avec à lui seul plus de la moitié du trafic total des ports français (1,188 million) et une croissance de 33 %.

Bruxelles reconnaît l'importance du secteur

Le Royaume-Uni est toujours le premier marché source d'Europe avec ses 1,726 million de passagers. L’Allemagne (1,716 million, + 9 %) et l’Italie (869.000 passagers, + 4 %) complètent le podium. Quatrième, la France devance désormais l'Espagne, qui a vu le nombre de ses croisiéristes baisser fortement en 2013 (- 18 %), en ligne avec la mauvaise situation économique du pays.
Malgré cette fausse note, Rob Ashdown, secrétaire général de CLIA Europe, s'est félicité de la croissance du secteur malgré la crise. Il a aussi salué “la nouvelle stratégie pour le tourisme côtier et maritime récemment adoptée par la Commission européenne. Nous sommes certains que cela va nous aider à renforcer ce secteur de premier plan et la place de l’Europe comme première destination touristique mondiale". Bruxelles a présenté le 20 février quatorze mesures censées favoriser le tourisme côtier, notamment en facilitant la coopération entre les acteurs du tourisme et les partenariats public-privé, tout en reconnaissant officiellement le potentiel de ce secteur en matière de croissance durable et de création d'emplois.

Franck André

Lundi 17 Mars 2014



Lu 185 fois



Dans la même rubrique :
< >

Vendredi 9 Décembre 2016 - 15:01 Marseille-Lyon : un avenir en commun


     

Entreprises | Infrastructures | Institutions | Transport maritime | Transport aérien | Transport routier | Transport fluvial | Transport ferroviaire | Transport multimodal | Transport express - Messagerie | Logistique - Supply Chain | Énergie | Matières premières - Négoce | Industrie | Services | International | Développement durable | Faits divers







Accès rapide






















 

Qu'est-ce que L'Antenne ?

Le site internet de L'Antenne est la première plateforme B2B française de services et d’actualité consacrée au secteur du transport et de la logistique. Quotidiennement nous traitons de l’actualité du fret maritime, aérien, routier, fluvial, ferroviaire et multimodal ainsi que de la logistique, de l'industrie, de l'énergie et des matières premières. Nous apportons aux professionnels des outils et services qui facilitent leur travail et aident à la prise de décisions. Chaque année, nous éditons des guides de référence dans le secteur : "Le Fret aérien pratique" et "Le Fret maritime pratique" en plus de notre guide pratique des Incoterms©. L'Antenne est aussi organisateur de salons sur les thématiques du transport multimodal de fret, de l’export et de la logistique.

Mentions ours

Design réalisé par Caroline BALDINI.

Plan du site

Syndication

© SMECI
L'Antenne est édité par Smeci (32, av. André Roussin, BP 36, 13321 Marseille Cedex 16)
RCS Marseille 447 889 395. ISSN : 0395-8582
CPPAP : 0313T79480
Dépôt légal : 10/04/2006
Gérant : Jacques Riccobono
Rédacteur en chef : Vincent Calabrèse